logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   

Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2002 - Mai

De: "Catherine Fromont" <cfa77fr@yahoo.fr>
À: <pmev@cartables.net>
Objet: Re: [pmev] EIP
Date : dimanche 26 mai 2002 17:50

--- Surdouesinfo@aol.com a écrit : > C'est bien là le
problème. On sait qu'en ZEP, il y a
> peu de chances que lles
> EIP soient détectés par leurs parents. Il est
> regrettable que le système
> scolaire ne soit pas capable de le faire à leur
> place.
>
>

Je voulais reprendre un peu mes propos ( en ZEP on
n'est pas vraiment harcelé par des parents demandant
des passages anticipés parfois dans un cadre de
surévaluation de ce qu'est leur enfant à l'école ).
J'essaye de peser mes mots car ce sujet revient
tellement souvent sur la liste et provoque beaucoup de
réponses passionnées et argumentées que le contraste
n'en ait que plus frappant avec l'absence de débat à
ce sujet en salles des maîtres.
Bien sûr en zep les parents ne sont pas informés par
rapport aux EIP et aux difficultés scolaires que cela
peut engendrer à leurs enfants ( puisque l'école ne
s'adapte pas); et les enseignants sont ignorants de la
façon de détecter ces enfants et de les accueillir de
la meilleure façon .
Bien sûr c'est regrettable, comme il est regrettable
( plus, moins ? non, pas de hiérarchie...) que le psy.
scolaire ( quand on en a un , circulant sur 3 ou 4
groupes scolaires) n'ait pas le temps de voir nos cas
lourds de tte l'année scolaire...
Mais je vais être un peu provocatrice en disant qu' en
premier lieu , ce qui me perturbe essentiellement en
classe , c'est ma difficulté à aider réellement les
plus faibles sans être dans l'assistanat improductif
et de constater en plus que je ne stimule pas assez
les plus capables ...Alors bien sûr en zep il y a des
difficultés sociales, économiques et familiales plus
concentrées qu'ailleurs, mais aussi autant d'
intelligence et d'envie pour apprendre et je souffre
de laisser " en souffrance" autant de
monde.(incompétence de ma part ?)
Donc les IEP, continent inconnu ... ou presque ... Pas
par mauvaise volonté mais parce que je suis absorbée
par d'autres problématiques de classe...

Cependant, qui m'a envoyé un jour le lien sur le site
de M. Monot ? Une de mes collègues ayant un enfant
"surdoué" .
Et c'est grâce à elle que j'essaye depuis le mois de
septembre de travailler autrement avec tous les
enfants de ma classe .Alors zep, IEP, PMEV, même
combat ? Ne laisser personne-le moins de monde
possible sur le côté ...Je suis pourtant incapable de
dire si j'aurais accueilli au mieux le fils de cette
collègue , qui a choisi de le mettre dans le secteur
privé où cela a été plus facile de faire admettre au
ce1 un enfant qui devrait être "normalement" en GS ...

Tout ça pour écrire :merci à la pmev ! Je ne sais pas
si j'honore chaque jour de classe ses principes de
fonctionnement (certainement que non), mais toujours
est -il que cette année est la première à m'apporter
un peu plus de satisfaction professionnelle . Et je
sais que la route est encore longue !
Ce message était un peu poussif, mais c'est la saison
des bilans, et je "paye" pour toutes les fois ou j'ai
lu sans répondre aux interventions des colistiers.



----------
Pour vous desabonner :
rendez-vous a l'adresse : http://www.lebulletinpmev.com/test_ml.html
Pour obtenir de l'aide :
ecrivez a : pmev-owner@cartables.net
Pour consulter les archives des messages depuis janvier 2000,
rendez-vous a l'adresse : http://desette.free.fr/
Les archives par fil de discussion : http://www.lebulletinpmev.com/nav.php3?page=voirforum&boardid=2

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2002 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France