logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2001 - Octobre

De: "Michel MONOT" <magui@offratel.nc>
À: <pedagogie-maitrise@yahoogroupes.fr>
Objet: Re: [PMEV] RE message SOS (Alain Marcelot)
Date : jeudi 4 octobre 2001 19:48


----- Original Message -----
From: "Marcelot Alain" <alain.marcelot@chello.fr>
To: <pedagogie-maitrise@yahoogroupes.fr>
Sent: Wednesday, October 03, 2001 11:17 PM
Subject: Re: [PMEV] RE message SOS


Suite au message de JL Pastorino, A Marcelot a écrit :


> J'interviens peu sur la liste, mais à la lecture des réalisations des
élèves
> de CM2 ( 56 exercices réussis....Quel temps y a été consacré ? ....Quele
est
> la nature de ces exercices ? En une semaine ? ) on est plus complexé que
> rassuré...
> Merci d'apporter des précisions.
> Cordialement
> A.Marcelot

Il me semble que JL Pastorino nous a donné deux données chiffrées
interessantes qui éclairent bien les caractéristques particulières de
l'approche PMEV.

Je crois comprendre que, le premier jour de classe, les 25 élèves ont
réalisé au total 32 fiches, cela je pense en 30 ou 45 minutes de travail. Ce
qui fait un peu plus d'une fiche en moyenne pour les CM2, un peu moins d'une
pour les CM1.

Trois semaines plus tard, le premier jour d'une nouvelle période, le
"rendement" a été meilleur : 96 exercices au total, soit en moyenne presque
4 fiches par élèves, toujours dans le même temps ou peut être un peu plus :
on observe fréquemment au sémarrage une tendance à l'allongement de périodes
de TI.

Que s'est-il passé ?

La meilleure des stratégies, la plus logique en tout cas dans cette phase de
démarrage, est de commencer par les fiches les plus faciles, celles dont on
est à peu près certain de venir à bout tout de suite.

Stratégie "simple" que les enfants n'avaient pas encore intégrée le premier
jour de mise en pratique, ce qui peut expliquer une différence sensible de
"rendement".

On peut également imaginer - mais JL Pastorino l'expliquera sans doute quand
il aura le temps car il est aussi directeur d'école et donc un peu saturé en
début d'année - que les fiches proposées sont relativement courtes. C'est
là une précaution qu'il faut souvent conseiller au démarrage : les enfants
ont besoin de bouger, c'est dans leur nature, mais ils ont surtout besoin de
réussir pour s'impliquer davantage : une fiche réussie donne envie d'en
attaquer une autre, etc.. etc.. Pas besoin d'autre "carotte", celle-ci est
de loin la meilleure. Et cette "envie d'attaquer", toute "scolaire" qu'elle
soit, peut finir par devenir comme une seconde nature, ce dont nous n'irons
pas nous plaindre ni ceux qui viendront après.

En attendant les précisions de JL, bien cordialement,

MM

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France