logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  DÉFI INTERNET                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2000 - Janvier

De: Michel MONOT <magui@offratel.nc>
À: Liste PMEV <pedagogie-maitrise@onelist.com>
Cc: Liste Ecoles <listecolfr@cru.fr>
Objet: [pedagogie-maitrise] Oral, o désespoir...
Date : lundi 24 janvier 2000 09:51

From: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>

Oral, ô désespoir ...

C'est le titre d'un article du Monde de l'Education de Janvier rappelant l'importance du problème et rendant compte d'un rapport de l'Inspection Générale sur l'oral.

Avertissement : l'ayant reçu tadivement, je réagis tardivement, et sans avoir encore lu le texte complet du rapport lui-même.

Juste un aperçu donc, nécessairement très réducteur :

1) Ce que dit le rapport à propos du primaire

"Les enseignants dans leur majorité ne laissent pas s'installer le silence, craignant, semble-t-il, de perdre de vue l'objectif ou de laisser s'échapper l'attention du groupe"

"On observe fréquemment que seules les réponses attendues sont prises en compte, ce qui ne laisse guère de place à l'analyse d'erreurs éventuelles et peut décourager les élèves d'intervenir dans le dialogue."

2) Réactions syndicales

"Les enseignants du primaire, contrairement à ce qui est mis en avant, ne pratiquent que très peu ou pas du tout la pédagogie frontale. Le rapport tend à donner une image d'unbiformité, or tous les professeurs essaient de diversifier les situations d'enseignement."

3) Autres réactions

Elles me paraissent plus interessantes car elles ouvrent des perspectives :

a) Claude Duneton

(trouve le rapport "bête et télévisuel")

" La culture d'une langue passe par l'écrit. Il s'agit de savoir si l'on enseigne ou si l'on doit jacter pour apprendre à vendre... (...) Dans l'art de s'instruire, il y a quelque part une sublimation qui exige une réflexion, le silence. (...) Réformer l'enseignement pour que les gens parlent plus, c'est de l'esbrouffe."

b) Joëlle Garde-Tamine, linguiste, Aix

(position analogue, mais plus solidement argumentée)

" On ne peut pas accuser les enseignants d'avoir peur de l'oral. Ils ont peur des conditions pratiques dans lesquelles se déroule cet oral."

" Nous connaissons une crise de l'enseignement du français, d'identité. L'objectif est-il de défendre une culture ? D'accéder à l'argumentation, à la communication ? Le principal problème réside dans la façon dont on considère la langue.
Dans ce rapport, l'accent est mis sur la communication. Or, la communication n'est pas forcément la plus importante. La fonction cognitive du langage est ignorée, or celui-ci sert fondamentalement à connaître. La fonction argumentative repose sur l'organisation de sa pensée. Ce n'est pas un problème de déficience de l'enseignement de l'oral, mais de celui du français. (..)"


4) Ma réaction personnelle

L'approche PMEV serait-elle, au regard de ces éclairages, sur la bonne voie ?
a.. Bien que partant de présupposés tout à fait différents, elle accorde une place certaine à la réflexion et au silence évoqués par Duneton, mais aussi à un oral ancré dans l'écrit et qui par là se tient. Nous l'avions voulu ainsi, compte tenu de notre contexte particulier, pour permettre aux élèves de préparer leur prise de parole et pour limiter les risques d'un oral certes spontanné mais toujours exposé à des risques de dérive.
a.. Les conditions dans lesquelles se déroule l'oral en PMEV sont bien définies et ne semblent donc pas faire peur.
a.. La PMEV utilise beaucoup en outre cette fonction cognitive du langage dont Joelle Garde-Tamine souligne l'importance et dont on pourrait même dire qu'elle est une des caractéristiques essentielles de la PMEV.
a.. Sans prétention réthorique intempestive, elle joue beaucoup aussi de la fonction argumentative. Ceci ne lui est pas particulier, mais en recentrant les échanges coopératifs sur les problèmes d'apprentissage et pas seulement sur les problèmes traditionnels de vie du groupe, et en imposant de ce fait un rythme plus intensif, au moins quotidien, elle multiplie de façon significative les occasions d'argumenter.

Michel MONOT
magui@offratel.nc
Pédagogie de Maîtrise à effet vicariant :
http://www.offratel.nc/magui

"Nous ne vous demandons pas de répéter nos formules, mais de vous en servir pour découvrir ce que nous n'avons pas encore découvert." (Gaston BERGER)

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France