logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  B2i                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2001 - Octobre

De: "Jean-Pierre Garcin" <jpg@fr.st>
À: <pedagogie-maitrise@yahoogroupes.fr>
Objet: Re: [PMEV] Correction
Date : mercredi 3 octobre 2001 13:44

Le 3/10/01 17:33, Dina RATSIMBAZAFY a écrit :

Bonjour,

> Les corrections sont mes plus grands soucis, j'ai du mal à être à jour, je
> fais plus de 2h30 de correction par jour. Je trouve que ce n'est pas normal.
> J'aime pas trop non plus corriger en "live" en classe en présence des élèves
> car ca m'empêche d'aider ceux qui ont vraiment besoin de ma présence pour au
> moins démarrer.

Après y avoir passé un temps considérable sur les corrections la première
année "en" PMEV, j'y passe de moins en moins de temps. :-)
Penses-tu à préparer une feuille de "réponses" pour certaines fiches (par
exemple noter les résultats des calculs) ?
Alors qu'en frontal je ne m'asseyais que rarement au bureau, ce sont
maintenant les gamins qui y viennent.
Explications :
€ Ils se déplacent déjà pour prendre et rapporter les fiches ; j'ai voulu
prendre en compte le besoin de mouvement de nombre d'enfants.
€ Ce sont les élèves qui vont à la connaissance : c'est à eux de se déplacer
pour validation du travail, pour une aide ponctuelle...
€ Ce n'est pas moi qui décide de m'arrêter auprès de tel ou tel, c'est tel
ou tel qui décide qu'il a besoin de moi ; c'est complètement différent. Pour
progresser, l'enfant en difficulté a besoin de savoir qu'il l'est (en
difficulté) ; hors interventions du RASED, l'assistanat ne fait pas
fondamentalement avancer leur schmilblick...
Bon, j'adapte, ça me m'empêche pas de demander à Untel de venir me voir !
€ Hors qq enfants qui avancent tout seuls (j'en avais deux l'an passé qui ne
venaient que rarement au bureau, ils avançaient très bien en totale
autonomie, alors...), corriger en "direct-live" est utile : le gamin doutant
est rassuré, peut évacuer le travail terminé de son esprit pour se
concentrer sur le suivant.
€ Je peux moduler la correction : "Je vois bien que tu as compris mais il
reste deux erreurs, tu peux les trouver, vas-y" ; "Tu n'as pas compris,
inscris-toi au bilan et commence une autre fiche pour ne pas perdre ton
temps" ; "C'est juste, je vois bien que tu as compris, mais comment se
fait-il que tu fasses tant de fautes de copie ?"... Il en faudrait du temps
pour écrire tous ces commentaires... Qui ne seraient pas forcément lus.

Et puis, après la classe, tu peux utiliser le temps gagné à autre chose qu'à
ce travail de tâcheron, qui n'apporte pas grand'chose à beaucoup.

Voilà, c'est ce qui me correspond à ce moment.

> Sans compter le bilan que je fais avec un des deux niveaux
> pendant que l'autre est en TI.

Pourquoi n'essaierais-tu pas un plan de travail et un bilan commun ? Il me
semble que tout le monde pourrait en tirer profit, mais je n'ai pas c'est
vrai l'expérience de deux niveaux "en" PMEV...

Cordialement,

-----------------------------------------
Jean-Pierre Garcin - Nord Loiret - 27 CM1
jpg@fr.st
http://www.jpg.fr.st/
http://www.base-ecole.fr.st/
-----------------------------------------

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France