logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   

Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2002 - Mai

De: <jacques.bert@infonie.fr>
À: <pmev@cartables.net>
Objet: Re: [pmev] Autre chose...
Date : vendredi 3 mai 2002 21:24

> ---------- Initial message -----------
>
> From : laurent <lv@cmoi.com>
> To : pmev@cartables.net
> Cc :
> Date : Thu, 02 May 2002 21:45:32 +0200
> Subject : [pmev] Autre chose...
>
Laurent a écrit :

> Depuis quelques temps j'avais l'impression de m'être trompé de liste en
> lisant des messages de plus en plus "pointus" rédigés par des experts
&#61656; dont je ne fais pas partie, loin s'en faut...

Réponse de Jacques Bert :
Désolé. Je crois que le vide laissé sur la liste pendant
les vacances scolaires a laissé quelques esprits
s’égarer ! Au risque de perdre les vrais acteurs…

Laurent :
> Les derniers messages , plus "pragmatiques" me réconfortent un
&#61656; peu...donc je reste.

J.B : Il serait désolant que d’autres aient déserté le
terrain à cause de ça !

Laurent :
> J'ose apporter mon grain de sel sur la
> "différenciation en PMEV". De donner les mêmes fiches et le même plan de
> travail à tout le monde ne me choque pas du tout, bien au contraire,
> puisque c'est comme ça que je fonctionne dans ma classe et qu'il me
> semblait justement que c'était l'un des principes de la PMEV. Il y a
> cependant dans mes fiches des degrés de difficultés pour permettre à
> certains élèves de ne pas se sentir "perdus" et de pouvoir
> éventuellement se rabattre sur une fiche "plus simple" de la même
> compétence. Je pense qu'il faut laisser à chaque élève "l'espoir" de
> pouvoir faire comme les autres (et "comme les autres", dans la tête des
> élèves en difficultés, ça veut dire comme ceux qui réussissent). Pas
> plus tard que ce matin, un élève "en très grande difficultés" m'a fait
> un exercice parfaitement, et ça le motive encore plus pour se donner à
> fond...

J.B :
C’est bien ce que j’avais compris de l’intérêt de la
PMEV, moi aussi.

Laurent :
> Une partie de mon argumentation a
> reposé sur le leurre, qui pouvait se révéler dangereux, que pouvait
> représenter la pédagogie frontale, surtout pour des élèves passifs comme
> l'est l'élève en question. Une éponge peut très bien se satisfaire d'une
> pédagogie transmissive, frontale et coercitive : une leçon au tableau,
> un "recrachage" cinq minutes plus tard et le tour est joué...mais qu'en
> sera-t-il dans 3 mois, un mois ou même une semaine. Je trouve que la
> PMEV m'a permis de lever les leurres et que j'ai découvert les réelles
&#61656; compétences de chacun des élèves.

J.B : J’ai eu la même discussion, avant-hier, avec l’une
des représentantes des parents d ‘élèves de mon école,
qui argumentait « par délégation » et j’ai utilisé les
mêmes arguments.

Laurent :
> Il est vrai cependant que les élèves extrêmement passifs vont sans doute
> avoir beaucoup de mal à s'en sortir. De ce côté là, je demande
> effectivement un minimum, montrer une volonté de bien faire. J'en prends
> en compte la qualité du travail produit dans des propositions bien plus
&#61656; grande que la quantité de travail fourni.

J.B :
C’est exactement ça ! J’ai, moi aussi, passé beaucoup de
temps à expliquer que l’une des principales raisons des
difficultés scolaires pouvait être une approche «
passive » de l’appropriation des connaissances, et que
l’un des objectifs principaux de la PMEV était une
éducation à l’autonomie, qui se traduit concrètement par
une démarche « active » dans l’appropriation des
connaissances.


> Je travaille en plus sur du long terme, et le travail au niveau de la
> métacognition, du moins, me semble-t-il, impose forcément du long terme
&#61656; (en tout cas plus long).

J.B : Tout à fait d’accord. Réfléchir à ce qu’on a fait
pour penser à ce qu’on va faire la prochaine fois., ou
l’inverse ! C’est du Piaget (assimilation -
accommodation).


Laurent :
> Comment faire comprendre aux autres ce que moi-même je n'ai compris
> qu'en étant effectivement DANS la PMEV ?

J.B :
Alors là, c’est appliquer au quotidien ce qu’on a appris
de la PMEV : montrer à ceux qui ne savent pas faire
comment font ceux qui savent faire ! &#61514;

Jacques Bert
----------
Pour vous desabonner :
rendez-vous a l'adresse : http://www.lebulletinpmev.com/test_ml.html
Pour obtenir de l'aide :
ecrivez a : pmev-owner@cartables.net


retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France