logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   

Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2002 - Février

De: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
À: "Liste Ecoles" listecolfr@cru.fr
Cc: "Liste Pmev" pmev@cartables.net
Objet: [pmev] Re: echec scolaire
Date : mardi 19 février 2002 08:39

----- Original Message -----
From: <..........@aol.com>
To: <listecolfr@cru.fr>
Sent: Tuesday, February 19, 2002 5:27 PM
Subject: Re: echec scolaire

| Bonjour !
|
| A voir le ton des réponses précédentes à votre message, il semble
qu'il soit toujours aussi facile et tentant, malgré la meilleure
volonté, de tomber dans le piège du "donneur de leçons qui n'est pas
devant LE cas concret"... (Mais peut-être est-ce dû à une simple
maladresse d'expression de leurs auteurs qui tentent de vous apporter
par ailleurs des éléments de réponse...).


Pour être précis, ce n'est pas à propos du message
que le "ton" a monté entre les auteurs des premières réponses, mais à
propos d'un autre message, message qui avait appelé de ma part une
réponse de la même eau indigeste et j'ai dit pourquoi.

Abondance de biens ne nuit pas, abondance de réponses non plus. La
votre sera aussi bienvenue. Un "diagnostic" à distance est toujours
difficile, et nul ne peut dire qui apportera le meilleur remède,
l'essentiel étant que le demandeur y trouve son compte. Pour ma part,
j'avais été frappé par le fait qu'il semblait y avoir d'autres élèves
en grande difficulté, ce qui a déterminé l'orientation de ma réponse :
cette indication, pour moi, avait de l'importance, et je n'avais pâs à
le taire.


| On parle beaucoup de l'échec scolaire, mais on est beaucoup plus
pudique sur ce sentiment d'échec que nous éprouvons (tous ?) un jour
ou l'autre face à tel ou tel élève en difficulté que nous ne parvenons
pas à faire progresser comme nous le voudrions.
|
| C'est un sentiment que j'ai en tous cas déjà connu, et dont le
souvenir est toujours aussi cuisant. Curieusement, les cas sont
fréquemment similaires: échec général, mais particulièrement dans la
maîtrise du langage oral ou écrit, aides spécialisées chroniquement en
panne...

Ce sentiment d'échec vous honore, et vous devez savoir que nous sommes
nombreux à l'avoir connu avant de tirer correctement notre épingle du
jeu. Je l'ai en tout cas connu, mais il a si j'ose dire fructifié,
renforcé et ma vocation et ma modestie. Je ne pense plus aujourd'hui,
devant ces situations d'échec, qu'il s'agisse seulement d'une
question de "personne", de "bon" ou de "mauvais" profil magistral,
explication facile et paresseuse, mais beaucoup plus de fonctionnement
du système, d'une manière générale, et du système classe en
particulier.

Aides spécialisées chroniquement en panne ? Il faudrait alors que le
maître "ordinaire" ait plus de temps pour intervenir efficacement, et
ce peut être une affaire d'organisation de la classe et du temps
scolaire.

Déficits dans la maîtrise du langage oral et écrit ? Ils ont
généralement leur source ailleurs qu'à l'école, mais c'est à l'école
que se révèle une certaine impuissance à les combler. Mais là encore,
même s'il est indécent d'en parler encore et de tenir toujours le même
discours, se pose encore un problème d'organisation de la classe et du
temps qui peut être plus ou moins favorable à la maîtrise de ce
problème précis.

L'échec scolaire, ce n'est pas l'échec de tel ou tel écolier, qui n'en
est qu'une conséquence. L'échec scolaire, c'est l'échec de l'école
qui ne parvient pas à remplir son contrat correctement : cela coûte
cher, en "euros" et en souffrance des acteurs du système, qu'ils
soient maîtres ou élèves.

C'est ce problème qui m'interesse encore, bien que retraité et
septuagénaire et en dépit de la censure, parce qu'il existe des voies
peu connues qui permettent de changer la donne de façon significative.

Bien cordialement,

Michel MONOT
Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant :
www.offratel.nc/magui/

"Nous ne vous demandons pas de répéter nos formules, mais de vous en
servir pour découvrir ce que nous n'avons pas encore découvert"
(Gaston BERGER)

---------------------------------------------------------------------
Pour vous desabonner, pour abonner un ami : rendez-vous a l'adresse
http://www.lebulletinpmev.com/test_ml.html
et completez le formulaire. Une confirmation par mel suivra.
Les archives de la liste sont accessibles aux adresses suivantes :
http://www.lebulletinpmev.com
ou
http://desette.free.fr
et suivez le lien "Archives de la liste..."

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France