logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   

Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2002 - Juin

De: "Thierry François" <thierry.francois4@free.fr>
À: "liste pmev" <pmev@cartables.net>
Objet: [pmev] Re : De la dénonciationŠau Conseil de Coopération
Date : vendredi 7 juin 2002 17:35

De mon côté, je n'ai que très rarement à intervenir sur des cas de
dénonciation. La plupart des conflits sont réglés en conseil de coopération
en fin de semaine.
Ce conseil a été une expérience très riche, et j'en profite pour en parler
car j'ai encore des interrogations sur la gestion d'un tel outil.
Le Conseil a évolué rapidement en cours d'année : au début, on passait une
heure à éplucher tous les "problèmes" qui n'en étaient pas, et je n'ai sans
doute pas été assez clair sur le but d'un tel conseil : proposer, échanger,
avancer des solutions sur les conflits. Du coup, tout arrivait en vrac sur
la table par la voix du secrétaire qui avait souvent passé une bonne heure à
éplucher les revendications.
Les gamins ont vite compris qu'il ne s'agissait pas d'un tribunal, mais
certains avaient tendance à noyer le poisson plutôt que de proposer des
solutions concrètes.
D'autres encore (CE2 surtout) décrochaient assez rapidement des discussions
parfois enflammées. Certains devaient aussi passer un temps fou à écrire des
critiques vu le nombre de billets qu'ils signaient.
Je ne savais pas trop comment me sortir de ces "pseudo-conseils", et j'ai
profité des élections et qu'un gamin en avait marre d'avoir des reproches
quasi-hebdomadaires pour faire voter une lourde décision au gamin :
fallait-il continuer le Conseil dans l'état où il se tenait ?
Une courte majorité a décidé de voter la mort du Conseil.
Moi : qui va alors gérer les conflits ?
Les élèves ont décidé unanimement de me donner les "pleins pouvoirs".
Comme j'en étais à la Monarchie Absolue et que Le Pen pointait le bout de
son nez, j'en ai profité pour leur dire qu'on passait du coup de la
démocratie à un régime absolu...ils ont fait la tronche et franchement je
leur en ai fait bavé sur les décisions.
Je leur ai dit que dorénavant, je sanctionnerais immédiatement tout
manquement aux règles de vie, et si un conflit devait éclater, les deux
parties seraient sanctionnées. J'en ai rajouté des louches, au point que les
gamins ont vraiment flippéŠ
Le régime a duré trois semaines, au cours desquelles je n'ai pas eu à
appliquer pour autant mes décisions.
N'empêche, un gamin m'a posé un soir une lettre sur le bureau qui indiquait
:"on voudrait tous remettre le conseil maître s'il vous plaît"
Tous les élèves ont signé au bas de la page.
Le vendredi suivant, on a décidé ensemble la création d'un nouveau Conseil
avec de nouveaux critères :

pour s'exprimer, on doit être en possession du "bâton de parole" (ça marche
d'enfer !)

pour les problèmes à régler, on ne doit plus nommer les personnes
impliquées. du style plutôt que : "Jérémy dit souvent des choses sans
intérêt au Quoi de Neuf" (il arrive tôt pour pouvoir s'y inscrire), dire
alors : "Il y a des choses qui sont dites au Quoi de Neuf qui n'ont pas
d'intérêt".
Du coup on assiste plus à des "ouais mais toi aussi etcŠ" mais bien à des
propositions pour solutionner les problèmes.

Autre point : on ne peut faire qu'une seule critique au cours de la semaine.
(ça c'était pour ceux qui y passaient leur temps)
(les critiques sont lues et non débattues). Par contre, on peut faire autant
de félicitations qu'on le souhaite.
Pour l'instant, ça roule vraiment bien : on avance, les gamins respectent la
prise de parole et les propositions fusent. Je pense que tout le monde y
trouve son compte et on a diminué le temps du Conseil par deux pour des
résultats et des décisions plus rapides. Je ne sais pas si ça va durer, mais
je m'y tiens.

J'arrive à mes interrogations : comment mettre un Conseil en place avec des
CP ? Quelqu'un a-t-il réfléchi à une "progression" pour arriver à un Conseil
qui tienne la route ?
ça m'embête d'avoir encore le rôle de celui qui distribue la parole en
essayant de gérer les débats, et j'aimerais passer le relais, mais j'ai du
mal.
Voilà, le message était long, désolé, mais je cherche à optimiser ce moment
que je trouve très fort dans la semaine (et les gamins aussi).
NB : j'ai pioché pas mal de choses dans le bouquin "Le Conseil de
Coopération" de Danielle Jasmin aux éditions Chenelière
Cordialement

thierry.francois4@free.fr



----------
Pour vous desabonner :
rendez-vous a l'adresse :
http://www.lebulletinpmev.com/test_ml.html
Pour obtenir de l'aide :
ecrivez a : pmev-owner@cartables.net
Pour consulter les archives des messages depuis janvier 2000,
rendez-vous a l'adresse : http://desette.free.fr/
Les archives par fil de discussion : http://www.lebulletinpmev.com/nav.php3?page=voirforum&boardid=2

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2002 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France