logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2000 - Septembre

De: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
À: <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Cc: "Liste Ecoles" <listecolfr@cru.fr>
Objet: Re: [pedagogie-maitrise] Nouvelle venue
Date : vendredi 1 septembre 2000 19:57


----- Original Message -----
From: Marie-Christine COSSON <mccosson@edres74.cur-archamps.fr>
To: <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Sent: Saturday, September 02, 2000 4:26 AM
Subject: Re: [pedagogie-maitrise] Nouvelle venue


Dominique Moutarlier demandait :

| > Donc si j'ai bien compris, au CP, il vaut mieux faire des périodes d'une
| > semaine de travail, pour mieux cerner les activités ou faut-il aussi prévoir
| > les activités sur une plus longue période ?
|
et Marie Christine répondait :

| En Cp surtout en début d'année la période d'une semaine permet de bien cerner
| les activités.
| Je n'ai pas pu aller au-delà avec certains CP de l'année passée. C'est pourquoi
| je démarre l'année sur une semaine avec les CE1, en m'appuyant sur l'expériance
| d'Eric Vermeulen. (Merci Eric !)
|

La durée de la période dépend de beaucoup de choses que vous êtres seuls à pouvoir
apprécier : "avec certains CP" dit par exemple Marie Christine.

Pour poser le problème de manière plus générale, la période d'une semaine est toujours
utile, voire nécessaire, même au CM2, quand on démarre l'année ou quand on démarre la PMEV
en cours d'année. Il s'agit de mettre en place des règles de fonctionnement nouvelles et
on fait en quelque sorte, comme quand on apprend un jeu nouveau, une partie pour rien.

Ensuite, les données changent, et il vaut mieux en revenir - si possible - aux
"principes".

Pour les élèves en difficulté, la semaine est un peu courte, non seulement pour tout
faire, mais pour avoir le temps de comprendre, de se familiariser avec la nouveauté, de
changer de représentations. S'ils n'ont pas le temps de tout faire, ils intègrent un
sentiment d'échec, ce qui irait à l'encontre de la restauration narcissique et dont nous
ne voulons donc pas. Sur trois semaines, la dernière est en revanche un peu la leur : les
autres ont généralement à peu près terminé, et eux ont acquis suffisamment de moyens pour
pouvoir à leur tour passer au bilan.

Reste le problème des autres, des "bons", qui permet de jouer avec le "bombardement
culturel" si vous le pratiquez, et qui est en fait profitable à tous. Parce que quinze
jours leur suffisent et qu'ils ont le temps de prendre leur temps, y compris s'ils n'ont
pas encore épuisé toutes les fiches du programme obligatoire, les bons vont pouvoir
piocher dans les tâches et lectures en libre choix et en parler aux autres. Tout cela
n'est pas du temps perdu. Si nous n'avons pas cet espace supplémentaire que les bons vont
pouvoir utiliser, nous n'aurons pas ces apports de lectures et d'informations diverses qui
vont à plus ou moins long terme bénéficier aux faibles. C'est un peu comme la machine à
vapeur à double effet.... si vous savez ce que c'est. L'énergie potentiellement véhiculée
par les forts, nous l'utilisons à la fois pour tirer les faibles sur les apprentissages de
base et pour leur apporter un peu d'oxygène culturel ou inforamationnel.

Bien sûr, et vous ne manquerez pas de le faire, il nous faut rapporter cela au contexte
particulier de la formule initiale. Nous avions en NC une hétérogénéité un peu plus forte
qu'ailleurs peut être, qui nous obligeait à laisser plus de temps pour recueillir des
indices et faire le travail : d'ou les 3 semaines. Mais nous avions aussi, globalement
cette fois, un niveau "culturel" - au sens de celui qu'exige l'école - un peu plus faible
qu'ailleurs, pour des raisons très simples : les livres sont chers, les journaux étaient
rares, nous n'avions qu'une chaîne de TV.... Notre "bombardement culturel" répondait à
une nécessité. Pour vous, cela peut être différent, s'imposer avec moins de force ou
exiger des périodes moins longues, même si les "bases" restent valables partout. C'est à
chacun d'apprécier, en fonction du contexte qui est le sien.

PS.- Je m'apperçois que je n'ai pas diffusé sur la liste le texte complet de Finkielkraut
dont je vous avais parlé, pensant - peut être à tort - que vous étiez tous au moins sur
l'une des autres listes, Ecole et Freinet. Je répare cette erreur potentielle, au risque
de surcharger les boîtes, pardonnez le moi.

Malgré ses excès, le texte est interessant et invite à resserrer les boulons d'une école
plus démocratique. C'est un peu comme cela que nous voyions les choses, même si nous ne
pouvons approuver la manière dont les choses se sont passées. Le texte est aussi sur le
site PMEV, mais avec des commentaires "tendacieux", ou tendanciels.

Bonne rentrée

MM

Michel MONOT
magui@offratel.nc
Pédagogie de Maîtrise à effet vicariant :
http://www.offratel.nc/magui

"Nous ne vous demandons pas de répéter nos formules, mais de vous en servir pour découvrir
ce que nous n'avons pas encore découvert." (Gaston BERGER)

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France