logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   

Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2002 - Mai

De: "jeanluc.damble" <jeanluc.damble@wanadoo.fr>
À: <pmev@cartables.net>
Objet: [pmev] remarque de fin d'année 2 le retour
Date : dimanche 26 mai 2002 14:26

Bonjour,
comme je fais partie de ceux qui envoient des messages vides, je
recommence.J'ai modifié les options de courrier. mais par contre moi je
reçois souvent les messages en double ou triple exemplaires.
j'ai reçu une réponse qui ne me satisfait pas parce qu'elle ne répond pas à
ma demande.
Voici la question :
Est-ce que vous avez constaté que la PMEV est plus pertinente en situation
de classe hétérogène qu'en classe homogène ?
Pour ma part sur les deux années de fonctionnement j'ai constaté la chose
suivante :
Une classe hétérogène (un niveau CE jusqu'à 6°, et ce pour un CM2).
Une ambiance de classe déplorable, très mauvaise entente. Et pourtant une
qualité de travail importante, des bilans productifs, des îlots d'entraide
et de participation dans un ensemble de conflits constants.
J'ai pu travailler avec tous, je pense que chacun y a trouvé son compte. Les
plus rapides faisaient 4 à 5 fiches par compétence soit environ 80 à 90
fiches par période où il n'y avait pas grand chose à redire, les corrections
étaient rapides. Pour les autres 1 à 2 en ne respectant pas entièrement le
plan de travail. donc un gros travail de correction, de présence.
Cette année un groupe assez homogène, une bonne ambiance mais au niveau du
travail, peu de choses 3 fiches proposées par compétence et rarement faites
entièrement. des bilans un peu mous, sans grande participation.
je n'ai pas fondamentalement changé mon enseignement dans l'année.
aussi j'ai besoin d'avoir des témoignages variés sur plusieurs années pour
savoir si cette situation est une constante ou bien une exception ou encore
totalement aléatoire.
Je pense qu'il est important de le savoir. En effet nous rencontrons de
nombreuses fois l'argument suivant : il vaut mieux faire des groupes de
niveau afin de faire un travail plus approfondi, plus en adéquation avec la
majorité des élèves.
alors que je pense pour ma part qu'il faut une certaine hétérogénéité pour
travailler (ce n'est pas un contresens par rapport à mon précédent message
qui je pense a été mal compris ou mal exprimé).

mais à quel degré hétérogénéité peut-on travailler le mieux ?

dans mon message précédent quand j'ai parlé de bons ou de faibles il n'y
avait aucune dépréciation pour ma part il y a des élèves qui sont présents
au bon moment et qui prennent le train au bon moment, et d'autres qui ont
raté le train qui prennent l'omnibus et qui descendent là où il veulent, où
ils peuvent.
et qui peuvent aussi reprendre le train et aller plus loin. j'ai toujours à
l'esprit l'exemple d'un copain universitaire qui s'est fait planter à son
certif et qui a soutenu brillamment sa thèse. tout est possible.

à vous lire j'espère dans un message complet.
Jean-Luc Damblé


----------
Pour vous desabonner :
rendez-vous a l'adresse : http://www.lebulletinpmev.com/test_ml.html
Pour obtenir de l'aide :
ecrivez a : pmev-owner@cartables.net
Pour consulter les archives des messages depuis janvier 2000,
rendez-vous a l'adresse : http://desette.free.fr/
Les archives par fil de discussion : http://www.lebulletinpmev.com/nav.php3?page=voirforum&boardid=2

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2002 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France