logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2000 - Avril

De: "toulas" <aojulien@inforoutes-ardeche.fr>
À: <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Objet: RE: [pedagogie-maitrise] PMEV : appréhension... Comment cela va-t-il finir ?...
Date : mardi 18 avril 2000 19:01


** *
*** \****
** \\******
******///*****
* Encre*****
*\*\*sur***
*****Toile
*||* ---
** ||--- ---
*-- ----*----*--------*---
--
***************************************************************
Anne-Olga Julien <aojulien@inforoutes-ardeche.fr>
94400 Vitry

Pour la troisième main ou la littérature enfantine désormais une adresse unique:
http://www.inforoutes-ardeche.fr/encre-sur-toile/

Les logiciels d'Encre sur toile (pour l'école)
http://www.inforoutes-ardeche.fr/encre-sur-toile/telecharg/logiciels.htm

-----Message d'origine-----
De : Annick Hélène [mailto:annick.helene@free.fr]
Envoyé : vendredi 14 avril 2000 21:59
À : pedagogie-maitrise@onelist.com
Objet : [pedagogie-maitrise] PMEV : appréhension... Comment cela va-t-il
finir ?...

1) Ayant le choix, mes "matheux" avancent énormément les fiches de maths et
délaissent assez nettement la partie français, et vice-versa naturellement
pour les "littéraires"... (je mets des guillemets : j'entends par là ceux
qui aiment bien les maths (sans être nécessairement des "bons en maths" !)
et ceux qui aiment bien le français...)
Je suggère de temps en temps de penser au reste, mais pour l'instant, je ne
souhaitais pas trop influencer...

Comment va se passer la dernière semaine : va-t-il rester que ce que l'on
aime moins faire ? Faut-il que j'influence ( impose ? ) un peu ?...
------------------------------------------------------------------------
J'ai eu le même problème. On en a discuté avec les élèves (23 CE2) et je
leur ai proposé de faire au moins un exercice par
matières. En milieu de deuxième semaine, je le rappelle si les déséquilibres
sont vraiment trop grands.
Mais je suis toujours surprise car aux bilans ce déséquilibre n'apparait
pas.

2) le bilan : je ne suis pas trop au point pour le gérer et mes élèves ne
savent pas toujours trop comment l'aborder : pour l'instant, on est parti
sur "j'ai appris ..." en prenant des exemples que je suis souvent obligée de
suggérer... ( il me semble que j'interviens trop... Mais c'est peut-être le
début...)Vaut-il mieux qu'ils prennent carrément un exemple de leur
exercice, de leur fiche ? Ou trouveront-ils seuls, dans quelques temps,
"leurs" exemples ?
-------------------------------------------------------------------------
Nous on part plus de "je ne comprends pas " , soit l'élève demandeur, soit
moi, mettons un exercice similaire au tableau et l'élève demandeur interroge
lui même les élèves "proposeurs".

Les différentes propositions sont écrites au tableau et, très souvent , on
en tire la leçon qu'ils écrivent à la fin du bilan
sur leur classeur

--------------------------------------------------------------------------

D'autre part, pour l'instant, c'est plutôt les "bons" qui interviennent,
ceux qui ont eu quelques difficultés n'osent pas demander une aide
"publique"...
-------------------------------------------------------------------------
J'ai aussi ce problème. Quand je corrige les cahiers et que l'item est faux,
je note dans la marge " demander à passer au bilan et des fois, je force un
peu la main,,en disant intel(s) a besoin de votre aide...
Je laisse aussi la possibilité d'être plusieurs à passer au bilan pour un
même exercice.

------------------------------------------------------------------------------
3) Je ne donne plus de "devoirs" (j'en donnais déjà peu), si ce n'est
parfois revoir une "leçon" de leur "cahier de leçons" ( = référentiel que
nous nous constituons au fur et à mesure de l'année, où les choses les plus
importantes sont notées, accompagnées de divers exemples, ce cahier est
accessible tout le temps, excepté le jour où je veux vraiment évaluer ce
qu'ils savent faire "sans aide")
S'ils ont envie, ils peuvent avancer un peu ce nouveau plan de travail
"PMEV".

Résultats : mes "zélés" arrivent tout contents en me disant "J'ai fait 3
exercices hier !" (souci pour eux : aurai-je assez prévu ?!!) et ceux qui
n'aiment pas trop travailler à la maison reviennent aussi tout contents,
sans avoir rien fait...( au moins, tout le monde est heureux !! ;-)) )
Là encore : comment va se passer la 3ème semaine ?...
----------------------------------------------------------------------------------------------
je me pose aussi cette question pour le plan de travail, souvent j'ai des
élèves qui ont fait la moitié ou le tiers du travail effectué par les
volontaires.
Les fiches avec les exercices sont photocopiées (X 4) et accrochées en
classe . On va les chercher au fur et à mesure....
Cette semaine, j'ai miniaturisé les documents que je photocopie pour la
classe (pour en diminuer le nombre )pour que chaque élève ait tous les
exercices du plan de travail et ils vont rayer au fur et à mesure les
exercices. Leur avancé sera peut être plus concrète ????

Sinon, pour les devoirs, je leur donne des dossiers à lire et à colorier et
répondre aux questions . Un dossier par semaine que je donne le lundi pour
le samedi.

Voilà un petit bilan "à chaud" d'une novice en PMEV, anxieuse par nature
difficile de se changer...), mais prête à accueillir toute suggestion,
conseil, reproche... pour essayer d'avancer dans ce qui me semble être le
bon sens...

Annick Hélène

<toulas@wanadoo.fr>
À: <pedagogie-maitrise@egroups.com>
Objet: Re: [pedagogie-maitrise] PMEV : appréhension... Comment cela va-t-il finir ?...
Date : mardi 18 avril 2000 21:26

Bonsoir,
voici quelques essais de réponses:


----- Original Message -----
From: Annick Hélène <annick.helene@free.fr>
To: <pedagogie-maitrise@onelist.com>
Sent: Friday, April 14, 2000 9:59 PM
Subject: [pedagogie-maitrise] PMEV : appréhension... Comment cela va-t-il
finir ?...


>
> Après une semaine, je suis assez satisfaite du fonctionnement, mais j'ai
> quelques inquiétudes, peut-être y aura-t-il quelqu'un pour me rassurer ou
me
> donner quelques "bons tuyaux" !
>
> 1) Ayant le choix, mes "matheux" avancent énormément les fiches de maths
et
> délaissent assez nettement la partie français, et vice-versa naturellement
> pour les "littéraires"... (je mets des guillemets : j'entends par là ceux
> qui aiment bien les maths (sans être nécessairement des "bons en maths" !)
> et ceux qui aiment bien le français...)
> Je suggère de temps en temps de penser au reste, mais pour l'instant, je
ne
> souhaitais pas trop influencer...
>
> Comment va se passer la dernière semaine : va-t-il rester que ce que l'on
> aime moins faire ? Faut-il que j'influence ( impose ? ) un peu ?...

Tu pourrais organiser de temps en temps un petit bilan de la semaine, par
exemple le vendredi en dernière heure. Chacun fait ses "stats": nombres de
fiches en maths, en français, nombre de fiches réussies, les fiches qu'ils
ont préférées, celles qu'ils ont le moins aimées...Noter par écrit ce qu'ils
ont appris, découvert.
Je ne l'ai pratiqué que rarement (faute de temps), mais c'est très
constructif.

Et puis, dis-toi aussi que les fiches repoussées en fin de périodes le sont
peut-être parce que l'enfant n'a pas pris encore assez d'indices, de repères
pour s'y lancer. Alors là, il faudrait plutôt faire en sorte que ces
fiches-là soient présentées au bilan, ou toi-même en faire une petite
introduction.
Il arrive souvent qu'après une présentation au bilan, certains demandent:
"c'est quoi, déjà le numéro de cette fiche ?" et son intérêt est relancé.

>
> 2) le bilan : je ne suis pas trop au point pour le gérer et mes élèves ne
> savent pas toujours trop comment l'aborder : pour l'instant, on est parti
> sur "j'ai appris ..." en prenant des exemples que je suis souvent obligée
de
> suggérer... ( il me semble que j'interviens trop... Mais c'est peut-être
le
> début...)Vaut-il mieux qu'ils prennent carrément un exemple de leur
> exercice, de leur fiche ? Ou trouveront-ils seuls, dans quelques temps,
> "leurs" exemples ?

La consigne donnée pour le bilan peut varier de temps en temps:
"qu'avez-vous appris ou découvert ce matin? En fin de période, ce sont
plutôt les plus faibles qui seront sollicités. Pratique aussi pour enchaîner
ensuite sur une leçon ou une trace écrite car les enfants doivent réussir à
formuler exactement la nouvelle notion.
Qu'avez-vous trouvé d'intéressant? Pour les matheux qui trouvent souvent
beaucoup de plaisir à résoudre leurs situations problèmes et à expliquer
leurs stratégies.
Quelle fiche vous a posé des difficultés? Pour demander de l'aide.
Que voulez-vous faire chercher aux copains? Plutôt en fin de période pour
relancer l'intérêt.On peut utiliser les exemples de l'exercice ou en
inventer.
>
> D'autre part, pour l'instant, c'est plutôt les "bons" qui interviennent,
> ceux qui ont eu quelques difficultés n'osent pas demander une aide
> "publique"...

Dans notre système, les enfants ont le droit de ne pas réussir du premier
coup, ils ont le droit à l'erreur, ils ont le doit de commencer un travail
et de le suspendre pour le reprendre plus tard, quand ils auront pris
conscience de tous ces nouveaux droits, ils oseront passer au tableau pour
dire simplement: "Je n'ai pas compris, qui peut m'aider?"

>
> 3) Je ne donne plus de "devoirs" (j'en donnais déjà peu), si ce n'est
> parfois revoir une "leçon" de leur "cahier de leçons" ( = référentiel que
> nous nous constituons au fur et à mesure de l'année, où les choses les
plus
> importantes sont notées, accompagnées de divers exemples, ce cahier est
> accessible tout le temps, excepté le jour où je veux vraiment évaluer ce
> qu'ils savent faire "sans aide")
> S'ils ont envie, ils peuvent avancer un peu ce nouveau plan de travail
> "PMEV".
>
> Résultats : mes "zélés" arrivent tout contents en me disant "J'ai fait 3
> exercices hier !" (souci pour eux : aurai-je assez prévu ?!!) et ceux qui
> n'aiment pas trop travailler à la maison reviennent aussi tout contents,
> sans avoir rien fait...( au moins, tout le monde est heureux !! ;-)) )
> Là encore : comment va se passer la 3ème semaine ?...

Dans ma classe, les enfants m'ont rarement demandé d'emporter du travail à
la maison. J'ai trop peur de la "pollution" de la gentille maman ( j'en suis
une, alors, je sais ce que je dis...)qui veut que tout revienne à l'école
juste, parfait, et tout et tout! Je leur donne une dictée à préparer pour le
mardi, de la lecture pour le jeudi et un travail en poésie pour le vendredi,
plus quelques leçons de temps en temps: tables, conjugaison, fiches
mémoires, ...
Je leur ai dit que s'ils voulaient travailler à la maison, ils pouvaient
écrire des textes. Et chaque semaine, certains me rapportent des poésies,
des recherches documentaires, des histoires, ...

Pour terminer, je voulais dire à M.Monot que je ne me sens pas du tout
"chevronnée", j'apprends, j'apprends toujours :)

Amicalement

Marie-Christine Toulas
Ecole primaire publique de Ceignac
12450 Calmont
toulas@wanadoo.fr
Allez jeter un coup d'oeil sur notre site, les enfants ont fait du boulot
formidable!
http://perso.wanadoo.fr/ecole.ceignac/

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France