logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   

Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2002 - Juin

De: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
À: <pmev@cartables.net>
Objet: Re: [pmev] à propos de vicariance.
Date : mercredi 19 juin 2002 08:43

Jean Luc Damble avait écrit :

----- Original Message -----
From: "jeanluc.damble" <jeanluc.damble@wanadoo.fr>
To: <pmev@cartables.net>
Sent: Wednesday, June 19, 2002 3:28 AM
Subject: Re: [pmev] à propos de vicariance.


|
| c'est bien là le pb.selon Reuchlin ce n'est pas un phénomène où il y a
| interaction entre plusieurs individus (mais il faudrait que je lise le texte
| en entier) mais bien la recherche de réponse adaptée à une situation donnée.
| Est-elle interne à l'individu auquel cas nous devons faire très attention à
| nos progressions d'exercices, de propositions de TI. Mais là nous en
| revenons à une conception piagétienne de l'apprentissage.

Je pense que le passage suivant de l'article de Michel HUTEAU fait
écho à la préoccupation que tu exprimes ici :

" On pourra noter qu une telle conception est en rupture avec les
descriptions rigides de la variabilité interindividuelle que
fournissait la psychologie différentielle classique où le sujet se
voyait attribuer des caractéristiques stables. La variabilité
interindividuelle des conduites est ici étudiée conjointement avec
leur flexibilité. On pourra noter également que les facteurs
individuels sont pris en compte au même titre que les facteurs
situationnels et en interaction avec eux, ce qui est tout à fait en
accord avec les tendances récentes qui se développent dans le domaine
de la psychologie de la personnalité dans le cadre de
l'interactionnisme."

Il me semble en effet que l'allusion aux " tendances récentes qui se
développent dans le domaine de la psychologie de la personnalité "
nous situe au delà d'une psychologie trop piagétienne.
De même, l'allusion à "l'interactionnisme"..

Plus fortement encore peut être, la contestation de " caractéristiques
stables ", le rejet de la "psychologie différentielle classique " et
des "descriptions rigides de la variabilité interindividuelle", très
caractéristiques de l'évolution de Reuchlin lui même, nous donnent des
raisons de tenir nos pratiques modifiantes pour valables. Dans la
PMEV, et en particulier au moment du bilan, "les facteurs individuels
sont pris en compte au même titre que les facteurs situationnels et en
interaction avec eux".

J'ajouterai que, malgré cette concordance de vues, nous n'avons jamais
vraiment cherché à "coller" à la pensée de Reuchlin, telle qu'elle est
développée dans ses ouvrages et articles théoriques, même si nous en
avions quelques éléments en tête..
Nous avons seulement cherché à mettre en pratique coûte que coûte une
sorte d'intuition qu'il avait énoncée par ailleurs, dans un cadre
assez différent, et abouti par là au résultat que vous savez.

Ce qui me parait curieux (mais est-ce que ça l'est vraiment ?), c'est
que cette mise en pratique, développée indépendamment de ces apports
théoriques, apparaisse cependant au bout du compte assez en accord
avec les développements conduits sur le plan théorique.

MM


----------
Pour vous desabonner :
rendez-vous a l'adresse :
http://www.lebulletinpmev.com/test_ml.html
Pour obtenir de l'aide :
ecrivez a : pmev-owner@cartables.net
Pour consulter les archives des messages depuis janvier 2000,
rendez-vous a l'adresse : http://desette.free.fr/
Les archives par fil de discussion : http://www.lebulletinpmev.com/nav.php3?page=voirforum&boardid=2

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2002 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France