logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2000 - Mai

De: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
À: "Liste PMEV" <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Objet: [pedagogie-maitrise] RE : Albert Jacquard (Bernard Estival et Jacques Bert) argumentaire ?
Date : vendredi 26 mai 2000 01:46

Albert Jacquard est un homme exceptionnel qui ne craint pas d'exposer sa réputation de
"savant" au risque du "militantisme" humaniste pour faire bouger les choses. Modeste de
surcroît, il était venu il y a une dizaine d'années pour une conférence à Lunel, une
petite ville pourtant encore moins connue que Montélimar.

Je ne sais pas ce qu'il pourra faire de nos préoccupations mais Bernard Estival a eu
raison : il fallait les lui exposer et personne n'a rien à se faire pardonner !...
L'information circule mal dans l'Education Nationale, surtout lorsqu'elle sort des
sentiers battus et parait alors scandaleuse. On doit donc utiliser des voies parallèles,
des circuits "vicariants" pourrait-on dire. Jacques Bert a bien joué lui aussi en
s'interessant à notre approche puisqu'il arrive aujourd'hui à faire réagir l'Education
Nationale.

Problème de l'argumentaire : par quel bout prendre les choses ? De mon point de vue
initial, mon souci était de montrer la conformité avec les IO et de souligner le sérieux
de nos autres points d'appuis, histoire de légitimer une approche que, paradoxalement,
l'administration acceptait mal. Mais quel éclairage adopter pour un argumentaire plus
centré sur la diffucion ?

Vos avis me seraient très utiles car vous avez certainement eu des occasions d'exposer les
raisons de vos choix.

(J'écoutais en bruit de fond l'émission nocturne de Macha Bérenger et deux "consultants"
viennent à l'instant de l'interroger sur les problèmes des intelligences précoces. L'un,
père d'un enfant de 12 ans qui redouble sa sixième alors qu'il aurait pu y entrer à neuf
ans, mais n'a plus guère d'amis et ne s'investit plus du tout dans quoi que ce soit. Le
second, aujourd'hui informaticien, qui rebondit en dénonçant une fois de plus les
insuffisances du système... l'école était pour lui une torture où il a appris dit-il à
être feignant....! Les enfants précoces prennent trop de coups dans la gueule dit-il et
il faut les protéger des autres. Téléphoner d'ici m'est malheureusement quasi impossible
compte tenu de la surcharge des standards téléphoniques. Le premier consultant aurait eu
bien besoin de connaitre une association spécialisée.)

Amicalement,

MM

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France