logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2000 - Août

De: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
À: <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Objet: Re: [pedagogie-maitrise] les fiches
Date : lundi 7 août 2000 06:07

Tu risques de n'avoir pas beaucoup de réponses en ce beau mois d'Août alors je vais te
laisser quelques premières indications.

Si le niveau de tes élèves de ZEP n'est pas celui que tu pourrais souhaiter, la PMEV
devrait t'apporter quand même une amélioration perceptible à très court terme mais plus
encore avec le temps.

Des fiches courtes apparaissent indispensables dans cette situation, car les premiers
succès aident à rebondir et font donc ici partie du jeu, mais elles ont pour contrepartie
cette augmentation du nombre d'exercices que tu regrettes. Quatre vingt dix fiches, c'est
un peu beaucoup en effet mais ce n'est pas un vrai problème car :
1) tu pourras toujours réinjecter dans la période suivante ce qui aura été inutilisé
2) tu pouras aussi retirer en cours de route ce que tu jugeras prématuré ou excédentaire

J'irais un peu plus loin pour ajouter que ce nombre excessif en première analyse pourrait
même être un avantage. Si tu laisses le libre choix total, tu auras peut être des élèves
qui vont forcer sur un type d'exercice ou sur la discipline dans laquelle ils se sentiront
le plus à l'aise. Cela peut te paraître gênant au regard de tes représentations actuelles
du métier, mais n'aurait en fait rien de dramatique. Les élèves en question n'en feraient
pas moins un travail profitable, et les moments de bilan commenceront progressivement leur
lent travail de sape (positive) contre les résistances cognitives.

Un autre point me parait faire problème qui tient globalement aux situations de démarrage
: tu vas devoir te faire la main et eux aussi. Il n'y a pas de règle en la matière mais
des manière d'entrée en matière assez variées.

Les maîtres qui ont l'expérience de la PMEV commencent parfois - mais pas toujours -
l'année par une période de prise en mains relativement ou même totalement frontale. Cela
dépend de l'âge des élèves, de leur expérience passée, du contexte de l'école etc.. En
CM2, tu ne devrais pas avoir de gros problème de ce côté là, même si tes élèves sont un
peu difficiles et pas encore "formatés" PMEV car ils ont quand même une certaine habitude
du métier d'élève.

En revanche, il y a un problème de mise en place d'un jeu nouveau. En colo par exemple,
quand on lance un jeu nouveau, on explique la règle du jeu et puis on fait "un coup pour
rien", histoire d'apprendre à se situer. Il y a un peu de cela dans un lancement PMEV,
mais la comparaison n'est pas non plus totalement juste. Elle vaut surtout pour t'aider à
te situer toi car, malgré tout ce qu'elle apporte d'inhabituel, elle diffère moins qu'on
pourrait le croire des fonctionnements habituels, même frontaux.

Le point le plus important de notre fonctionnement est évidemment le moment de bilan. Nous
en avons souvent parlé et je ne connais pas de cas où les gens aient abandonné, mais il
est important que les enfants eux aussi en saisissent le plus vite possible le mécanisme
et l'intérêt. Avec un nombre de fiches réduit, qui vont forcément tourner plus vite, les
prises d'indices font plus rapidement leur effet et les enfants saisissent alors le truc.
Mais dans ton cas, avec des élèves de CM2 qui ont donc tourné déjà deux ans sur le même
programme, je ne pense pas pour autant a priori qu'il te faille réduire ton programme de
fiches : tu devrais pouvoir constater dès le second jour que des élèves choisissent des
fiches qui sont passées la veille au bilan. Il te faudra ponctuer ton bilan de quelques
remarques méthodologiques sur ce point, faire dire par exemple que le travail a été plus
facile grace aux présentations déjà faites, etc... Les témoignages des premiers
bénéficiaires aidera ainsi les plus sceptiques a mieux admettre le fonctionnement
particulier de la PMEV et l'intérêt donc de jouer le jeu.

Une remarque encore à ce sujet : malgré sa parenté évidente avec la pédagogie Freinet, les
maîtres "traditionnels" entrent parfois plus facilement dans la PMEV que les maîtres PF.
C'est un peu paradoxal, mais pas totalement.

J'ai regardé tes projets de travail. La configuration de ta première mini-période, avec
une semaine amputée d'un jour au départ, te permettra de faire le point lors du premier
week-end pour ajuster le tir. Quant aux exercices que tu proposes, beaucoup auront valeur
de révision-consolidation dans un contexte qui lui même est très étayant. Les
déséquilibres que j'évoquais se produiront sans doute les premiers jours, mais la période
est assez longue néanmoins pour que les rééquilibrages se fassent naturellement.

Si la consigne est de tout faire, l'objectif est en réalité seulement d'en faire le plus
possible et le mieux possible, selon ses capacités.

Les fichiers attachés ? Ils ont mauvaise presse mais nous ne les interdisons pas. Mieux
vaut évidemment les réserver aux envois individuels, mais il est des cas particuliers qui
autorisent des exceptions à cette règle de simple bon sens.

Les messages en texte enrichi, qui auraient notre préférence car ils offrent des
possibilités de mise en page interessantes pour les sujets un peu corsés, nous posent
malheureusement problème : leurs bandeaux publicitaire, la plaie de la liste, déclenchent
des connexions spontannées horripilantes qui nous ont fait les abandonner.

Je ne vois pour l'heure rien d'autre à ajouter. Tu peux toujours m'interroger : nous
sommes ici en hiver et je ne quitte guère l'intérieur.

Bon courage !

MM

----- Original Message -----
From: laurent_usep <laurent_usep@onetelnet.fr>
To: <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Sent: Monday, August 07, 2000 11:29 AM
Subject: [pedagogie-maitrise] les fiches


| A force de vous lire, je me suis décidé à me lancer dans la PMEV à la
| rentrée prochaine. Pour se faire, j' ai donc commencé :
| 1- à lire le site de M.Monot
| 2- à consulter les autres sites PMEV et surtout à télécharger des exemples
| de fiches (merci Nathanaël Berger)
| 3- à relire les 1658 messages diffusés sur la liste depuis 1998 (déjà 289 de
| lus !!) :))
| Lire c'est bien, ca donne plein de réponses aux questions qu'on peut se
| poser pour débuter, mais s'y mettre "pratiquement", c'est encore mieux.
| J'ai donc commencé à préparer des plans de travail, une progression annuelle
| et des répartitions par période.
|
| Mon problème est que j'arrive à 13 items en math et autant en francais pour
| la première mini-période, soit 26 en tout et près de 90 exercices. Je crois
| que cela va faire un peu beaucoup pour ma classe de CM 2, ZEP, même si les
| fiches sont très courtes (généralement un exercice de 5 phrases) et faciles
| (mais dans cette école RIEN ne semble facile pour les élèves). Cependant, je
| ne vois pas quoi enlever, surtout que j'en ai déjà beaucoup retiré.
| Qu'en pensez-vous ? Est-ce réaliste ? Est-ce trop détaillé ? (cf pièces
| jointes. )
|
| Voila, je remercie tous ceux qui voudront me répondre.
|
| Laurent PAMPHILE
| www.usep-loiret.com
|
| Ps : je ne sais pas si les pièces jointes sont permises sur cette liste ; si
| cela pose problème, veuillez le dire afin de prévoir une autre solution.
| merci
|

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France