logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2000 - Juin

De: "Patrick Goichon" <patrick.goi@mail.dotcom.fr>
À: <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Objet: Re: [pedagogie-maitrise] fin d'année
Date : samedi 24 juin 2000 15:11

Salut,

Michel MONOT a écrit:
[...]
> S'il vous reste encore un peu d'énergie, il pourrait être interessant de faire le point :
> à l'économie bien sûr !

** Enfants
- deux tiers de mes élèves de cm2 de cette année étaient avec moi en cm1
avec un fonctionnement pmev -> départ en septembre sur les chapeaux de
roues, autonomie et prise en charge de leur "métier d'élève" souvent
impressionnantes, efficacité lors des bilans (tant en aide qu'en demande
d'aide)
- un tiers donc découvrant le fonctionnement en septembre -> un bon
trimestre pour la plupart pour s'insérer efficacement dans le système,
càd un mois de plus qu'il n'avait fallu à ma classe "vierge" de l'an
dernier pour s'y mettre. Légère déception de ce côté, car j'avais pensé
que le groupe majoritaire des "anciens" serait plus moteur que cela ; en
réalité, la découverte du fonctionnement ayant été pour eux moins
progressive et moins collective, les "nouveaux" semblent avoir été
impressionnés, déstabilisés, par l'entrée directe dans le grand bain. En
fin d'année, on ne voit plus de différence.

** Parents
Lors d'une réunion d'information en début d'année, ai exposé le
fonctionnement et une partie des idées qui le portent : parents
intéressés, aucune objection (aucune question non plus). Rien à signaler
en cours d'année, si ce n'est qq remarques des rares parents rencontrés:
"c'est bien, ce système, ça leur apprend à s'organiser, à se prendre en
charge, ça les prépare au collège..., ..."

** Hiérarchie
A ma demande, visite en décembre de mon IEN, toute une matinée : je lui
avais fait parvenir un petit dossier en lui disant que j'aimerais bien
avoir un regard extérieur sur ma pratique. Lors de la visite, elle était
accompagnée de sa conseillère pédagogique et d'une IEN stagiaire. Elle
se sont dit impressionnées par la qualité du travail des enfants (non
pas par le niveau scolaire qui est tout à fait moyen, mais par le calme,
le sérieux et l'investissement personnel) et par les échanges lors du
bilan (elles ont relevé en plus des avantages de l'apprentissage entre
pairs, son intérêt en terme d'éducation à la citoyenneté). Elles ont été
"rassurées" par le contenu des évaluations sommatives tout à fait
traditionnelles que je propose régulièrement en marge du fonctionnement
pmev et de ses évaluations formatives. Elles n'avaient pas entendu
parler de pmev avant, mais s'étaient un peu renseignées suite à mon
courrier et l'une d'elle avait visité le site de M. Monot. Je sais que
depuis quelques allusions à la pmev ont été faites à l'iufm de Poitiers
où elles interviennent.
En mars, nouvelle visite, cette fois à la demande de l'IEN. Elle était
accompagnée de l'IEN d'une autre circonscription et d'une conseillère
pédagogique ; elles sont restées toute la matinée en classe. Elle a pu
constater "la persistance" des comportements observés en décembre.
L'après-midi, nous avons échangé pendant une heure et demie : questions
relatives à l'évaluation, à la démarche de l'instit, à la charge de
travail, aux théories sous-jacentes,... Intéressant. Cette visite a tenu
lieu d'inspection, je n'ai pas encore reçu de rapport.

** L'instit...
du positif :
- une autre vision du métier et des enfants
- quelques délicieux moments lors des bilans
- des ajustements fréquents de la pratique suite à des remarques lues
sur la liste ou ailleurs
- une meilleure organisation qui rend la charge de travail plus
supportable

du moins positif :
- une gestion personnelle des quelques enfants très peu investis (qui
réalisent la moitié du travail prévu par ex.) qui ne me satisfait pas :
j'ai vraiment l'impression d'être trop sur leur dos, de dépenser trop
d'énergie pour bien peu d'avantages pour eux comme pour moi et de
m'éloigner un peu de la philosophie de la pmev.
- une cohabitation parfois difficile entre la pmev et les évaluations
sommatives que j'effectue régulièrement (mais qui rassurent parents et
hiérarchie)
- une certaine solitude et une envie d'échanger de vive voix avec des
collègues en chair et en os essayant d'appliquer les mêmes principes


A la rentrée prochaine, je change d'école ; à priori, pas question de
changer de type de fonctionnement : une bonne occasion de tester sa
validité ailleurs et autrement...?

Bonnes vacances !


--
Patrick Goichon, instit.
---
patrick.goi@mail.dotcom.fr
http://www.cartables.net/

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France