logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  DÉFI INTERNET                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2000 - Novembre

De: Michel MONOT <magui@offratel.nc>
À: Liste PMEV <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Objet: [PMEV] expression écrite an 2000
Date : mercredi 15 novembre 2000 23:06

Bonjour,

Quelques indications récentes à propos de la production de texte dans les classes d'ici..

La PMEV avait repris à l'origine l'essentiel des idées de Freinet, proposant un bref
moment d'écriture matinale mais dans une optique légèrement différente. Moins ambitieuse
que Freinet sur certains points, mais un peu plus sur d'autres, en tout cas dans le
contexte un peu particulier qui était le notre en NC mais qui peut être valable de manière
plus générale dans les cas de forte hétérogénéité. Ce modèle "allégé" repris de Freinet
avait été mis au point quelques années plus tôt, sans le moment de bilan, sans "effet
vicariant" donc mais plutôt dans le style "tâtonnement expérimental", avec seulement une
correction au vol et volontairement limitée pendant le travail d'écriture même, dans une
école pilote (Yahoué) ou enseignait alors Bernard Bocquet, devenu ensuite notre conseiller
pédagogique expérimentateur PMEV et depuis retraité (à 50 ans ! que gâchis !).

Méthode moins ambitieuse donc, car ne débouchant pas nécessairement sur l'édition d'un
journal ni même sur la correspondance.
Mais plus ambitieuse en même temps, plus soucieuse de résultats à court terme, car la
lecture immédiate des productions permettait souvent aux élèves en panne d'idées de
rebondir et d'entrer dans le jeu. Plus ambitieuse aussi, car ayant pour fonction de
permettre aux élèves de se poser comme élèves à part entière même sur des "textes" encore
"faiblards", pleins de "fôtes" même mais qui ne s'entendaient pas. On écrivait pour la
classe, pour être reconnu, pour entrer peu à peu dans le vrai jeu de l'école.

Cette "mise en jambes" fructueuse n'empêchait nullement et favorisait même une approche
parralèle plus élaborée, en fonction des progrès constatés, en fonction des livres de
français utilisés, en insistant peu à peu sur les catégories textuelles. Deux "tendances"
se dessinaient à ce sujet, au moins en théorie, l'une suivant la progression des manuels,
ce qui est plus sécurisant, l'autre plus rare travaillant de manière "ouverte", laissant
les élèves se brancher sur telle ou telle catégorie textuelle en fonction de "l'air du
temps", tout comme on le fait avec les fichiers de poésie déconnextés le plus souvent des
contraintes de la période. Passage au bilan bien sûr dans tous les cas, qui déclenchait de
subites vocations pour des catégories textuelles peu prisées, phénomène classique dans
notre optique.

Il semble, d'après Pierre Maurel, Conseiller Pédagogique encore en fonction qui a pris le
relais du premier travail pour en valoriser les acquis et l'affiner, que des résultats
assez remarquables soient obtenus aujourd'hui dans des écoles de quartiers périphériques
peu favorisées mais tournant en PMEV de longue date et sur plusieurs niveaux, notamment
dans les CM2 de André Guerry et Thierry Roumagne, à partir de la configuration suivante :

1) Chaque période de trois semaines commence par un travail assez classique de classement
de textes par catégories textuelles, travail repris évidemment à chaque nouvelle période.

2) Chaque période privilégie ensuite une catégorie textuelle précise, ce qui va alors
influencer le choix des fiches proposées aux élèves.
Ainsi, pour le type conversationnel, le dialogue, on peut trouver dans les fiches
proposées pour cette période :

- Une fiche BD avec des bulles vides
- Une fiche sur les pronoms personnels
- Une fiche sur les déterminants possessifs, adjectifs et pronoms
- Une fiche sur le style direct/indirect
- Une fiche sur les niveaux de langue
- Une fiche sur le type interrogatif, forme affirmative et négative (intonation, sujet
inversé, mots interrogatifs)
- Une fiche sur la ponctuation dans le dialogue
- Une fiche sur les verbes d'expression (dire, répondre, mais surtout tous les autres)
- Une fiche sur l'interview

Evidemment, toutes ces fiches assez copieuses passent au bilan plusieurs fois pendant la
période, et chaque nouveau passage est l'occasion de consolider, d'enrichir, etc... d'où
une efficacité renforcée.

D'autres fiches, en rapport moins direct avec le type de texte étudié, sont néanmoins
insérées dans la programmation de la période pour les besoins de l'entraînement
systématique. Dans cette même série par exemple : l'inévitable ces/ses, le futur simple de
l'indicatif, le passé simple de l'indicatif, les fautes d'accord verbal, les fautes
d'accord dans le groupe nominal.

La terminologie grammaticale utilisée dans ce jeu de fiches est assez précise, ne
serait-ce que dans les titres, mais nous savons depuis longtemps que les élèves, dans ce
mode de fonctionnement très redondant, l'acceptent bien et en deviennent assez vite
familiers. Des discussions de "petits grammairiens", nous l'avions souvent noté sans
l'avoir recherché mais nous n'avions pas voulu y voir un "effet pervers", ambition
républicaine oblige.

Tout cela est très construit, très logique et finalement assez classique peut être, sur la
base d'un matériel des éditions "accès" dont je n'ai pas la référéence exacte. C'est un
matériel conçu pour des classes normales, au besoin même frontales, pour un enseignement
"formel", mais qui gagne à être utilisé autrement, par exemple sur le mode beaucoup moins
formel que nous utilisons et qu'utilisent d'ailleurs les classes en question qui sont
classées "PMEV" mais ont bien compris le sens de ma "signature". Il est certain que ce
mode d'utilisation s'avère très efficace dans nos classes assez hétérogènes.

Je vais essayer d'obtenir quelques fichiers informatiques, doc ou autres, de ces fiches de
travail, puisqu'elles sont réalisées à l'ordinateur. Et je reviendrai peut être si le
sujet si un détail important m'avait échappé, ce qui n'a rien d'impossible.

Bien cordialement,

Michel MONOT
magui@offratel.nc
Pédagogie de Maîtrise à effet vicariant :
http://www.offratel.nc/magui
Inscription liste PMEV :
http://www.egroups.com/subscribe.cgi/pedagogie-maitrise

"Nous ne vous demandons pas de répéter nos formules, mais de vous en servir pour découvrir
ce que nous n'avons pas encore découvert." (Gaston BERGER)

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France