logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2000 - Juin

De: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
À: <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Objet: Re: [pedagogie-maitrise] fin d'année P. GOICHON 2. Elèves non initiés
Date : samedi 24 juin 2000 21:03

Patrick GOICHON a écrit :

----- Original Message -----
From: Patrick Goichon <patrick.goi@mail.dotcom.fr>
To: <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Sent: Sunday, June 25, 2000 12:06 AM
Subject: Re: [pedagogie-maitrise] fin d'année



| - un tiers donc découvrant le fonctionnement en septembre -> un bon
| trimestre pour la plupart pour s'insérer efficacement dans le système,
| càd un mois de plus qu'il n'avait fallu à ma classe "vierge" de l'an
| dernier pour s'y mettre. Légère déception de ce côté, car j'avais pensé
| que le groupe majoritaire des "anciens" serait plus moteur que cela ; en
| réalité, la découverte du fonctionnement ayant été pour eux moins
| progressive et moins collective, les "nouveaux" semblent avoir été
| impressionnés, déstabilisés, par l'entrée directe dans le grand bain. En
| fin d'année, on ne voit plus de différence.

Apprendre à fonctionner en PMEV est un apprentissage comme un autre qui ne peut se faire
d'un seul coup, suite à une explication de la "règle du jeu" que tu auras pourtant
redonnée à tous au départ. Cela est vrai pour les élèves comme d'ailleurs pour les
maîtres, tous nos échanges le montrent bien.

Dans le cas des élèves, cela montre bien aussi que les compétences développées par la
précédente année de travail ne peuvent être acquises par les novices en deux ou trois
jours. Prise de parole, entraînement à l'écoute et à l'analyse, tout cela est complexe, et
il y faut du temps.

La part de déstabilisation n'est pas négligeable non plus, et nous l'avions notée ici chez
de bons élèves trop "scolaires", même lorsque toute la classe débutait en même temps. Nous
avions connu des renversements de hiérarchie entre élèves, et l'un nous avait même posé
problème : la mère d'une brillante élève "scolaire", professeur dans le collège voisin,
nous avait pas mal assaisonnés...

C'est la vie, mais nous n'avons rien à regretter.

MM

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France