logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2001 - Novembre

De: <halley.catherine@wanadoo.fr>
À: <pedagogie-maitrise@yahoogroupes.fr>
Objet: [PMEV] Bonjour à tous
Date : samedi 3 novembre 2001 16:54

Je viens enfin de m'inscrire à la liste, et je me permets de me
présenter, et de parler de mes premières semaines de PMEV.
Je suis enseignante en CM1 à Matoury en Guyane. J'ai découvert par
hasard la PMEV en juillet dernier. Très intéressée depuis le départ,
j'ai profité des vacances pour consulter la plupart des sites, pour
questionner des collègues (merci à eux), pour faire des fiches de
travail,...

A la rentrée, panique!, je n'osais pas me lancer.
Finalement, encouragée par les mêmes collègues, j'ai commencé (pour
voir...) par une période de 3 semaines en français seulement.
Les enfants ont été enchantés par cette façon de travailler.
Il faut dire que c'est une classe où les problèmes sont peu nombreux.
Nous avons établi des règles de fonctionnement au fûr et à mesure que
les problèmes surgissaient (nombre de fiches à effectuer, règles de
présentation du TI, règles de comportement lors du TI et du bilan...)
Nous avons aussi décidé que c'est un élève qui mènerait le bilan, et
que la maîtresse devait lever le doigt et attendre qu'on lui donne la
parole comme tout le monde, parce qu'"elle parle trop".
Depuis, bien entendu, nous continuons, les mathématiques ont été
introduits dès la deuxième période de 3 semaines.
Tout n'est pas encore parfait, et nous continuons à améliorer le
fonctionnement.

Il n'y a pour le moment aucune réaction négative venue des enfants ou
des parents.
J'ai du m'absenter 2 demi-journées, et les enfants ont demandé à ma
remplaçante de pouvoir faire leur TI. Elle a été agréablement
surprise, et me l'a dit, surtout par la motivation des enfants, leur
très grande autonomie, et leur maturité pour gérer ce moment de
liberté. (Nous avons eu il y a peu, un débat fort intéressant et fort
utile sur la liberté, et l'usage que l'on peut en faire.)

J'ai encore des difficultés à corriger tous les exercices pendant le
moment du TI, mais j'apprécie ces moments passés en tête à tête avec
un enfant qui vient montrer son travail, ou demander de l'aide.
J'ai aussi du mal à gérer les plans de travail, et à gérer le temps
prévu pour les TI et les bilans.
Certains de mes élèves sont non francophones (et souvent en
difficultés). Il faut donc que je leur prépare des fiches "spéciales"
et j'avoue que le temps me manque souvent. Mais je suis certaine que
la PMEV peut apporter une réponse intéressante à ces problèmes
particuliers.
Les bilans s'améliorent au fil du temps. Je crois que les enfants ont
compris combien c'est important. Quelques uns de mes élèves ne
veulent pas venir parler de leur travail. Pour le moment, je n'ai
obligé personne, mais je pense qu'il serait bon qu'ils y viennent.

J'ai encore besoin de réfléchir au fonctionnement, au nombre de
fiches, aux leçons à faire suite aux bilans, au compte rendu de notre
travail (cahier journal ou autre), à un emploi du temps adapté (nous
sommes en semaine de quatre jours), à une fiche de suivi
individualisé par enfant,... Je suis preneur de toute suggestion, je
me suis déjà beaucoup servie sur la liste ou sur les différents sites.

Merci de m'avoir lue.
Catherine

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France