logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2000 - Octobre

De: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
À: <jacques.bert@infonie.fr>
Cc: "Liste PMEV" <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Objet: [PMEV] Re: Contact avec l'Université Lyon II
Date : mercredi 18 octobre 2000 21:36

Merci pour cette information. Je n'attends pas une reconnaissance universitaire mais ce
peut être intéressant. Je ne sais pas si ce formateur est vraiment concerné ou seulement
curieux, mais je ne quitte pas Nouméa pendant cette période et l'organisateur local de la
formation est quelqu'un que je connais bien, pour qui j'ai travaillé dans le passé au
niveau d'un lycée. Il lui sera facile de me contacter.

Le problème sera seulement de pouvoir le cas échéant voir des classes. La formation en
Sciences Educ s'adresse à des fonctionnaires en activité, qui prennent sur leurs vacances
pour se former et les classes primaires sont inévitablement vides lors de ces créneaux.
Avec un peu de chances, selon qu'il repart plus ou moins tôt, on pourrait peut être
trouver une solution pour voir quelque chose et même plusieurs choses.

J'avais déjà rencontré deux des intervenants précédents en Sciences Educ, hors cours
proprement dit, lors des conférences publiques qu'ils avaient données lors de leur
passage. Beaucoup de leurs étudiants connaissent la PMEV, certains la pratiquent encore,
et bien sûr ils en avaient parlé. Mais eux ne connaissaient pas et s'étaient alors
précipité sur le site. Interessés, mais un peu surpris, je ne dirai pas décontenancés
mais...: praticiens nous sommes, praticiens nous restons, positionnés sur une approche
très "pratique" qui ne leur est - peut-être - pas très habituelle.

Les universitaires on généralement des approches très spécialisées. Michel Develay, dans
sa conférence aux parents, avait repris les thèses de Lautrey qui font partie de nos
justifications théoriques, les avait mises en avant de préférence au forcing
"accompagnement scolaire". Il n'est pas allé jusqu'à dire que l'accompagnement scolaire
devrait être d'abord l'affaire de l'école, ni qu'il ne serait pas impossible d'envisager
une certaine réhabilitation des devoirs du soir sous une autre forme, comme nous l'avons
déjà évoqué. J'ai un peu regretté de n'avoir pas encore précisé sur le site, à l'époque,
que Lautrey avait développé ses interessantes recherches à l'initiative, précisément, de
Reuchlin : petit détail de l'histoire qui ne m'avait pas échappé, qui eut pu l'interesser
lui en tant que chercheur mais que j'avais jugé inutile de préciser à l'intention de mes
visiteurs praticiens, déjà soumis à forte complexité. Erreur peut être, car l'hypothèse
vicariante, un peu farfelue en première lecture, aurait pu prendre à travers cet éclairage
réussi par Lautrey une apparence plus sérieuse aux yeux de Develay, moins gadget. Ceci
dit, Develay avait noté notre ancrage dans la PM genevoise et cela lui donnait quand même
une opinion favorable, il l'avait dit. Il connait personnellement Hubaerman, cet américain
qui avait piloté l'expérience genevoise et le tient m'avait-il dit en haute estime. Nos
échanges ordinaires, dans la pratique, laissent un peu en arrière plan ce qui fut pourtant
notre base de réflexion "théorique" et donc à l'origine de nos petites satisfactions
professionnelles. Mais il reste que, autant les travaux de Genève sont connus et surtout
ses auteurs, autant est connu aussi Lautrey qui dirige toujous je crois une revue bien
établie, autant en revanche Reuchlin est connu lui aussi mais sur d'autres sujets, bien
éloignés de cette petite intuition que nous lui avons fructueusement empruntée.

Le second intervenant, très spécialisé AIS lourde je crois, devait être moins concerné par
notre problématique particulière. Mais je ne l'ai rencontré que brièvement : il avait un
programme d'interventions plus que chargé et était très sollicité, en sus de ses
étudiants, par les maîtres de l'AIS.

J'avais eu aussi un contact avec Meirieu, plus affectif que technique, au moment de ses
emm.. Il avait bien aimé ... "ma" signature, c'est déjà une chose, mais sans plus. Je
n'ai pas souvenir d'avoir lu dans aucun de ses bouquins une quelconque allusion à ce
problème de l'apprentissage vicariant, un peu marginal il est vrai dans la littérature
spécialisée. Et il est vrai aussi que Meirieu, époustouflant de génie pédagogique je
crois, de hauteur de vue en tout cas, ne sentait pas - ou ne voulait pas s'arrêter à - la
difficulté pour le maître, seul dans sa classe, de trouver une solution relativement
simple à piloter. Ce sur quoi la PMEV apporte je crois quelque chose, sans avoir la
prétention de rivaliser avec les grands.

Je ne sais pas quelle est l'option dominante de Regnier, mais je vais le savoir assez vite
et, selon ce qu'il en est, je verrai à obtenir un contact plus concret. Si vous pouvez me
préciser sur quels points vous vous êtes rencontrés, cela pourrait aussi m'être précieux.

De toute façon, je vous tiendrai au courant, bien sûr.

Cordialement,

MM

Michel MONOT
magui@offratel.nc
Pédagogie de Maîtrise à effet vicariant :
http://www.offratel.nc/magui
Inscription liste PMEV :
http://www.egroups.com/subscribe.cgi/pedagogie-maitrise

"Nous ne vous demandons pas de répéter nos formules, mais de vous en servir pour découvrir
ce que nous n'avons pas encore découvert." (Gaston BERGER)


----- Original Message -----
From: <jacques.bert@infonie.fr>
To: <magui@offratel.nc>
Sent: Thursday, October 19, 2000 4:15 AM
Subject: Contact avec l'Université Lyon II


Cher Monsieur Monot,
Vous allez sûrement être contacté par Jean-Claude REGNIER, professeur en Sciences de
l'Education à l'Université Lumière Lyon II qui anime dcette année le séminaire
Pédagogie-Didactique en Maîtrise. Il se rend en Nouvelle-Calédonie la semaine prochaine.
Je lui ai parlé de la PMEV et je pense qu'il demandera à vous rencontrer.
J'espère que la PMEV fera sa rentrée à l'Université grâce à cela.
Cordialement

Jacques Bert
SURDOUES - INFO
http://www.multimania.com/surdouesinfo
"Le génie, ça démarre tôt,
Mais, parfois, ça rend marteau"
(Serge Gainsbourg)

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France