logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   

Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2002 - Mai

De: "Bruce DEMAUGÉ-BOST" <bdemauge@hotmail.com>
À: <pmev@cartables.net>
Objet: Re: [pmev] Article X Darcos
Date : lundi 20 mai 2002 19:32

>Reply-To: "Marcelot Alain" <alain.marcelot@chello.fr>

Je suis loin de jeter tout le discours de Xavier Darcos à la poubelle, car
il pointe en effet de réels problèmes (déjà souvent pointés par d'autres
auparavant, il est vrai) ; simplement, il me semble que la technique du
"rentre-dedans" a déjà été employée dans le monde politique (en particulier
par un ex-ministre de l'éducation) et qu'elle a fait preuve de son
inefficacité. Dénigrer ses futurs interlocuteurs n'est pas le meilleur moyen
d'engager le dialogue, ni la meilleire preuve d'éducation (passée en
deuxième, il est vrai, dans la dénomination du Ministère).

D'un autre côté, il s'agit d'un article antérieur à sa nomination et on peut
espérer que Xavier Darcos saura mettre de l'eau dans son vin, lorsqu'il
s'agira pour lui de conduire l'école à bon port (d'ailleurs, mieux vaut
seulement de l'eau pour conduire, pas de vin ;-) )...

Il n'en reste pas moins que la lecture de ce que pensait notre ministre
délégué il y a quelques années est relativement effrayante. De par le vécu
que j'ai des écoles de la région lyonnaise (remplaçant l'an dernier), je me
demande ce qu'il attend des enseignants s'il estime sincèrement que ces
derniers ont "trop fait confiance à l'autonomie de l'élève"... Dans moult
établissements scolaires, il ne reste plus tellement de domaines d'autonomie
que l'on pourrait "sucrer" aux enfants (prendre soi-même le papier WC avant
de rentrer dans les toilettes ? ;-) ). Si les enseignants "lambda" accordent
trop d'autonomie aux élèves, on peut penser qu'après le 16 juin, les instits
Freinet et autres pédagogues devront abjurer ou faire leurs valises, non ?

Rétrospectivement, je me dis que Jack (celui de la gauche caviar, pas le
Président de la droite-billets d'avion !) nous a peut-être accordé quelques
années de répit en sortant les programmes de 2002...

Bruce Demaugé-Bost
Ecole F. G. Lorca
Classe de CE1/CE2
1, rue Robert Desnos
69120 Vaulx-en-Velin

>----- Original Message -----
>From: Bruce DEMAUGÉ-BOST <bdemauge@hotmail.com>
>To: <pmev@cartables.net>
>Sent: Monday, May 20, 2002 11:11 AM
>Subject: Re: [pmev] Article X Darcos
>
>
> > Bruce Demaugé-Bost à Liste PMEV
> >
> > >From: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
> > >L'ECOLE, LE VRAI CONTRAT POLITIQUE par Xavier Darcos
> >
> > >[...] Dès lors, rien ne justifie que la question scolaire continue à se
> > >traiter dans le champ clos et infécond des supposés spécialistes ou
> > >des syndicalistes. [...]
> > >Xavier Darcos,ancien doyen de l'inspection générale de l'éducation
> > >nationale
> >
> > Le fait d'être doyen de l'inspection générale de l'éducation nationale
> > amène-t-il Monsieur Darcos à se compter parmi les supposés spécialistes au
> > champ clos et infécond ?
> >
>**Il est difficile de ne pas réagir avec une certaine vivacité aux propos
>de
>Mr Darcos qui semble bien parti, comme C.Allègre, mais dans un autre
>registre, pour aller au-delà de la maladresse . Ce Monsieur n'a encore pas
>compris que toute réforme, si légitime qu'elle puisse paraître, ne pourra
>se
>faire sans le concours des principaux intéressés, à savoir les enseignants.
>Cependant, Mr Darcos pose de vrais problèmes
>Nul ne songe plus à nier aujourd'hui que l'école transforme les différences
>en inégalités, que 13 pour cent des anciens élèves de l'école publique ( ce
>sont le chiffres figurant dans un récent article signalé par M.Monot et
>signé Bentolila) "empruntent le long couloir de l'illetrisme", que le
>nombre
>d'enfants de milieux modestes effectuant des études supérieures ne cesse de
>diminuer, qu'à travers les projets financés ( BCD, Main à la pâte,TICE,
>AEI
>en tous genres, projets APAC..) ce n'est plus une école de la République
>que
>nous avons, mais autant qu'il existe de communes en France suivant que
>celles-ci accompagnent ou non les projets, sont riches ou pauvres. il faut
>rajouter à cela les effets pervers ( car ils existent) des secteurs
>scolaires qui accentuent encore les différences.
>Si les projets cités plus haut ont libéré les énergies, ils ont aussi
>contribué à creuser les écarts entre les écoles, écarts qui sont devenus
>tels que je ne vois guère comment on peut se sortir de cette situation sans
>que le grand débat politique préconisé par Mr Darcos ait lieu...
> > A.Marcelot


----------
Pour vous desabonner :
rendez-vous a l'adresse : http://www.lebulletinpmev.com/test_ml.html
Pour obtenir de l'aide :
ecrivez a : pmev-owner@cartables.net
Pour consulter les archives des messages depuis janvier 2000,
rendez-vous a l'adresse : http://desette.free.fr/
Les archives par fil de discussion : http://www.lebulletinpmev.com/nav.php3?page=voirforum&boardid=2

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2002 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France