logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert  B2i                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 1998

From: Michel MONOT  <magui@xxxxxxxx.xxx>
Date: Sat Dec 5, 1998 10:31pm
Subject: Malaise de l'école et Histoire des Sciences


Parlant des mille et une manières de marginaliser un enfant, évoquées par JPJourdan, Christine écrit :

"Les personnes que j'ai rencontrées ne nient pas (mais ne l'avouent pas non plus) avoir pratiquer ainsi. Elles préfèrent penser qu'on ne peut pas faire autrement, ça ne marche que comme ça. Mon travail aujourd'hui, c'est d'essayer de leur montrer que l'on peut faire autrement"

Qui a fait la classe sait que ce n'est pas simple et peut en effet se reconnaitre à peu de choses près dans chacune des situations évoquées par JPJ, et les collègues du Nord qui s'aprêtent à faire grève pour soutenir un des leurs accusé d'avoir botté les fesses d'un enfant sans aucun doute "modèle" et "bien élevé" font ce qu'ils ont à faire.

Mais il est vrai aussi qu'il faut essayer d'en sortir en se gadant de tout "yakisme".

Si la piste Reuchlin retient aujourd'hui l'attention même de quelques adeptes pourtant chevronnés de la PI, c'est qu'elle n'est pas ininteressante et il faut le dire. Nous avons vu un maître réputé avoir la main "plus que lourde" cesser du jour au lendemain ces gestes hors la loi. Nous avons vu une maîtresse dépassée et déclassée, qui hors temps scolaire stricto sensu, tant à la récréation qu'au moment de la cantine, rejoignait les femmes de service, reconstruire peu à peu son statut d'institutrice. Nous avons vu des enfants en perdition reprendre pied, des élèves pénibles s'assagir soudain, et vous êtes aujourd'hui quelques uns à pouvoir le confirmer.

Et tout cela, je le sais, à une odeur nauséabonde de "remède miracle" dont Reuchlin, plus que tout autre, mais pas plus que moi, aurait honte.
Mais si c'était un vrai remède ? Ou du moins une de ces élémentaires règles d'hygiène qui, comme au siècle dernier, avait pu venir à   bout - avec des moyens pourtant dérisoires - de la sinistre fièvre puerpérale. Là, Reuchlin n'aurait plus honte.

Que faire ?

Amicalement.

M. MONOT
E-mail : magui@o... Pédagogie de Maîtrise "à effet vicariant": http://www.offratel.nc/magui/

"Nous ne vous demandons pas de répéter nos formules, mais de vous en servir pour découvrir ce que nous n'avons pas encore découvert." (Gaston BERGER)

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2002 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France