logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert  B2i                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 1998

From: Nicolas Mirkovic  <mirkovic@m...>
Date: Wed Nov 25, 1998 4:05pm
Subject: Re: 3, 2, 1, go ...

  1. La phase de travail par fiches, appelée aussi "travail individuel sur fiches", peut-elle être effectuée en groupes sans s'écarter des objectifs visés par la PMEV? Ou bien l'aspect coopération est-il réservé à la phase bilan ?

Pour ma part je laisse l'entraide se dérouler sans entraves ; j'ai d'ailleurs l'impression que cela minimise l'importance du bilan, puisque "l'effet vicariant" joue avant sa mise en oeuvre. Une dérive possible pourrait être une forme d'assistanat complet, comme l'a je crois souligné Michel Monot précedemment. Je ne l'ai jamais observé. Il me semble que l'assistanat implique une attitude "maternaliste" qui ne peut être qu'éphémère chez l'enfant. Je crois observer également qu'en l'absence d'une évaluation-couperet cette entr'aide se fait toujours plus intelligente, ne s'assimile plus que très rarement à une copie pure et simple. Un autre problème posé par cette entraide, et ce point rejoint le récent débat concernant la correction, est qu'il est difficile pour le maître de faire la part entre ce qui est réussi seul par l'enfant et ce qui est réussi grâce à l'aide d'un pair. Est-ce réellement un problème ? J'ai pris le parti de ne pas m'inquiéter de tous les chemins de cette réussite (rejoignant en cela JP Jourdan si je l'ai bien compris). Ce qui est réussi grâce à l'entraide, ** notamment si cette réussite est acceptée par le maître au même titre qu'une recherche individuelle**, ne sera-t-il pas progressivement réussi sans que cette aide ne soit plus nécessaire ? Toutefois j'ai bien conscience que cette attitude du maître lui rend les proccessus d'apprentissages de ses élèves plus opaques, ce qui peut paraître un comble chez un pédagogue. Mais n'est-ce pas une conséquence naturelle de la confiance en l'effet vicariant ? Qu'en pensez-vous ?

Nicolas Mirkovic / mirkovic@m...

2. Durant la phase de bilan, discute-t-on indifféremment de français et de math ? Séparez-vous ces deux sujets, un jour pour exposer des travaux de math, un jour pour le français ?

Merci pour vos éclaircissements. Je ne sais pas si mes premiers travaux (fiches, tableaux, listes etc...) peuvent intéresser qqn? Auquel cas je les déposerai volontiers sur le nouveau site de Xavier.

Cordiales salutations.

Georges

*************************************
Georges Jacquemettaz jacmetag@b...

Site des écoles de Monthey (Suisse)

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France