logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   

Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2002 - Mai

De: "Françoise Grossi" <francoise.grossi@wanadoo.fr>
À: <pmev@cartables.net>
Objet: Re: [pmev] des détails...
Date : dimanche 12 mai 2002 16:59

J'ai un CE2 depuis plusieurs années et j'ai vu la différence : traiter "est"
par exemple comme " sont " est moins porteur d'erreurs que l'opposer à "et"
; j'ai remarqué que quand on fonctionne en opposition, des élèves
s'inventent des règles, des "trucs" quelquefois complétement erronés ! Il en
va de même pour la plupart des homophones grammaticaux. Quant à la
différence phonétique "in" et "un", il me semble que la langue française
perd le second, ce qui explique que certains manuels ne différencient
plus...

----- Original Message -----
From: <lv@cmoi.com>
To: <pmev@cartables.net>
Sent: Sunday, May 12, 2002 2:08 PM
Subject: [pmev] des détails...

> Bonjour,
>
> Un détail me pose questions et j'aimerais bien avoir quelques avis
contradictoires pour mieux me "fixer".
> Au cours de mes lectures, j'avais trouvé un passage concernant l'approche
des homophones grammaticaux. Ce texte précisait qu'il fallait traiter les
homophones grammaticaux de manière indépendante. Dans le cas contraire, la
confusion entre ces homophones serait renforcée. J'ai adhéré à ce point de
vu d'autant qu'il s'appuyait sur des "mesures réelles".
> Cependant, sur de nombreuses fiches que j'ai trouvées autant sur les sites
freinet que PMEV, les homophones sont traités ensemble.
> L'argument que j'avais retenu est qui est devenu aussi le mien est que ces
homophones font partie de classes grammaticales distinctes donc ils doivent
être traités distinctement. Il n'y a apparemment aucune raison de les
traiter au même moment sur le simple fait qu'ils se ressemble
phonétiquement. J'ai d'ailleurs retrouvé cette argumentation dans l'avant
propos d'un "vrai nouveau" livre de français (dont je ne retrouve pas les
références :-( ), livres dans lesquels je ne retrouve effectivement plus la
présentation commune des homophones grammaticaux qui existe encore dans les
anciens livres type "la courte échelle". J'attends d'autres avis
argumentés...
>
>
> A propos de phonétique, les livres m'ont donné un problème : en ce qui concerne le son "in" et le son"un". Un livre fait la différence, l'autre pas ! J'ai donc eu un petit problème de conscience lorsqu'on a abordé ces sons en classe.
Je leur ai dit la vérité : certains font la différence, d'autres pas. Qui a raison ?
>
> Je sais que ces questions n'ont rien à voir directement avec la PMEV mais je pense qu'il n'est pas interdit d'en parler...
>
> Laurent V
> http://pedagogik.free.fr
> http://laclassedelaurent.free.fr
>
>
>
----------
Pour vous desabonner :
rendez-vous a l'adresse : http://www.lebulletinpmev.com/test_ml.html
Pour obtenir de l'aide :
ecrivez a : pmev-owner@cartables.net
Pour consulter les archives des messages depuis janvier 2000,
rendez-vous a l'adresse : http://desette.free.fr/

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France