logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   

Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2002 - Février

De: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
À: <listecolfr@cru.fr>
Objet: [pmev] Re: vous avez dit vicariant (1)
Date : mercredi 20 février 2002 00:52


----- Original Message -----
From: "Marc Durand" <Durand.Marc@wanadoo.fr>
To: <listecolfr@cru.fr>
Sent: Tuesday, February 19, 2002 7:20 PM
Subject: vous avez dit vicariant

| Ne ferions nous pas - presque - tous "faire" de l'apprentissage vicariant   comme Mr Jourdain ..;etc?

Vous en faites en effet continuellement.

1) quand vous envoyez un gosse au tableau corriger un exercice sur lequel certains ont séché, c'est sur ce concept que vous vous appuyez intuitivement. La correction apporte des éléments d'information qui avaient manqué pour réussir, mais l'fficacité est alors insuffisante car :
- d'une part, on va fréquemment passez à autre chose et les "apprenants" ne vont pas pouvoir tirer totalement le bénéfice de la
séance;
- d'autre part, il aurait mieux valu, plutôt qu'une correction complète, fournir seulement quelques éléments d'information pouvant
mettre les apprenants sur la voie sans leur trop "mâcher" le travail.

En gros, la PMEV est née de ce constat très banal pour essayer de faire mieux.

2) Quand, jonglant savemment avec une leçon digne des plus belles annales, sur une classe dont vous connaissez finement tous les éléments au point de savoir qui et qui va pouvoir apporter l'information qui va vous permettre de franchir l'étape suivante, vous
faites procéder là encore à une prise d'indices sur ceux qui savent. Pour cette raison, vous faites une "bonne leçon", vous "enseignez" bien. Mais toute la classe n'aura pas suivi pour autant, hélas, parce que l'information qui manque à l'élève x ou y pour comprendre n'est pas celle que vous avez su faire remonter. Cela peut être plus ou moins net, mais vous avez tous connu ces situations au sortir de votre formation. Et quand vous aurez noté les "exercices d'aplication", vous aurez besoin de faire une "correction au tableau", comme indiqué ci-dessus au §1..

2) Quand, fidèles aux plus nobles traditions de l'école républicaine, vous faites lire de "bons auteurs" en invoquant l'imprégnation par de bons modèles, ou encore quand vous faites lire une bonne rédac, etc...
Pédagogie de l'imprégnation, en vigueur depuis toujours, pédagogie de la modélisation diront certains, ou encore "pédagogie à effet vicariant" si on veut bien accepter ce terme bizarre qui désigne quelque chose de très simple voire banal mais qui a le mérite d'être précis et de nous permettre ainsi de mieux analyser les situations scolaires d'apprentissage, comme vous le percevez peut être à travaers ces quelques lignes.

| C'est donc une attitude réaliste de penser que l'élève "apprend" beaucoup par imitation

Imitation, copiage, pompage, plagiat, singerie, etc.. Le vocabulaire est riche mais les vrais synonymes n'existent pas, et le concept de vicariance mérite de ne pas être confondu avec n'importe quoi. Pouvoir disposer d'un indice au moment opportun, c'est pouvoir éviter le découragement et relancer son effort. Tout reproche de "passivité" doit donc être avancé avec prudence.

Mais il faudrait pouvoir jouer aussi sur l'imitation des comportements efficaces que certains élèves ont acquis bien avant d'arriver à
l'école, le plus souvent d'ailleurs encore par imitation, imprégnation, etc.. . Ces comportements, savoir faire et savoir être,
font qu'ils sont généralement de bons élèves. Nous essayons donc aussi de jouer cette carte là, ce qui ne va pas de soi et doit encore être travaillé. Ce qui est sûr, cous ne mettons pas ces élèves sur un piedestal pour les faire admirer et inviter à s'en inspirer, comme nous l'avons tous plus ou moins fait. Il serait plus juste de dire que nous les mettons en quelque sorte sous le microscope, et que nous donnons aux autres l'occasion d'essayer de les reproduire.

"Vole lui son métier avec tes yeux" dit un proverbe canaque, et chacun comprend bien que ce vol visuel n'est pas répréhensible puisqu'il ne lèse pas son propriétaire initial. Ce n'est qu'une image, qui dit assez bien effectivement ce que nous appelons PMEV.

Si le temps ne comptait pas, si les programmes n'étaient pas aussi denses et si les enjeux n'étaient pas aussi lourds, au regard de notre "confort" professionnel et des exigences de la citoyenneté, nous pourrions laisser toutes ces analyses aux amateurs de dépaysement et aux maniaques de la pédagogie.

Mais il s'agit d'autre chose.

Vous avez dit vicariant ? J'ai dit vicariant, et j'ai travaillé avec d'autres à bricoler quelque chose avec. On n'a pas pensé à prendre un brevet, ni même à trouver un éditeur.

Bien cordialement,

MM

Michel MONOT
Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant :
www.offratel.nc/magui/

"Nous ne vous demandons pas de répéter nos formules, mais de vous en
servir pour découvrir ce que nous n'avons pas encore découvert"
(Gaston BERGER).

---------------------------------------------------------------------
Pour vous desabonner, pour abonner un ami : rendez-vous a l'adresse
http://www.lebulletinpmev.com/test_ml.html
et completez le formulaire. Une confirmation par mel suivra.
Les archives de la liste sont accessibles aux adresses suivantes :
http://www.lebulletinpmev.com
ou
http://desette.free.fr
et suivez le lien "Archives de la liste..."

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France