logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   

Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2002 - Mai

De: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
À: <pmev@cartables.net>
Objet: Re: [pmev] PMEV et autonomie
Date : samedi 18 mai 2002 02:05


----- Original Message -----
From: "jeanluc.damble" <jeanluc.damble@wanadoo.fr>
To: <pmev@cartables.net>
Sent: Saturday, May 18, 2002 7:50 AM
Subject: Re: [pmev] PMEV et autonomie



| Alors ce n'est peut être pas totalement des points particuliers comme la
| possibilité de faire des fiches de façon libre ou de choisir son parcours
| dans la période qui fait que les enfants sont plus autonomes, mais aussi
| parce qu'on leur donne la possibilité d'avoir les outils d'expression
| authentique qui leur permet de communiquer ce qu'ils savent.

Je suis globalement d'accord avec ce que dit Jean Luc, et je voudrais
juste insister sur le fait que ces deux éléments sont en réalité très
liés.

La possibilité de choisir ses fiches ou son parcours n'est pas en
PMEV une donnée idéologique de type "respect de l'enfant", même si
nous partageons par ailleurs cette exigeance de respect. Elle résulte
en PMEV d'une contrainte très serrée : le pari ou le parti-pris "prise
de repères", qui donne l'initiative à l'enfant, ne peut fonctionner
que dans un contexte d'hétrogénéité. On a besoin de parcours
différents pour que la PMEV puisse fonctionner, alors qu'une pédagogie
libertaire aboutirait à des parcours différents du fait de son choix
idéologique mais sans en cultiver la nécessité. [La différence n'est
peut être pas très grande, et les "libertaires" expliqueraient sans
doute que cette situation fructueuse est à l'origine même de leur
choix. Nous voulons bien l'admettre, mais l'option PMEV a ici le
mérite de clarifier le problème du point de vue pédagogique, et
d'éviter le reproche classique de "soixante-huitard attardé".]

Ceci étant, l'option "prise de repères", bien qu'inspirée de
l'apprentissage premier et notamment de l'apprentissage animal, ne
peut être strictement et seulement d'ordre visuel, ou en quelque sorte
du non dit. S'agissant d'êtres doués de la parole, celle ci va entrer
en jeu, et il s'agissait évidemment de lui faire sa place lors d'un
moment privilégié. Mais on peut remarquer, au moment du bilan, que la
parole ne se limite pas à des échanges verbaux, qu'elle n'est pas une
simple conversation, comme pourrait le préconiser une option
"communication" mal comprise. Cette parole nait souvent de ce qui
s'écrit au tableau, d'un exemple donné par un camarade qui appelle
éclaircissements ou qui fait problème. Rien de très original, à part
le fait que ce type d'échanges ou de communication, dont la PMEV n'a
pas l'exclusivité, devient néanmoins central, au détriment du "cours"
classique.

| Savoir communiquer est à mon avis un des moyens fondateurs de l'autonomie.
| c'est parce qu'on est capable de dire, de s'exprimer, de se défendre que
| l'on peut être autonome. dans le sens d'être libre de ses choix.

Car la liberté de choix ne se décrète pas. Nous la posons au début par
nécessité, et tel parent d'élève avait sans doute raison de
s'inquiéter (ils sont trop petits pour choisir), mais nous n'en
restons pas là. Cette liberté de choix, nous l'éduquons, ou lui
donnons du moins la possibilité de fonctionner et d'avoir un sens.
C'est dans la mesure ou le moment de bilan apporte chaque jour son
petit lot d'informations complémentaires que la liberté de choisir se
démarque du "pile ou face" hasardeux et devient peu à peu choix fondé
sur des critères. Elle prend appui sur un sens qui émmerge
progressivement et parvient peu à peu à s'affirmer commevéritable
autonomie. La liberté de choix n'est plus alors un slogan, ou une
option venue d'on ne sait où : elle devient sous nos yeux une réalité
fonctionnelle.

| Ensuite le fait d'établir la possibilité de réelle coopération, dans la
| confrontation, la discussion démocratique sur tous les sujets et en
| particulier sur les sujets du savoir, fait que les enfants développent une
| liberté d'action dans leur travail, ils prennent l'habitude de construire
| leur savoir (même si celui-ci est dirigé de loin par le maître).

L'expression "construire son savoir" passe mal chez les tenants de la
transmission du savoir. C'est beaucoup de bruit pour rien. La
transmission du savoir s'impose, et je suis en cela "républicain",
mais les modalités de cette transmission ne sont pas simples, comme le
pensent à juste titre les pédagogistes.
Mais ou se situe exactement la PMEV ? Elle part de l'observation du
savoir construit, un peu comme s'il suffisait que l'enfant soit en
présence de ce savoir construit pour que la transmission du savoir se
fasse..... Pédagogie rudimentaire diront certains, sans voir que
cette mise en présence devient déclencheur de communication sur ces
savoirs et par là d'apprentissage.

| Le fait que le maître soit discret pendant le bilan, qu'il soit un
| "dirigeant" présent mais réservé fait que les enfants prennent en charge
| leur savoir.
| pour reprendre une référence biblique nous ne sommes pas les bergers d'un
| troupeau.

C'est à voir ....;-) Le berger ne nourrit pas ses moutons, il se
contente de les mener en pâture là ou l'herbe est bonne. C'est un peu
quand même ce que nous faisons, mais en montrant qu'il y a toujours
quelque chose à prendre dans le dictionnaire, ou encore en montrant
comment font ceux qui trouvent les meilleurs coins. Ah ces
raisonnements par image ! Bien utiles quand même.

| Nous ne faisons pas des enfants qui nous sont confiés des moutons mais bien
| autre chose et cela peut poser des problèmes aux enfants et aux parents qui
| sont ou qui aiment le moutonisme.


Image ou pas, on avait bien compris !.. .

Merci pour cette contribution perspicace.

MM


----------
Pour vous desabonner :
rendez-vous a l'adresse : http://www.lebulletinpmev.com/test_ml.html
Pour obtenir de l'aide :
ecrivez a : pmev-owner@cartables.net
Pour consulter les archives des messages depuis janvier 2000,
rendez-vous a l'adresse : http://desette.free.fr/
Les archives par fil de discussion : http://www.lebulletinpmev.com/nav.php3?page=voirforum&boardid=2

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2002 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France