logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   

Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2002 - Mai

De: "noelle G" <silex57@wanadoo.fr>
À: <pmev@cartables.net>
Objet: [pmev] hérédité
Date : jeudi 2 mai 2002 08:08

Non, je pense tout simplement que le regard corpora tiste que ns avons
change tout ds la façon que ns avons de voir un enfant d'enseignant.
Ds le primaire cela compte, il est mis sur les railles.

Mais je ne suis pas sûre qu'il y ait autant de "réussites" ensuite au
collège et au lycée une fois qu'ils sont anonymes.

Ils ont une chance terrible : s'ils se ratent, bcp d'entre ns en tant que
parents sont tolérants et savent leur faire comprendre que tout ne se joue
pas à l'école.

Combien ai-je de collègues dont les enfants ont tout laissé tomber, se sont
frtooé au monde du travail dur et du coup ont rejoint les bancs de telles ou
telle formation plus tard !

Mais pour le primaire, je suis persuadée que notre regard, notre voix change
s'il s'agit d'enfants de collègues.
Et l'enfant lorsqu'il entend parler à la maison : a-t-il d'être comme celui
qui pose soucis ou comme celui qui est "bon comme j'ai jamais vu !"

Noëlle


----------
Pour vous desabonner :
rendez-vous a l'adresse : http://www.lebulletinpmev.com/test_ml.html
Pour obtenir de l'aide :
ecrivez a : pmev-owner@cartables.net


retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France