logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   

Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2002 - Février

De: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
À: "PMEV liste" <pmev@cartables.net>
Objet: [pmev] Pour info, extrait d'un message privé
Date : samedi 23 février 2002 21:26

Extrait d'un échange "privé" :
_____________________

Vous avez raison d'être réaliste.

Les conseillers pédagogiques ont rarement trouvé leur titre dans une
pochette surprise, et leur compétence est souvent grande. Comme IEN,
bien que relativement expérimenté en primaire et en collège, j'ai
toujours considéré que les "conseillers" étaient aussi "mes"
conseillers, je veux dire que je leur demandais moi conseil, leur
avis, sur bien des sujets, avant de décider. Réciproquement, j'étais
quand même une référence et, pour la PMEV, ils m'ont tout de suite
compris : leurs propres observations passées allaient dans ce sens, et
leurs premiers constats sur les changements opérés, souvent grace à
eux, les ont confortés.

Il est aussi normal qu'ils aient l'oreille de l'inspecteur, et vous
mettre en porte à faux serait stupide.

Mais il est vrai aussi que l'information pédagogique est devenue
foisonnante et que nous avons parfois du mal à suivre, vous l'avez
constaté vous même à propos du petit article que je vous ai transmis.
On peut difficilement, même sur le seul terrain pédagogique, être un
moderne Pic de la Mirandole.

Et il est vrai notamment que la piste "vicariance" est peu connue,
même des responsables, et que la PMEV néanmoins rencontre
indéniablement un certain succès, mais en catimini. Le "bilan", les
praticiens comprennent très vite, en une semaine au pire généralement,
que c'est réellement important. Les IEN sont toujours un peu surpris
eux aussi, mais il semble qu'ils en acceptent bien eux aussi
l'introduction dans notre emploi du temps quotidien. Le flou les gêne
un peu, mais le fait que les blocages ne soient pas toujours
prévisibles, que les repères à mettre en oeuvre par les enfants
couvrent un champ considérable que semble sous-estimer la didactique
des disciplines, que le problème des rythme soit pris en compte, que
le langage soit fortement sollicité et surtout dans un registre assez
exigeant, que les enfants réagissent bien, tout cela a tendance à
faire mouche.

Pour les plus avertis, ou ceux du moins qui sont familiers de
l'histoire des sciences et de l'épistémologie, l'idée que nous ne
faisons que rétablir le lien avec les processus initiaux
d'apprentissage, y compris "animaux", n'est pas non plus indifférente.
Le progrès, on le sait, n'est pas toujours rectiligne : il y a des
points faibles ou des effets pervers qui apparaissent parfois
tardivement, et nous en tirons argument pour avancer que les
difficultés actuelles de l'école ont peut être une origine ancienne,
ancrée de surcroît dans notre environnement "moral" qui a souvent eu
une influence abusive sur les pratiques, en médecine par exemple, où
la dissection du corps humain a été longtemps interdite, et aussi
quelques autres recherches.

Mais je m'égare et reviens à votre sujet.

Votre approche me parait donc bonne, même si pourrait pointer le
risque de trop individualiser, de retrouver une pédagogie différenciée
"passive, aimante et acceptante" que certains ont cru devoir dénoncer.
Risque un peu caricatural je crois quand même, sauf angélisme
invétéré, et que le maintien du bilan devrait en tour cas éviter.

Bref, vous vous êtres accrochée au bilan et vous avez à mon sens
raison. Votre conseillère pédagogique sera peut être conduite à
réviser ses propres représentations et à comprendre l'intérêt de cette
pratique. Bien qu'elle paraisse plus avertie que vous des pb du
constructivisme et du socio-constructivisme, elle devra peut être
réaliser que la PMEV nage également dedans à fond, mais de manière
plus pragmatique.

Bon courage,

MM

---------------------------------------------------------------------
Pour vous desabonner, pour abonner un ami : rendez-vous a l'adresse
http://www.lebulletinpmev.com/test_ml.html
et completez le formulaire. Une confirmation par mel suivra.
Les archives de la liste sont accessibles aux adresses suivantes :
http://www.lebulletinpmev.com
ou
http://desette.free.fr
et suivez le lien "Archives de la liste..."

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France