logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  DÉFI INTERNET                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2000 - Novembre

De: Michel MONOT <magui@offratel.nc>
À: Liste Freinet <freinet@cru.fr>
Cc: Liste PMEV <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Objet: [PMEV] Re: [FREINET:] réponse Steiner (Jean Agnès)
Date : mercredi 1 novembre 2000 02:39

Ouverte à tous, mais pas faite pour tous, pas assez faite pour tous.

C'est là le drame de l'école, il faut l'admettre en gardant la tête froide. Sans
culpabiliser, parce qu'on fait ce qu'on peut. Et sans fuir le problème non plus.

On peut envisager plusieurs approches.

Adapter l'école à tous ? au risque, à la limite, de ne plus reconnaître l'école ? et même
de ne plus y retrouver les élèves qui y fonctionnaient normalement ? parce qu'ils seront
partis ailleurs !

C'est ce risque qu'il faut maîtriser.

Adapter l'école à tous en veillant à n'en pas chasser les "meilleurs", ceux qui tiennent
l'école, l'école "sérieuse" dont tous les enfants ont besoin, y compris les plus
nécessiteux.

Mais repérer, dans ce dispositif qui pourra paraître à certains "traditionnel" ou
"rétrograde", élitiste peut être, les moyens à utiliser pour que cette école ouverte à
tous ne soit pas prétexte à étouffer les plus faibles, mais, au contraire, devienne
effectivement une structure porteuse pour ces derniers.

Est-ce impossible ? Est-ce une manière de concevoir "l'école du peuple" ?

Michel MONOT
magui@offratel.nc
PMEV :
http://www.offratel.nc/magui



----- Original Message -----

From: "Jean Agnès" <jean.agnes@lemel.fr>
To: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
Sent: Wednesday, November 01, 2000 6:46 AM
Subject: [Re: [FREINET:] Re: [FREINET:] réponse Steiner]


Comme tout cela est interessant. Qu'on ne s'y meprenne pas : les
alternatives educatives sont proposees sur le deficit de l'institution
scolaire ; rien de nouveau de ce point de vue : l'ecole "de JF"comme
celle de la republique sont l'antithese d'une ecole du peuple ; elles en
sont la fiction, si ce n'est le mensongeinitial de l'ecole publique
actuelle ; c
'est pouquoi nous devons absolument travailler ctte question de
reactualisationdes pedagogies nouvelles : lesquelles, aujourd'hui ????

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France