logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   

Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2002 - Mai

De: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
À: <pmev@cartables.net>
Objet: Re: [pmev] remarque de fin d'année 2 le retour
Date : lundi 27 mai 2002 15:31


----- Original Message -----
From: "Denis Kieffer" <d_kief@club-internet.fr>
To: <pmev@cartables.net>
Sent: Monday, May 27, 2002 7:42 PM
Subject: Re: [pmev] remarque de fin d'année 2 le retour



| Vraiment pas d'accord !
| Pas bien placée pour répondre car plus en fonction devant une classe
et pas
| assez de durée dans ma pratique inspirée de la PMEV, mais non !
toutes les
| pédagogies ne se valent pas.

Toutes les pédagogies ont du bon, mais toutes les pédagogies ne se
valent pas. C'est un peu simpliste, et surtout sans fin, mais ce
serait quand même mon "ce que je crois".
Il faudrait ajouter un autre paramètre : le paramètre magistral, que
certains mettent volontiers en premier, allant jusqu'à classer les
"bons" et les "mauvais". Mais c'est encore plus simpliste : ce qui
fait la valeur d'une pédagogie, c'est pour beaucoup la place qu'elle
donne à l'action magistrale bien comprise. Jusqu'ici, on a trop
considéré que l'essentiel était de faire une "bonne leçon", sans assez
voir que le rôle du maître ne s'arrêtait pas là, sans voir non plus
que certaines approches permettent un meilleur enrichissement ou
perfectionnement professionnel que d'autres..

| Choisir de mettre en pratique une organisation inspirée de la PMEV,
c'est
| adhérer à des valeurs, des principes concernant les élèves, notre
place avec
| eux et comme "passeur" de connaissances, les futurs adultes citoyens
que
| nous voulons accompagner dans leur formation. C'est le choix d'une
relation
| pédagogique, d'une relation humaine sans rapport avec un cours
frontal par
| exemple

Rien d'original en soi. La PMEV ne poursuit que l'idéal d'une école
républicaine et humaniste et se met à son service. Cet idéal, chaque
maître y adhère peu ou prou en paroles, mais les "actes" ne sont pas
toujours à la hauteur et il arrive même que l'engagement faiblisse
avec l'usure. Je refuse ici de mettre en cause les personnes et j'ai
fait le choix d'incriminer les pratiques pédagogiques, car ce sont
elles qui sont à l'origine des insuffisances d'efficacité et de
l'usure professionnelle.

| Choisir la PMEV n'est pas une mode ou un artéfice pour faire passer
la
| pillule ! C'est après, avoir cherché chez divers pédagogues, le
meilleur
| moyen que j'ai trouvé pour faire progresser un maximum d'élèves en
leur
| permettant de prendre des repères, de prendre le temps, d'étayer
leurs
| apprentissages, de prendre ou reprendre confiance et de mesurer ses
progrès,
| d'acquérir des stratégies de "bons élèves",... : ce n'est pas donné
à toutes
| les façons d'enseigner (que je n'ose pas appeler pédagogie...)!

C'est un parours commun à beaucoup d'entre nous. Mais il m'a fallu
arriver à la soixantaine et retarder mon départ à la retraite pour
trouver la solution "pmev" et oser commencer à dire, en toute rigueur,
que cette réhabilitation de processus ancestraux d'apprentisage
marquait une avancée plus importante que ce que j'avais connu avant.
Pour ce qui me concerne, d'avoir toujours respecté la liberté
pédagogique des uns et des autres m'a sans doute aidé à rester en
éveil et à exploiter le "filon" décelé par Reuchlin, en ce qu'il
renouvellait nos possibilités d'action et d'abord d'analyse et de
synthèse.
Notez par exemple que même la traditionnelle leçon de lecture
collective et à haute voix, quasi abandonnée dans certaines classes
car ennuyeuse, malgré les rappels à l'ordre des inspecteurs, est
"valable" aux yeux de la PMEV. Apprenti lecteur, je suis des yeux ou
du doigt le texte que déchiffre un camarade : sa compétence est par
cet exercice rendue lisible et me permet de prendre des repères pour
analyser et amméliorer ma propre compétence.. Ce qui ne veut pas dire
que la PMEV préconise d'y revenir.

| Toute les pedagogies ne se valent pas et la part du bon de certaines
est
| même infime par rapport aux dégats qu'elles engendrent. Je le
constate tous
| les jours au collège ou une partie importante des élèves se démotive
et
| régresse.

Le constat est quasi universel et je n'en veux pas aux profs, qui ne
sont pas les seuls responsables de cette situation. . Paradoxalement,
la PMEV vous a peut être aidée, indirectement, à devenir principale
adjointe et à témoigner ainsi de la situation des élèves devenus
collégiens.
Je pense come vous que leur situation est grave et que cela devrait
pouvoir être évité.


Michel MONOT
Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant :
www.offratel.nc/magui/

"Nous ne vous demandons pas de répéter nos formules, mais de vous en
servir pour découvrir ce que nous n'avons pas encore découvert"
(Gaston BERGER)


----------
Pour vous desabonner :
rendez-vous a l'adresse : http://www.lebulletinpmev.com/test_ml.html
Pour obtenir de l'aide :
ecrivez a : pmev-owner@cartables.net
Pour consulter les archives des messages depuis janvier 2000,
rendez-vous a l'adresse : http://desette.free.fr/
Les archives par fil de discussion : http://www.lebulletinpmev.com/nav.php3?page=voirforum&boardid=2

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2002 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France