logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   

Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2002 - Avril

De: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
À: <pmev@cartables.net>
Objet: Re: [pmev] Cerveaux-freins
Date : mardi 30 avril 2002 04:45

Jacques Bert avait écrit quelque chose d'important que je voulais
reprendre.
Selon qu'elle s'applique dans un milieu défavorisé, dans et pour
lequel elle a initialement été conçue, ou dans un milieu plutôt
"favorisé", auquel elle semble également convenir, la PMEV ne
fonctionne pas de manière totalement identique, et la "gestion de
l'hétérogénéité" elle même peut sans doute prendre des formes
différentes.
Mais tout cela ne mériterait-il pas d'être analysé ?

----- Original Message -----
From: <jacques.bert@infonie.fr>
To: <pmev@cartables.net>
Sent: Thursday, April 25, 2002 3:18 AM
Subject: Re: [pmev] Cerveaux-freins

Mon projet d'école s'intitule : « Favoriser la conquête
de l'autonomie par la maîtrise de soi, l'équilibre entre
la pensée et l'action », ce qui nous a amené à programmer
(entre autres) des « Quarts d'heure de philosophie », et
de la relaxation. Etant dans un secteur très « favorisé »
socio-culturellement, je n'en suis pas plus fier que ça,
mais je me dis que, si la PMEV a pour principe de montrer
à ceux qui ne réussissent pas comment font ceux qui
réussissent, mes élèves peuvent apporter quelque chose.

MM - C'est une idée intéresante qui mériterait donc d'être creusée.
On peut évoquer ici un précédent : alors que le courant dominant de la
recherche travaillait sur les causes de l'échec scolaire, un
"pédagogiste" encore inconnu se fit rapidement un nom en se tournant
vers les "cracks" des grandes écoles pour tenter de connaître leurs
secrets. Certains crièrent au scandale, mais beaucoup jugèrent ce
changement de perspective interessasnt.

Je veux parler bien sûr de De la Garanderie, qui a été abondamment
critiqué mais a du moins renversé certaines perpsectives théoriques et
redonné confiance a plus d'un enseignant. Certes, le passage par
l'introspection, qui ramenait aux premiers temps de la psychologie,
pouvait être discuté, mais la "métacognition" n'en est pas très loin
et s'est néanmoins imposée.

Plus personne aujourd'hui ne songerait à en contester l'intérêt, et la
PMEV en fait évidemment usage.
Le problème est ici un peu différent, et concerne plutôt les
adaptations qui ont pu s'imposer à Jacques Bert pour cause de milieu
"favorisé". Certaines sont peut être difficiles à retransposer en
direction des classes moins favorisées, mais d'autres peuvent peut
être se révéler interessantes et nous ne devons surtout rien écarter a
priori, car nous pouvons toujours avoir tendance, même lorsqu'on s'en
défend, à sousestimer les compétences de nos élèves.

Si Jacques Bert a un peu de temps pour nous en parler, qu'il s'agisse
du traditionnel moment d'écriture quotidienne ou de l'organisation du
temps ou du travail de bilan, ou de toute autre chose encore, cela
pourrait être réellement interessant.

Bien cordialement,

MM


----------
Pour vous desabonner :
rendez-vous a l'adresse : http://www.lebulletinpmev.com/test_ml.html
Pour obtenir de l'aide :
ecrivez a : pmev-owner@cartables.net

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France