logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2000 - Août

De: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
À: "Liste PMEV" <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Objet: [pedagogie-maitrise] Finkielkraut et Pb de l'attention
Date : mardi 29 août 2000 17:14

Entendu il y a quelques minutes sur France Inter - en bruit de fond - un commentateur
vantant les mérites de Finkielkraut, que je ne conteste pas, y compris dans la
contestation de l'école, ce sur quoi je suis beaucoup plus réservé.

La charge contre Meirieu, le "cuculturel", je n'ai pas apprécié, sachant ce qu'est la
réalité des classes et le mal que nous avons à tirer les choses vers le haut. Que
Finkielkraut descende dans l'arène et on verra, c'était en somme ma conclusion.

J'ai quand même dressé l'oreille, le temps que le commentateur dont je n'ai pas repéré le
nom (juste après les infos de 17h) zappe sur un autre sujet. Il citait Simone Weil, la
philosophe et non pas la femme politique, parce que Finkielkraut l'aurait citée, à propos
de l'attention. Si j'ai bien compris : la première mission de l'école, la seule à la
limite, serait de développer l'attention.

Sur cela, qu'il faudrait expliciter quand même, je suis assez d'accord, même si nous avons
aussi à faire passer les programmes sans entonnoir ad hoc, mais tout cela peut sans doute
aller de pair.

Me reviennent en mémoire certains échanges de nos débuts, à propos du parasitage du moment
de bilan par les échanges parallèles, mais qui pouvait tout aussi bien devenir
renforcement et préparation du bilan, je l'admets aussi. On parlait en même temps de
l'atmosphère du TI, que j'avais tendance à voir très silencieurx, trop silencieux peut
être. J'avais tendance à vouloir faire alterner des temps précis de communication et de
concentration, assez nettement différenciés selon moi.

Je suis perplexe. Si la critique de Finkielkraut ne tenait finalement qu'à ce problème
central du développement de l'attention, on voit mal pourquoi Meirieu en ferait les frais,
mais le dilemne concetration/communication, qu'on retrouve dans le texte de Bautier,
mériterait si j'ose dire attention.

La rentrée approche...

Bien cordialement,

MM

Michel MONOT
magui@offratel.nc
Pédagogie de Maîtrise à effet vicariant :
http://www.offratel.nc/magui

"Nous ne vous demandons pas de répéter nos formules, mais de vous en servir pour découvrir
ce que nous n'avons pas encore découvert." (Gaston BERGER)

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France