logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   

Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2001 - Décembre

From: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
Date: Mon, 17 Dec 2001 04:39:11 +1100
Subject: Re: [PMEV] Visites formateurs
Reply-To: pedagogie-maitrise@yahoogroupes.fr

----- Original Message -----
From: "bechon.bernard" <Bechon.Bernard@wanadoo.fr>
To: <pedagogie-maitrise@yahoogroupes.fr>
Sent: Sunday, December 16, 2001 10:40 PM
Subject: Re: [PMEV] Visites formateurs


|
| Je suis un homme heureux
| mais le bonheur n'est pas gai.
|
| En 80, aprés 5 ans de remplacement en classes d'application, j'ai pris en
| main une classe unique et appliqué trés vite la pédagogie Freinet... je me
| suis rendu compte que la méthode naturelle n'était pas si naturelle que ça
| pour des enfants qui n'avaient aucun support culturel sur lequel s'appuyer,
| moi qui désirait faire une pédagogie pour le peuple (déformation trotskiste)
| je constatai faire l'inverse... pédagogie institutionnel avec Oury..;pas
| mieux... GFEN pour déconstruire le savoir...idem, OCCE avec un groupe sur la
| pédagogie coopérative, pourquoi pas ?
|
| mais à chaque fois ce besoin de changement n'était-il pas lié à un besoin
| seulement personnel ?
| insatisfaction maladive due à notre métier ?

C'est un besoin propre à beaucoup d'enseignants. Philippe Perrenoud en
a parlé. Si tu le souhaites, je retrouverai ce passage.

| n'ai-je pas touours placé le principe de plaisir (le mien) avant le principe
| de réalité ?

Il ne peut y avoir plaisir de l'enseignant, hors cas pathologiques,
que si ses enfants réussissent. Et je pense que c'est aussi pour cela,
surtout pour cela, que tu t'es embarqué sur cette galère ;-))

| je ne peux répondre mais je me méfie de moi, habitude.
| on sait tous que les bons sentiments ne résistent pas aux
| contraintes/logiques sociales.

C'est bien là la preuve de ton honnêteté intellectuelle, une qualité
qui n'est pas toujours. L'enfer est pavé de bonnes intentions, dit
très justement le bon sens populaire, nous ne l'oublions jamais même
si l'enfer n'est qu'une image. Soit dit en passant, il y a dans ce
propos déjà beaucoup du sens de la complexité cher à nos esprits
"systémiques".

| il n'y a pas de pessimisme chez moi, ni de scepticisme négatif je crois.
| mais un doute que j'espère méthodique, un désir d'humilité qui me
| permettrait de rester "léger".

L'humilité, d'accord, et je crois en être moi même imprégné à l'excès,
mais pas au point d'abandonner le terrain à ceux qui n'ont pas tant de
scrupules.

| J'espère ne pas avoir fait penser que je remettais le travail de quiconque
| en cause.
| Je pensais tout fort.

Je n'ai pas du tout interprèté les choses ainsi. La liste est faite
aussi pour exprimer ses doutes, sans quoi nous n'avancerions pas.

| Je peux parler de la réussite en pemv en ce qui me concerne car cela me
| touche concrètement.
| je ne peux malheureusement faire de même pour mes enfants.

C'est cette dernière phrase que je voudrais voir mieux expliciter. En
quoi n'y a-t-il pas la réussite que tu attendais ? C'est une analyse
difficile, mais je pense qu'il faut la faire pour déceler un point
faible du système qui aurait pu nous échapper ou bien un problème
spécifique de fonctionnement qui pourrait être réexaminé.

| Je regrette déjà ce que j'ai écrit, les mots sont tellement autonomes qui
| métamorphosent toujours un discours.

J'en suis au même point !

| la messagerie, c'est formidable mais trompeur.
| ça ne remplacera jamais une présence.
| Les mots sont trop restrictifs.
| Parmi vous, mon silence vous aurait sans doute mieux parlé, moins
| violemment.

Oui, mais nous avons maintenant un peu de recul et l'habitude de cette
difficulté.
Il n'y a pas de violence dans ton propos, seulement l'expression d'un
malaise qu'il est difficile d'analyser à distance mais qui autorise
encore d'autres échanges.
Les courants pédagogiques que tu as rencontrés, nous les avons aussi
traversés. Ils ont laissé des traces qu'il faut parfois restructurer.
Mais il faut en parler encore.

Bien cordialement,

MM

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France