logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2000 - Mai

De: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
À: <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Objet: Re: Réponse : Re: [pedagogie-maitrise] Re: Retour de colloque
Date : dimanche 7 mai 2000 07:36

Nicolas a écrit :

" Paresse du Maître, Écolier au Volant. Une boutade qui fait écho à celle de
Michel Monot, la PMEV comme pédagogie pour maîtres paresseux. "

Il m'est effectivement arrivé d'évoquer l'opportunité, pour le maître, de s'installer en
classe un bon hamac.... Boutade bien sûr, qui avait quand même sa raison d'être et tous
comptes faits une tonalité assez juste, mais qui m'a surtout aidé cette fois à comprendre
que Nicolas, sous des airs faussement provocateurs à son tour, parlait néanmoins
sérieusement.

J'ai parlé dans un précédent message de "brain-storming", qui est un moyen de faire de la
créativité à propos des problèmes difficiles, et celui qu'a posé Jacques Bert en est
précisément un. Il est connu que les Ministres, avant d'affronter les débats télévisés, ne
se contentent pas de réviser leurs dossiers mais se livrent avec leur "staff" à des
séances de ce genre pour élargir leur perception des problèmes, la règle étant qu'on ne
s'impose dans un premier temps aucune réserve.

On ne peut faire du brain-storming, qui est une méthode de travail en groupe, par
correspondance, mais les échanges par Email ont une rapidité qui permet dans une certaine
mesure de s'en inspirer. C'est à ce titre que je me suis permis d'en parler et je reste
asez convaincu de l'efficacité de ces échanges très libres si la règle du jeu est
clairement annoncée à l'avance, ce qui n'était pas encore le cas - mea cilpa - quand
Nicolas a lancé son message.

La question posée par Jacques Bert est importante et Nicolas l'avait d'ailleurs bien
perçue comme telle, sa réponse "explicitée" le montre. Le texte de l'intervention de
Jacques Bert à Grenoble ne l'est pas moins et pourrait lui aussi suciter des échanges car
ce problème des surdoués, je l'ai déjà dit, nous échappait sans doute un peu, et plus
encore le fait qu'il puisse permettre de faire avancer la prise en compte pédagogique des
rythmes individuels.

Alors échangeons, brain-storming ou pas...

Bien cordialement,

MM


----- Original Message -----
From: Nicolas Mirkovic <nm89@club-internet.fr>
To: <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Sent: Sunday, May 07, 2000 11:43 AM
Subject: Re: Réponse : Re: [pedagogie-maitrise] Re: Retour de colloque


At 21:54 06/05/00 +0200, vous avez écrit:
>Merci, cher collègue, de ta participation à ce débat.
>Nous avons beaucoup avancé.
>
>Jacques Bert

La forme humoristique de mes propositions valait pourtant mieux que cela,
puisqu'elle tentait de circonscrire effectivement ce qu'est pour moi la
PMEV. J'explicite donc.

Pédagogie qui se Meut selon l'Enfant, à sa Vitesse : la possibilité du
choix au cours du travail individuel explique facilement cette première
proposition. Mais la formule est bien évidemment réductrice puisqu'elle
occulte le fait que ce choix n'est laissé que pour mieux répondre à la
fameuse question souvent rappelée par Michel Monot : "Don't accept me as I
am". A sa vitesse, donc, mais en fournissant à l'enfant les moyens d'une
accélération.

Pratiques Magistrales Eradiquées car Valétudinaires : valétudinaires parce
que le bilan a eu lieu... Mais, il est vrai, pas tout à fait éradiquées,
encore que la participation bien plus importante des enfants au cours des
leçons de synthèse donne à penser que l'on est plus tout à fait dans le
cadre de "pratiques magistrales".

Pour Mettre l'Enfant en Valeur. ça me paraît très important. Pas seulement
parce qu'il a maintes fois l'occasion de s'exprimer, mais parce que cette
expression est fondamentalement au service de la cognition, la sienne et
celle des autres.

Paresse du Maître, Écolier au Volant. Une boutade qui fait écho à celle de
Michel Monot, la PMEV comme pédagogie pour maîtres paresseux. Paresse
relative en ce qu'elle exige une certaine quantité de travail préparatoire,
de capacité d'observation, mais aussi permet d'investir plus fortement
d'autres champs disciplinaires, exige une formation continue dont cette
liste est l'une des expressions. Mais surtout écolier au volant - de ses
apprentissages, de l'activité intellectuelle dont il aura décidé qu'il
saura la mener à bien, de sa participation au bilan parce qu'il voudra
expliciter la justesse de cette "décision" ou au contraire comprendre ce
qui a pu l'infirmer.

Tout cela a déjà été dit, et mieux, mais comme l'humour est l'une des
choses les moins partagées, mes petits sigles avaient le (seul) mérite de
l'originalité, et je ne proposais pas sérieusement de les substituer à la
formule originelle...

----------
Nicolas Mirkovic / mirkovic@mail.dotcom.fr

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France