logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2000 - Mars

De: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
À: <pedagogie-maitrise@onelist.com>
Objet: [pedagogie-maitrise] Re: [pedagogie-maitrise] Stratégies d'apprentissage ?
Date : dimanche 12 mars 2000 08:52

Puisque tu t'adresses ici à la liste PMEV, que tu parles de stratégies
d'apprentissage et non de stratégies d'enseignement, et que tu dis bien
"une" piste, je ne peux que te rappeler notre parti pris : s'approprier le
savoir et le savoir faire d'autrui, et pour cela rendre lisible ce savoir et
ce savoir faire....

Il peut s'agir du savoir des autres élèves de la classe qui ont pris une
certaine avance, du savoir du maître présenté lors d'une leçon ou sur une
fiche de travail, du savoir proposé par tel ou tel auteur de manuel. Cette
orientation permet de développer une fonction de la langue un peu trop
négligée et récemment redécouverte par les linguistes : la langue comme
instrument d'appropriation du savoir, ce qui va plus loin que la simple
"communication".

J'insiste beaucoup sur le terme de "savoir faire" car tous les
apprentissages instrumentaux, à l'école élémentaire, associent étroitement
savoir et savoir faire.

J'insiste aussi sur un fait : notre parti pris n'est pas né d'un choix tiré
à pile ou face, mais d'une mise en perspective des dysfonctionnement de
l'école, et d'une hypothèse qui en découlait : revenir au modèle
d'apprentissage initial, tel qu'il existait avant l'émergence du langage,
cette émergence chez l'homme n'autorisant pas l'intelligence à oublier ses
racines en quelque sorte. Je ne sais pas si cette hypothèse est "juste",
même si elle parait censée, mais elle est apparue efficace. Notamment parce
qu'elle met en jeu, mieux que dans d'autres approches, cette fonction du
langage que j'évoquais à l'instant.

Ceci étant, je comprends très bien que l'on puisse parler de "stratégies"
d'apprentissage au pluriel, car ce que nous constatons dans les classes
pourrait en témoigner. Mais ces différentes stratégies ne sont pas
exactement programmées par nous. Elles émergent du contexte d'échanges que
nous mettons en place, et se caractérisent toujours, me semble-t-il, par des
"allers et retours de sens".

J'insisterai aussi sur le fait que l'on a voulu à juste titre établir en
pédagogie des parallèles entre apprentissage et découverte ou invention,
mais cela nous a peut être enfermé dans une pédagogie trop ambitieuse,
nuisible malgré ses bonnes intentions au commun des enfants. Exemple peut
être mal choisi mais bien connu : l'apprentissage de la lecture. Celui-ci
consiste bien en une appropriation des conventions qui permettent d'écrire,
mais peu d'enfants peuvent la conduire seuls. Mais j'ai dit "exemple mal
choisi", car grevé de procès d'intentions.

Le tâtonnement expérimental cher à Freinet est à l'oeuvre dans la PMEV, mais
plus délibérément étayé que dans un modèle "pur" qui d'ailleurs ne se
rencontre que rarement.

Amicalement,

MM

----- Original Message -----
From: COLINOT <philippe.colinot@wanadoo.fr>
To: <pedagogie-maitrise@onelist.com>
Sent: Saturday, March 11, 2000 8:48 AM
Subject: [pedagogie-maitrise] Stratégies d'apprentissage ?


> From: "COLINOT" <philippe.colinot@wanadoo.fr>
>
> Une collègue qui prépare le CAPSAIS doit disserter sur les "stratégies
> d'apprentissage".
>
> Quelqu'un a une piste ?

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France