logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  DÉFI INTERNET                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2000 - Janvier

De: Michel MONOT <magui@offratel.nc>
À: Liste PMEV <pedagogie-maitrise@onelist.com>
Objet: Tr: [pedagogie-maitrise] presentation
Date : mardi 18 janvier 2000 21:20

From: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>

Il semble que le premier envoi de ce message soit mal passé.

----- Original Message -----
From: Michel MONOT <magui@offratel.nc>
To: <pedagogie-maitrise@onelist.com>
Sent: Wednesday, January 19, 2000 5:29 AM
Subject: Re: [pedagogie-maitrise] presentation


> Jean Pierre Garçin a écrit :
>
> ----- Original Message -----
> From: Jean-Pierre Garcin <j-p.garcin@wanadoo.fr>
> To: <pedagogie-maitrise@onelist.com>
> Sent: Tuesday, January 18, 2000 7:22 AM
> Subject: Re: [pedagogie-maitrise] presentation
>
>
> .
> > En tout cas, je pense comme toi que la charge de travail est multipliée
> par
> > rapport à une classe frontale (quand je pense que Michel Monod prétend
> > l'inverse...) Donc, si nous parvenions à échanger vraiment notre
travail,
> > nous gagnerions un temps précieux.
> >
>
> Je me serais pas permis de parler d'allègement de la charge de travail si
> cet avis n'avait pas été partagé, mais il faut incontestablement
> relativiser.
>
> 1) Par rapport à mon premier jugement d'abord :
>
> Je ne prenais pas en compte la phase de démarrage et tâtonnement, qui est
> évidemment assez lourde, et j'intégrais au contraire différents éléments
qui
> peuvent paraitre subjectifs : le sentiment de ne pas travailler en vain,
le
> constat d'un meilleur rendement par rapport au temps investi par le maître
> qui peut conduire à un surinvestissement.
>
> Il était question aussi d'erreurs moins nombreuses dans les
apprentiussages
> grâce aux prises de reprères, de corrections allégées ou abordées
autrement,
> et encore de décrispation, de réduction sensible des problèmes de
discipline
> qui pèsent parfois très lourdement dans le bilan fatigue.
>
> 2) Par rapport à vos conditions de travail à vous
>
> Le passage à l'échelle Internet a changé les choses.
>
> Les nouveaux praticiens sont le plus souvent équipés d'ordinateurs. Ils
ont
> tendance à utiliser le traitement de texte là où leurs devanciers
> utilisaient massivement le couper-coller. La "nuance" est importante.
>
> Ils éprouvent en outre le besoin d'échanger leurs fiches et autres outils
de
> travail par Internet, là où les premiers praticiens échangeaient au niveau
> de l'école ou des réunions de secteur. Cela aussi est important.
>
> Je comprends donc parfaitement le jugement de Jean Pierre Garcin. Dans le
> contexte qui est le votre, le passage à la PMEV apporte une surcharge de
> travail dont je suis aujourd'hui bien conscient et que personne ne peut
> sousestimer.
>
> Je veux croire quand même que vous n'êtes pas "maso", mais seulement
> volontaristes, et j'ose encore penser qu'à terme votre bilan sera
néanmoins
> positif. Tout ceci est évidemment difficilement quantifiable. Je n'ai
jamais
> parlé de 35 heures, mais plutôt d'ergonomie du travail scolaire, appréciée
> sur les postes de travail élèves et enseignants.
>
> Bon courage donc, plus que jamais.
>
> Amicalement,
>
> MM
>
> Voilà.
> >
> > Cordialement,
> > ------------------------------------
> > Jean-Pierre Garcin - Loiret - 28 CM1
> > j-p.garcin@wanadoo.fr
> > http://perso.wanadoo.fr/j-p.garcin/
> > ------------------------------------

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France