logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert  B2i                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 1998

From: Michel MONOT  <magui@o...>
Date: Sat Nov 28, 1998 4:07am
Subject: Re: Pour certains...


-----Message d'origine-----
De : Anne-Olga aojulien@a...
À : pedagogie-maitrise@onelist.com pedagogie-maitrise@onelist.com
Date : samedi 28 novembre 1998 08:13
Objet : [pedagogie-maitrise] Re: Pour certains...

Anne Olga a écrit :
>Je suis comme les copains, je cherche, je teste, je déduis, j'emets des hypothèses, je lis, je recadre, je reteste etc ...

C'est l'attitude habituelle des chercheurs, telle que les I.O. sembleraient l'avoir voulue dans le paragraphe que j'ai privilégié et dont j'ai mal à croire qu'il n'ait pas davantage retenu l'attention. A signaler pour information et réflexion, ce n'était pas le cas semble-t-il dans l'experience genevoise, infiniment plus rigoureuse et instrumentée que la notre mais à qui l'on avait reproché de déposséder les maîtres de leur pouvoir. Pouvoir ???? Pouvoir d'agir bien sûr.

>J'ai constaté des progrès mais je suis confrontée à des gestions d'espaces, à des gestions matérielles, à des problèmes relationnels avec les collègues ( la PMEV est mieux perçue par les parents que les collègues :-).

Tout cela est dans l'ordre des choses et certainement surmontable à terme, mais quid de la perception des collègues ? Quel(s) reproches(s) et inquiétudes(s) ? Déstabilisation ? Interpellation ? Jalousie ? La réaction des parents a chez nous toujours été favorable, faite de curiosité et d'intérêt, pointant les changements de comportement à l'égard de l'école et du travail, même dans les classes déjà connues pour leur bonne réputation.

>Je pense que chacun de nous a une approche personnelle différente de la PMEV, des méthodes aussi qu'on essaie de retraduire pour certains à travers leurs nombreux messages (merci d'ailleurs) et surtout beaucoup de doutes.

Alors que le schéma de départ est le même, les variations sont en effet importantes, qui portent certes sur les méthodes et outils, chacun faisant sa propre cuisine plus librement qu'en frontal sans jamais rendre pourtant le modèle d'origine méconnaissable, mais qui semblent aussi concerner quelque chose de plus profond. Le terme de "maître" retrouverait pour un peu son sens, non sans paradoxe en ces temps nouveaux de "professeurs", mais parce que la personnalité et la compétence sont plus perceptibles, moins perturbées par ces problèmes de gestion disciplinaire dans lesquels les maîtres donnent difficilement la meilleure image d'eux-mêmes.

>Voler de ses propres ailes comme le disais Jean-Paul Jourdan n'est pas une mince affaire mais un souhait que nous avons tous ! Je proposerai plus : Si tu as des doutes, essaye de trouver des réponses, teste, expérimente, c'est normal de ne pas être rassuré(e) quand on se lance dans une telle expérience. Tu as du culot c'est bien....mais pas : si tu as des doutes......fais marche arrière, retourne à ce que tu voulais quitter ??????

Sortir de l'enfance, c'est passer du rêve au projet, c'est introduire entre ce que l'on est et ce que l'on voudrait être la série toujous pénible des moyens efficaces. C'est accepter que les réalisations soient moins belles que les rêves. C'est garder pourtant, si l'on veut réussir, quelque chose de la splendeur du rêve et du pouvoir qu'a l'imagination de rendre aimables les efforts lorsqu'ils nous rapprochent des choses que nous aimons. [G. Berger]

>Quand tu es authentique, tu ne te plantes pas. "ZANIBONI"
>Anne-Olga,institutrice.CM2

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France