logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2000 - Septembre

De: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
À: "Liste PMEV" <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Objet: [PMEV] Pour avis : Spécial Inspection
Date : dimanche 24 septembre 2000 17:10


Bonjour à tous,

Je vais mettre sur le site une page "spécial inspection" qui ne constitue qu'une entrée
rapide sur les pages les plus importantes, à l'exception de la page d'entrée ci-dessous.

Voyez vous quelque chose à ajouter ? A modifier ? Vos remarques éventuelles seront les
bienvenues.


Texte de la page :

"L'inspection, cette vieillerie...." dit un jour un Premier Ministre, qui n'alla cependant
pas jusqu'à proposer une alternative plus pimpante.

En attendant mieux, faisons pour le mieux !

L'école a "tenté de s'organiser en Cycles", dit le Rapport Ferrier. La PMEV est née d'une
de ces tentatives, sur la base d'une option spécifique des "Instructions Officielles" sur
les Cycles qui semblait offrir des possibilités intéressantes d'évolution et de
réinvestissement.

Nous nous sommes engagés dans cette option sur la base de travaux suisses peu connus qui
offraient cependant une base sûre. Nous les avons combinés avec une suggestion non moins
confidentielle émise par Maurice REUCHLIN. Si Maurice REUCHLIN peut être considéré comme
une "valeur sûre", l'hypothèse qu'il avançait à propos de l'apprentissage vicariant était
a priori plus problématique.

C'est pourtant cette suggestion un peu surprenante qui nous a permis d'avancer, de
permettre "aux maîtres d'observer et de comprendre ce qui se passe dans les
apprentissages", aux élèves de "travailler selon leurs rythmes et leurs possibilités" mais
en restant exigeants, tout cela dans une perspective "ergonomique" : sécurité, confort,
rendement, sur le poste "élève" comme sur le poste "enseignant".

Dernières précisions sur ce qui peut poser problème :

Nous entrons dans les programmes par les compétences transversales, d'où une organisation
spécifique du temps scolaire.

Nous posons que si tel volume horaire autorise telle quantité de travail, cette même
quantité de travail, si elle est menée à bien, permet de supposer que les horaires
officiels ont été respectés.

Pour initier les élèves à l'analyse de la tâche, compétence majeure selon nous du "métier
d'élève", nous les laissons "libres" de choisir le moment de l'aborder, en fonction de
l'évolution de leurs "représentations"... que nous nous attachons évidemment à favoriser.

Bienheureux retraité, je me tiens à votre disposition pour plus de précisions ou pour
étudier vos objections. Ceci étant .....

Nous ne vous demandons pas de répéter nos formules, mais de vous en servir pour découvrir
ce que nous n'avons pas encore découvert.
Gaston BERGER


Michel MONOT
BP 9233
98807 NOUMEA

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France