logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  DÉFI INTERNET                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2000 - Novembre

De: Michel Monot <magui@offratel.nc>
À: <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Objet: Re: Réponse : Re: [PMEV] Conférence à Bellegarde sous Valserine (Ain)
Date : dimanche 19 novembre 2000 20:48

Merci pour cette contribution à nos débats.

Le débat que le QI n'est pas nouveau et il est loin d'être épuisé. J'y reste pour ma part
assez attentif, non pas en pur intellectuel, mais en praticien et j'y insiste. Je suis
ouvert aux apports mais en même temps méfiant par rapport à l'usage que l'on peut en
faire. Méfiance classique dont les justifications sont nombreuses : la notion de stades
piagétiens a justifié bien des renoncements pédagogiques, et celle de QI, si contestée
aujourd'hui pour les même raisons, a été servie un peu à toutes les sauces.

Je reste donc prudent et en même temps vigilant parce que :

1) Si le postulat d'éducabilité cognitive est précieux pour mobiliser les acteurs
pédagogiques, la mesure de l'éducabilité cognitive est en revanche plus ambiguë : dans le
cas où cette potentialité est mesurée faible, on risque parfois de conclure à la nécessité
de ne pas s'attarder plus qu'il ne faut sur le cas en question. L'eugénisme n'est pas
loin. Le concept d'éducabilité, en tournant le dos à la notion de QI statique, le retrouve
en quelque sorte au détour du chemin. Je ne le condamne pas pour autant, mais j'en fais
plutôt, avec bien d'autres, un postulat. Je postule que tous les enfants peuvent réussir,
même si je me refuse à tomber dans l'angélisme.

2) Si la notion de QI est bien encombrante et souvent critiquée, je ne la considère pas
pour autant comme inutile, au moins pour sa capacité à mettre en évidence certains
phénomènes. C'est précisément ce qui se passe avec le problème de l'échec des EQIE
(ex-surdoués) que nous ne soupçonnions pas vraiment, pas à ce degré en tout cas. Cette
révélation, j'en remercie encore Jacques Bert, peut enrichir la problématique de l'échec
scolaire voire la renouveler.

Prudent et réservé donc quand les apports des scientifiques peuvent entraîner (malgré eux)
des effets pervers, comme ce fut le cas pour la théorie des stades. Mais vigilant et
ouvert en même temps quand ces mêmes apports peuvent mettre à jour des "faits apparemment
polémiques", relancer le débat entre chercheurs et interpeller déjà les praticiens, comme
ce fut la cas avec les informations transmises par Jacques Bert sur l'échec des EQIE.

Une position de praticien donc, attentif aux apports des chercheurs mais qui ne renonce
pas à ses propres intuitions. Nous avons comme tant d'autres postulé sur l'éducabilité
cognitive, mais aussi de façon plus personnelle sur les potentialités, quelque peu
étouffées par l'école, de l'apprentissage vicariant. Un instrument parmi beaucoup d'autres
mais qui s'est révélé d'une certaine efficacité pratique en même temps que théorique. Les
difficultés de l'école d'aujourd'hui pourraient tenir à une erreur originelle de
conception, trop soucieuse d'éducation pour remplir pleinement son devoir d'instruction,
trop marquée par la morale pour être complètement rationnelle, ce qui ne vaut pas
condamnation de la légitime volonté d'éducation et encore moins de la morale.

Une position de poète de l'action en quelque sorte, ce que sont peu ou prou tous les
praticiens volontaristes : faire du beau avec des choses tristes et des concepts
quelconques, comme les poètes font du beau avec des mots très ordinaires. Lebateleur fait
encore mieux avec ses poèmes signatures : ils donnent à douter, ils donnent à penser.
Bienvenue parmi nous.

Bien cordialement,

Michel MONOT
magui@offratel.nc
Pédagogie de Maîtrise à effet vicariant :
http://www.offratel.nc/magui
Inscription liste PMEV :
http://www.egroups.com/subscribe.cgi/pedagogie-maitrise

"Nous ne vous demandons pas de répéter nos formules, mais de vous en servir pour découvrir
ce que nous n'avons pas encore découvert." (Gaston BERGER)
----- Original Message -----
From: <Lebateleur2@aol.com>
To: <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Sent: Sunday, November 19, 2000 7:25 PM
Subject: Re: Réponse : Re: [PMEV] Conférence à Bellegarde sous Valserine (Ain)


Dans un courrier daté du 18/11/00 21:05:47 Heure d'hiver Paris Madrid,
jacques.bert@infonie.fr a écrit :

<< Evaluation de l'éducabilité, position des pierres ? Ca se mesure, ça ?
C'est trop subtil pour moi. >>

Je considère que le QI évalue quelque chose qui est statique
(donc adapté pour les pierres, pas les humains)


Je pense que les outils d'évaluation dynamique comme
le TEDE (test d'évaluation de l'éducabilité)
sont plus adaptés dans une perspective d'apprentissage.

<<Ceci dit, je connais un test beaucoup plus efficace que toutes ces choses
préteNtieuses <<(pourquoi tant de N) ?>>, mais qui est le fruit d'une
recherche scientifique : c'est "le test des bonbons". Tu veux connaître ?.>>

bien sur,
et merci d'avance

Le bateleur
tout décourcis
m'est profitable,
j'ai une réserve de corde
pour les ponts suspendus.

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France