logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2000 - Juillet

De: "Patrick Olmes" <olmesp@i-france.com>
À: "Liste PMEV" <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Objet: [pedagogie-maitrise] Bilan tardif
Date : jeudi 20 juillet 2000 20:14

Bonjour,
Je n'écris jamais sur la liste mais lis toujours avec énormément d'intérêt
les messages qui circulent (manque de temps). Enfin je me décide, profitant
des vacances.
J'ai mis en place la PMEV courant septembre 1999 dans une classe de CM2 de
27 élèves (effectif exceptionnellement bas car allant au fil des années de
30 à 32 voire 35).
Ma classe est « branchée » internet (1 ordinateur, 2 heures de connexion par
jour de classe financées par la mairie, projet classe de découverte
internet). Il y a six autres ordinateurs de récupération (du 286 au 486SX).
L'organisation journalière intègre donc le facteur internet : création de
pages personnelles ou documentaires (conçues, écrites et réalisées
entièrement par les élèves), lecture des messages reçus le matin et réponses
éventuelles, écriture de textes (participation au travail très intéressant d
'écriture proposé par E. Grison et visible sur son site
www.multimania.com/egrison), visites de sites régulièrement (ex-suivi de Jo
le Guen qui traverse le Pacifique à la rame), participation à des défis
(ex-défi peinture par l'école d'Arcy) etc. (Pour plus de précisions voir sur
le site de la classe « la chronique » et « la nouvelle chronique ».)
J'oubliais également le passage quotidien devant un petit logiciel de ma
fabrication : « Mots Eclairs » pour travailler l'orthographe et la lecture
rapide des mots (2 à 3 minutes en moyenne). Le temps, donc, est compté et
les élèves doivent s'organiser autour de ces différentes activités.
Les années précédentes, je travaillais beaucoup à partir d'exercices mais
imposés à tous quotidiennement afin de conserver une certaine disponibilité
des élèves pour qu'ils puissent participer à dautres activités pendant le
même temps (exercices sur ordinateur, frappe de textes...).
Mais revenons à la PMEV après cette présentation du cadre de la classe.
A la fin de la première et de la deuxième période, j'ai eu le sentiment de
durée trop courte. Je me suis vu obligé d'allonger la durée de la troisième
période à cause du travail que nous avons mené à propos de la « méridienne
verte » qui passe dans notre école.
Je me suis donc décidé à faire des périodes de 4 semaines jusqu'à la fin de
l'année.
Pour l'organisation : 3 séries de fiches identiques (1 série par rangée
posées sur des tables). Les élèves se déplacent pour aller choisir leur
fiche. D'autres exercices sont à prendre sur les livres. Chaque élève a un
plan de travail avec deux colonnes d'exercices (prioritaires et
secondaires). Les élèves qui ne termineront pas leur programme et ceux qui
ont encore des difficultés d'organisation pourront faire les exercices
prioritaires, ce qui leur fera aborder l'ensemble des notions prévues.
A côté de chaque exercice, deux cases à colorier :
C = exercice commencé
R = exercice réussi.
L'exercice fait est présenté à la correction : si tout est juste, il est
marqué A. Si 80% au moins est juste, on note B. en dessous de 80%, l'élève
doit reprendre son travail et corriger ses erreurs.
A la deuxième présentation, 80% au moins de réussite est marqué C. Moins de
80% est marqué E.
Quand l'élève obtient A ou B, il colorie la case R en vert,
quand il obtient C, il colorie en orange,
quand il obtient E, il colorie en rouge.
Tant qu'un exercice visant une compétence n'a pas été validé (A, B, C ou E),
l'élève ne peut en faire un autre de la même série.
Je pointe les résultats sur un tableau à double entrée. Chaque élève pointe
également les exercices validés sur la copie grand format du même tableau
accroché dans la classe.

Remarques sur cette première approche :
- Ce type d'organisation m'a donné beaucoup plus d'heures de travail que mon
organisation précédente.
- Un grand nombre d'élèves « accrochent » bien à ce type de travail mais
quelques uns (4) n'ont pas eu beaucoup d'exercices validés. Toutefois, parmi
ces derniers, deux d'entre eux participaient beaucoup au bilan et semblent y
avoir acquis l'essentiel.
- En fin d'année, tous les élèves sauf un étaient contents d'avoir pu
choisir leurs exercices et organiser leur progression pendant les périodes
de travail.

Pour l'an prochain, je ne sais pas encore quelle classe j'aurai.
L'inspection académique a reporté après la rentrée la décision d'une
éventuelle ouverture de classe (il manquait deux élèves avant les vacances
pour atteindre le seuil d'ouverture dont la moyenne par classe est de 27,5
dans l'Essonne).
Les diverses simulations de répartition des élèves font que je prendrai soit
un CE2-CM1-CM2 (c'est la structure actuellement arrêtée), soit un CM1-CM2
(en cas d'ouverture) soit un CM1.
Quoi qu'il en soit, je désire continuer dans la voie PMEV et je me casse
donc la tête actuellement pour préparer l'année prochaine selon les diverses
hypothèses.
Au fait, je ne suis pas débutant (30 ans d'ancienneté)
Pardon pour mon style manquant sans doute de clarté et la longueur de ce
message.
Amicalement
Patrick Olmes
polmes@i-france.com
instituteur Cm2
Ecole Louis Moreau
91420 Morangis
http://www.multimania.com/cm2bmoreau/
http://altern.org/cm2bmoreau/

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France