logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   

Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2002 - Juin

De: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
À: <pmev@cartables.net>
Objet: Re: [pmev] Pratiquez-vous ? [Jerry A.]
Date : vendredi 7 juin 2002 21:16

Jerry Arrossamena a écrit de Saint Pierre et Miquelon :

----- Original Message -----
From: "CDP" <cdpspm@cancom.net>
To: <pmev@cartables.net>
Sent: Friday, June 07, 2002 8:32 PM
Subject: [pmev] Pratiquez-vous la PMEV?


J'échange régulièrement avec certains collègues à ce sujet, car j'ai
toujours essayé de proposer des "choses différentes"; mais quand on
connait la petitesse de nos îles et la difficulté de changer les
"habitudes"...Il faut quand même essayer DANS L'INTÉRÊT DES ÉLÉVES...

** Essayer des "choses différentes" a toujours été sera toujours un
moteur en pédagogie, à la fois pour lutter contre la démotivation,
contre une sorte de monotonie du métier qui pèse lourd pour certains,
ou plus simplement dit par une sorte de perfectionnisme.
Perfectionnisme qu'il parait assez normal d'attendre d'un corps de
métier qui, dans nos représentations collectives, doit être constitué
d'adultes modèles, des "maîtres", ce qu'étaient supposés être et
étaient sans doute nos ancêtres les "hussards noirs". A défaut de les
égaler, essayons d'être des professionnels efficaces.

Plus récemment, c'est la dégradation réelle ou supposée du système qui
a imposé la recherche de "choses différentes" pour le remettre sur
pieds ou amméliorer son rendement. La PMEV s'inscrit, parmi d'autres,
dans cette perspective.

" Il faut quand même essayer DANS L'INTÉRÊT DES ÉLÉVES..." dit Jerry.
Je suis entièrement d'accord. C'est une bonne raison, nécessaire et
suffisante, mais dont la conotation morale est parfois mal reçue par
ceux qui ont, à juste titre souvent, le sentiment de ne penser qu'à ça
et, par dessus tout, qui en ont marre des donneurs de leçons.

Il faut donc être prudents, et pragmatiques, mais l'on peut "vendre"
la PMEV autrement.

Changer les habitudes est difficile, plus encore quand ça ne débouche
sur rien de tangible. En d'autres termes, une réforme du système ou
une innovation ne peuvent réussir que si les acteurs dudit système y
trouvent leur compte : les élèves sans doute mais pas seulement eux,
et donc les enseignants.

Nombre d'enseignants n'avaient nul besoin de la PMEV pour être à
l'aise dans leur métier et ils y sont parfois venus quand même.
Pourquoi ? Parce qu'ils s'y sentaient encore plus à l'aise pour
investir leurs qualités personnelles. La PMEV leur paraissait les
libérer de certaines pesanteurs qui les freinaient dans leur travail
d'enseignants. Ce n'est peut être pour eux que sa seule qualité, qui
est de les aider à s'épanouir, mais elle est appréciée à sa pleine
mesure, et appréciée aussi par les enfants qui en sont les
bénéficiaires et par leurs parents.

Bien évidemment, et pour revenir à la remaque de Jerry Arrossamena,
cet argument basé sur des considérations ergonomiques appliquées au
métier d'enseignant n'enlève rien à ce qui concerne plus directement
les élèves : toute préférence et compétence personnelle du maître mise
à part, la PMEV apporte aussi à l'élève une atténuation significative
des difficultés de son "métier" à lui.

Bien cordialement,

MM




----------
Pour vous desabonner :
rendez-vous a l'adresse :
http://www.lebulletinpmev.com/test_ml.html
Pour obtenir de l'aide :
ecrivez a : pmev-owner@cartables.net
Pour consulter les archives des messages depuis janvier 2000,
rendez-vous a l'adresse : http://desette.free.fr/
Les archives par fil de discussion : http://www.lebulletinpmev.com/nav.php3?page=voirforum&boardid=2

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2002 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France