logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2000 - Septembre

De: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
À: <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Objet: Re: [PMEV] charte OCCE
Date : samedi 16 septembre 2000 00:11


Je pense moi aussi que la visite chez Christine, dont tu es d'ailleurs directement à
l'origine, a porté ses fruits. Le modèle était inhabituel par rapport à des pratiques
couramment rencontrées, ce qui était un peu déstabilisant pour eux. Mais de là à le
rejeter comme non conforme, il y avait un pas que les journalistes se sont bien gardés de
franchir. Leur texte, si j'ai bonne mémoire, est un compte rendu strict, peu analytique,
peu interprètatif, ce qui fait sa qualité et ses limites.

Ton autorité personnelle a du jouer... Peut être auraient ils été plus prudents si tu
n'avais pas été à l'origine de leur visite. Ils ont un peu cherché les poux dans la
paille, plus inspecteurs que nature diront certains, mais ils ont quand même gardé un
souci d'objectivité qui fait partie de la démarche incontournable de ce type de texte.
Peut être avaient-ils même quelques préjugés : simple hypothèse, dont je ne ferai surtout
pas un procès.

Quoi qu'il en soit, c'est bien le schéma de la PMEV et de son bilan que l'on peut
reconnaitre dans ces propos, mais soyons objectifs : la PMEV n'a rien inventé, mais
seulement mis au point une organisation qui permet de rendre les propositions faites par
d'autres opérationnelles.

La pause méthodologique ? La métacognition ? L'évaluation formative ? Meirieu en parle
longuement, et d'autres aussi. Nous connaissions ces exigences, car nous avions lu et relu
Meirieu et quelques autres, et nous avions essayé d'y donner suite, avec beaucoup de
travail, d'acrobaties pédagogiques accomplies par des mordus doués mais difficilement
généralisables. Des demi-succès en somme.

Le changement, avec la PMEV, cela a été de trouver une formule à échelle humaine,
relativement facile à généraliser, qui répondait aux critères de la nouvelle "bonne
pédagogie" sans chercher à la concevoir autrement que dans le cadre de l'hypothèse
audacieuse de Reuchlin. Un package clés en mains en quelque sorte, destiné à glisser du
pôle "enseignement" au pôle "apprentissage" pour redresser une sorte d'erreur historique,
et qui concrétisait toutes les recommandations des "cognitivistes" ou peu s'en faut.

Les objectifs étant fixés par le ministère, et certaines démarches hautement recommandées
par les scientifiques, il reste à l'instit - ou au prof - à exécuter la tâche avec les
outils dont il dispose puisqu'il a reçu la formation ad hoc. L'environnement spécifique de
notre siècle ? Bien sûr, mais que chacun s'adapte, les projets d'école sont là,pour ça.
Soit.

La PMEV n'est pas une alternative à ce faisceau de directives et n'empiète pas sur la
formation du maître : elle propose seulement ses outils spécifiques, un trousse assez
complète, un ensemble intégré
qui évite le recours aux grands moyens et le recours incessant à des spécialistes. Pour
l'essentiel, le maître, avec la bonne volonté et l'expérience qui sont le siennes, peut
faire face à la plupart des situations.

Mais ne me faites pas dire ce que je ne dis pas. Des moyens, il en faudra quand même, des
postes spécialiés aussi.

Si tu peux balancer sur la liste la charte dont tu parlais, en revoyant si possible le
codage un peu particulier que tu nous as imposé ;-)), cela pourrait rendre service à tous
pour animer les discussions.

Bon week-end,

MM
ntes
----- Original Message -----
From: Jean-Michel FRANCOIS <francois.jean-michel@wanadoo.fr>
To: <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Sent: Saturday, September 16, 2000 7:26 AM
Subject: [PMEV] charte OCCE


|
| Pomp é dans la charte de la coop ération  à l' école,  édit é par l'OCCE 55 :
| Il ne peut pas y avoir d'apprentissages sans  évaluations. La d émarche
| coop érative permet la mise en place d'une v éritable  évaluation formative
| permanente, dans la mesure o ù elle s'appuie sur des contrats, instaure
| des pauses m éthodologiques et des moments coop ératifs de r éflexion
| m étacognitive. Autant de pratiques qui, en excluant toute forme de
| comp étition individuelle, visent la r éussite de tous.
| C'est le bilan dans toute son efficacit é ou je me trompe;-)
| A croire que le regard port é il y 2 ans dans la classe de Christine,
| porte ses fruits...
| Coop érativement
| Jean-Michel Fran çois- Haute-Savoie - 25 CE2/CM1
| francois.jean-michel@wanadoo.fr
| Site de l' école
| http://www.citeweb.net/onnion.ecole/

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France