logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2000 - Février

De: "Chantal Domenge" <chantal.domenge@wanadoo.fr>
Cc: "Liste PMEV" <pedagogie-maitrise@onelist.com>
Objet: [pedagogie-maitrise] Re: questions
Date : lundi 28 février 2000 16:00

Je vous remercie vivement de m'avoir répondu aussi rapidement et de manière aussi précise.
A propos de l'évaluation 6ème je suis surprise que l'on vous ait refusé l'accès aux résultats, car en ce qui nous concerne (métropole, Haute-Savoie), le collège du secteur envoie systématiquement aux écoles d'origine de leurs élèves leurs résultats à ces évaluations, ainsi que la fourchette et la moyenne des résultats obtenus par tous les élèves de 6ème du collège. Chaque enseignant du CM2 peut ainsi situer le score de ces anciens élèves par rapport aux scores des autres élèves du collège.

C'est ahurissant mais je vous le confirme. Dans l'esprit de celui qui en a décidé, et qui est toujours en fonction quelque part en France, il s'agissait d'éviter des "fuites" qui auraient pu être exploitées de façon tendancieuse ou politique, nos résultats étant en NC globalement inférieurs à ceux de métropole mais surtout assez inégaux selon les écoles et les zones géographiques. L'intention se voulait louable, et il s'agissait surtout pour lui d'éviter les comparaisons entre écoles, comme l'aurait permis l'exploitation des résultats par informatique.

Je précise donc ce que je vous disais, bien que cela relève d'une polémique déjà ancienne et bien vaine : les résultats étaient communiqués sur papier à chaque classe de CM2, mais pas aux IEN, ce qui est totalement irrégulier et un peu démago. Si un IEN s'était avisé de repérer les "mauvais" maîtres grace aux évaluations, il se serait heurté aux syndicats, qui auraient à juste titre observé que les résultats scolaires traduisent bien d'autres choses que la valeur des maîtres, et la décision était donc mal fondée. En revanche, une exploitation rationnelle des résultats peut permettre de mettre en évidence ou de préciser les situations sensibles, et aussi, en se gardant de conclusions hâtives, les effets de telle ou telle approche, mieux que par une évaluation par impressions subjectives portant seulement sur les comportements et les degrés de satisfaction.

J'avais évidemment protesté contre cette vision médiocre des problèmes, alerté l'IG etc... Un des Principaux, par amitié et par raison, m'avait transmis ses résulats sur une diskette mais sous le manteau. Quelques mois plus tard, mon intervention auprès de l'IG avait fini par payer mais les résultats m'avaient alors été transmis sur papier, sans possibilité réelle d'exploitation autrement qu'en rentrant tout cela à mon tour dans l'ordinateur. J'avais alors d'autres chantiers en cours et j'avais donc renoncé à ce travail titanesque et tardif, d'autant que les enseignants s'étaient presque tous rangés à cette approche et que je n'avais plus à les convaincre.

Cela relève donc aujourd'hui de l'anecdotique, mais la leçon est néanmoins claire. Je partage l'avis de MD Pierrelée sur les dysfonctionnements du système, sur le poids de la chappe administrative et sur la censure qui pèse sur l'innovation, même lorsque cette innovation n'en est pas vraiment une et qu'elle est coforme aux directives ministérielles etc... Je comprends très bien par ailleurs la nécessité de réguler le système, de cadrer parfois les débordements de l'imagination lorsque celle-ci s'emballe, mais je regrette qu'au nom de ces dérives potentielles et virtuelles l'on en arrive à freiner la très banale circulation de l'information.

Concernant la diffusion de mes questions aux collègues qui pratiquent la PMEV, je n'y vois que des avantages, même s'ils peuvent les trouver naïves.
J'aurais aimé accéder aux archives de la liste, afin de ne pas vous importuner avec des questions qui ont peut-être déjà été posées maintes fois, mais lorsque je clique sur "lire les archives de la liste", la fenêtre qui s'ouvre affiche "document not found".
Je suis tout à fait d'accord pour échanger car cette manière d'enseigner me tente, mais j'ai besoin de m'approprier les bases de la PMEV et de réfléchir à ma propre manière de les mettre en pratique, avant de me "lancer". L'expérience de collègues de même niveau me serait très utile.


Bien cordialement,
Chantal Domenge

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France