logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   

Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2002 - Mai

De: "Marie OUSTALE" <marie.oustale@wanadoo.fr>
À: <pmev@cartables.net>
Objet: Re: [pmev] sous le soleil des tropiques
Date : dimanche 12 mai 2002 16:24

Bon retour sous la froidure de la métropole ;o)
mh
----- Original Message -----
From: "eric vermeulen" <everm@wanadoo.fr>
To: "pmev" <pmev@cartables.net>
Sent: Sunday, May 12, 2002 3:36 PM
Subject: [pmev] sous le soleil des tropiques


> La fin de l'année approche et je voulais faire part aux colistiers des
difficultés rencontrées cette année.
>
> Ce n'est pas la première année que je fonctionne avec une organisation "pmev", ni la première année
> que je le fais en cycle 3, mais c'est la première fois que je bute sur une difficulté qui m'a plusieurs fois
> fait reprendre quelques semaines un fonctionnement frontal.
>
> Je passe sur le petit nombre de fiches réalisées par les élèves pendant le temps de travail individuel. Je
> ne suis pas le seul à avoir rencontré ce problème, et je suis sûrement trop "gourmand". C'est le bilan
> qui a posé problème cette année. :
> - ce sont toujours les 6 mêmes élèves qui interviennent
> - et pour les demandes d'aide je ne suis pas vraiment parvenu à faire formuler plus que : "j'ai fait la
> fiche n°..., le maître m'a dit que ce n'était pas bon alors je voudrais savoir comment on fait". C'est
> charmant avec l'accent créole, mais au bout de 8 mois... rompe balli !
>
> Pendant des mois je me suis demandé où était l'obstacle, j'ai essayé plusieurs organisations pour ce
> bilan (aucun problème de moquerie entre les élèves, ce qui ne va pas de soi en Guadeloupe). Il y a eu
> un moment où l'évidence qu'on ne veut pas voir saute aux yeux : les élèves qui interviennent au
> moment du bilan sont des métropolitains (à une exception), et tous les élèves métropolitains
> interviennent.
>
> D'où 2 remarques que je me fais :
> 1 - c'est normal : tout au long de leur scolarité, aux Antilles les élèves sont "très fermement" invités à se
> taire, à faire leurs exercices ou à attendre la correction en silence. Ne pensez pas que j'exagère. Dans
> le journal du rectorat de la rentrée 2001, un IEN déplorait "le silence écrasant" qui règne dans les
> écoles élémentaires guadeloupéennes.
> 2 - c'est cette mixité culturelle qui rend ce problème aussi aigu, et à laquelle je n'ai pas su répondre.
> Parfois je suis tenté de penser que si je n'avais eu que des élèves antillais, les choses auraient pu
> évoluer mieux... La vivacité (je n'ai pas dit l'intelligence) des élèves métropolitains ne laisse que peu
> d'espace à ceux qui doivent déjà s'extraire d'une culture de la soumission.
>
> Ceci dit l'année, bien qu'il m'aurait été agréable de rester en outre-mer quelques années encore, je
> serai l'année prochaine dans la banlieue de Grenoble avec un CP-CE1, double niveau que
> j'affectionne particulièrement.
>
> amicalement
>
> Eric Vermeulen
> cm1 école mixte 2
> 97120 Saint-Claude
> Guadeloupe
> http://perso.wanadoo.fr/ericver/

----------
Pour vous desabonner :
rendez-vous a l'adresse : http://www.lebulletinpmev.com/test_ml.html
Pour obtenir de l'aide :
ecrivez a : pmev-owner@cartables.net

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France