logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   

Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2001 - Décembre

From: Jean-Pierre Garcin <jpg@jpg-info.net>
Date: Sat, 15 Dec 2001 14:16:58 +0100
Subject: Re: [PMEV] Visites formateurs
Reply-To: pedagogie-maitrise@yahoogroupes.fr

Le 15/12/01 11:29, bechon.bernard a écrit :

> là où j'ai sursauté c'est sur le "j'ai donc le sentiment que nous sommes
> sur la bonne voie ! Les réactions de formateurs ne sont pas pour moi les
> garants d'une réelle efficacité. Le fait que gens de l'éducation en général
> semblent attirés par la pédagopgie PMEV semble plus tenir du caractère
> systèmique du process plutôt que de l'efficacité/résultat. Je ressens comme
> une dérive perverse à faire ressembler nos apprenants en consommateurs zélés
> et autonomes : stéréotype placé comme modèle dans notre société de
> consommation...mais outre le fait d'une amélioration des relations entre
> élèves et peut-être d'un plus grand plaisir pour certains d'entre eux, que
> sait-on sur nos compétences à produire meilleur ? Je reste vigilant pour ne
> pas dire sceptique.Quels individus confortent-on dans cette individualisation
> des pratiques (pensez à certains enfants durant le bilan, combien d'efforts
> nécessaires pour leur demander d'être solidaires ou attentionnés ?),
> n'abandonne-t-on pas un peu rapidement une grande force de la pratique
> coopérative : le projet commun...
> je suis toujours en pmev,pour la troisième année maintenant, je l'apprécie en
> tant qu'enseignant mais je ne suis pas convaincu au niveau des enfants.
>
Bonjour,

Je commence par la fin (qui justifie les moyens) : Bernard, gardes-tu
l'organisation PMEV *seulement* pour ce qu'elle *t*'apporte ? Je n'y crois
pas, tu ne serais pas inscrit sur cette liste. ;-)

Il se trouve que la formatrice ayant dit s'être "régalée" est une collègue
*immédiate* puisqu'elle est chargée de classe, même si son rôle de
mâitre-formateur lui octroie un tiers de décharge. Elle se dit elle-même
"freinetique", sait ce que coopération veut dire (siège au CA d'associations
éducatives). C'est bien le fonctionnement qui l'a intéressée alors même
qu'elle pratique plutôt (cela a été d'ailleurs le thème de son intervention
dans le groupe de stagiaires) la pédagogie de projet. *

Je suis personnellement attaché à ce que mes élèves puissent aborder le
collège avec une autonomie leur permettant de ne pas perdre pied. Comme
enseignant participant aux réunions CM2-6e, comme parent de mes enfants,
comme ex-représentant de parent, je vois bien que cette qualité est une clé
de la réussite au moment où les cadres, qu'ils soient familiaux ou
institutionnels, se relâchent. Que cette qualité puise être relevée chez mes
élèves, par les parents comme par des formateurs, me donne en effet le
sentiment d'être sur la bonne voie.
Comme nous n'avons pas choisi de mettre en ¦uvre la PMEV alors qu'elle
n'était pas connue (reconnue), un tel intérêt général ne peut pas être le
fruit du hasard. Si chacun voit bien l'intérêt du travail de groupe(s), peu
de collègues le retiennent pour les acquisitions "fondamentales", mais
restent toutefois avec le sentiment diffus que le frontal est dépassé,
l'hétérogénéité étant ce qu'elle est.

Nous venons d'horizons divers. Certains de l'approche de type Freinet,
d'autres ayant précédemment retenu (par non-choix ?) l'option frontale.
C'est je crois la raison principale de nos différences d'appréciations de
l'option qui nous réunit. Mais qu'elle puisse justement nous permettre de
nous retrouver n'est pas anodin. :-)

Bon week-end,

JPG

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France