logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert  B2i                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 1998

From: Michel MONOT  <magui@xxxxxxxx.xxx>
Date: Tue Nov 24, 1998 11:27pm
Subject: Re: inspecteur


-----Message d'origine-----
De : Chris. Mathieu cmathi02@c... À : liste PM pedagogie-maitrise@onelist.com
Date : mercredi 25 novembre 1998 07:25 Objet : [pedagogie-maitrise] inspecteur

  From: "Chris. Mathieu" cmathi02@c...

Bonsoir,

Je vous fais part de mon premier contact avec l'Inspecteur de ma circonscription(Vénérable Corps... nom suggéré par M. Monot).

Premier contact avec un nouvel inspecteur ou avec l'ancien sur un sujet nouveau ? Etait-il passé par hasard ou parce qu'il avait entendu dire que etc .. ?

  Résultat: Effectivement, il ne connaît pas la PM et encore moins à EV, mais il est décidé à se renseigner.  

Ne raillez pas, c'est assez normal, aussi bizarre que cela puisse paraître.

1) Pour la PM.-   En France, on a toujours parlé de PPO mais pas de PM. La référence au courant "Mastery Learning" n'apparait que dans les ouvrages spécialisés, que les inspecteurs ne peuvent pas tous lire, mais pas dans les textes officiels, qu'ils sont tenus de lire.

Lorsque j'ai vu un jour en rayon un livre titrant, avec un point d'interrogation,    "Assurer la maîtrise des apprentissages fondamentaux ?" et à l'intérieur des textes remplis de chiffres, de tableaux, de graphiques, j'ai failli ne pas l'acheter.

Quand   je l'ai eu lu, ou parcouru selon le cas, j'ai trouvé que tout cela était très juste, mais qu'on le savait déjà, et que côté Schmilblick, j'en étais encore pour mon argent : il n'avancerait pas. Pas la moindre recette, ou des allusions à des recettes parfaites mais coûteuses et dont les maîtres, malgré de supermoyens, ne voulaient finalement pas. Dans ce cas....

2) Pour l'EV.- C'est le même problème, mais en plus pire, et j'ai eu de vrais soucis à ce propos avec la hiérachie, estompés aujourd'hui car il faut se rendre à l'évidence : ça marche, ça marche même bien, même si l'enthousiasme qui en résulte est quand même bien gênant.

Le livre de BANDURA, l'apprentissage social, parlait de l'apprentissage vicariant certes, puisqu'il avait inventé le mot et repéré le phénomène, mais là encore : quel intérêt pratique pour la classe ?

C'est avec REUCHLIN que ça a fait tilt. Mais dans un chapitre sur l'apprentissage animal ! En bonne logique, REUCHLIN, qui n'était pas seulement un univesitaire de renom mais qui avait aussi occupé des fonctions ilmportantes à la tête de l'appareil d'état, aurait du écrire au Ministre pour lui signaler la piste et   la faire tester alors par   la recherche pédagogique.

Cela ne s'est pas fait, et on peut le regretter.

Mais il n'était pas question pour autant de s'interdire de creuser l'hypothèse REUCHLIN et d'essayer de la mettre en musique. D'ailleurs, nous avions en Calédonie une situation un peu difficile   ("temps de défi, et non de répit" avait dit le Premier Ministre) et la mise en place des cycles, à partir de l'option soulignée sur mon site, offrait un cadre ad hoc.

Mon collègue lui a déjà fourni quelques pages

  imprimées depuis le site de M. Monot et j'espère qu'il ne tardera pas à aller y jeter un petit coup d'oeil. Il préfère bien entendu le lire avant de nous faire part de son sentiment.

Je préfère une consultation globale. Rien n'est parfait sur ce site, et quelques pages ne suffisent pas à tout dire.

  Il nous a bien sûr mis en garde contre un bel enthousiasme

Il a raison, les inspecteurs sont là pour veiller aux respect des textes et prévenir la créativité pédagogique délirante.

  qui commence à faire tâche dans notre école.  

Seriez vous envoutés ?

  Nous lui avons bien sûr répondu que nous restions vigilants, gardant toujours un oeil critique sur notre travail (sérieusement).

Cela va sans dire, mais mieux encore en le disant. Les instituteurs sont un peu comme les paysans. Conservateurs dit-on, mais en fait parce qu'on ne la leur fait pas : on ne triche pas avec la terre, ni avec les saisons. Les instituteurs pensent de même avec les enfants : les méthodes miracles, les réformes, ils se méfient et c'est leur droit. Si la PMEV les interesse, c'est leur droit aussi. Les paysans avaient de bons chevaux, mais si le tracteur ne les a pas laissés indifférents, c'est qu'ils y ont trouvé quelque avantage.  

  Il parlait à juste titre d'un effet dû à la liste: pouvoir communiquer, évoquer ses stratégies, ses angoisses, obtenir des réponses variées, puisque finalement tout le monde semble débuter avec la PM, on se sent plus à l'aise pour en parler, tous au même niveau ou presque, ... un ensemble forcément très motivant.

C'est certain, il y a un effet liste. Mais les échanges sur la liste ne relèvent quand même pas de l'hypnotisme. Si une formule pédagogique laborieusement transmise par Internet semble avoir partout le même effet, c'est probablement qu'elle apporte quelque chose de précis, et le miracle Internet ne suffit pas à tout expliquer, pas plus que l'effet liste.

Doit on s'en étonner ? Il me parait assez logique qu'une synthèse de travaux sérieux, déjà reconnus, d'une part, et d'une hypothèse certes moins connue et plus étrange, d'autre part,   mais formulée par un universitaire non moins reconnu, aboutisse a des résultats que l'on peut qualifier d'intéressants.

En regrettant que la recherche officielle n'ait pas exploré ce champ.

Amicalement,

MM

M. MONOT
E-mail : magui@o... Pédagogie de Maîtrise : http://www.offratel.nc/magui/

"Nous ne vous demandons pas de répéter nos formules, mais de vous en servir pour découvrir ce que nous n'avons pas encore découvert." (Gaston BERGER)

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France