logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  DÉFI INTERNET                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2001 - Août

De: Jean-Pierre Garcin <jpg@fr.st>
À: Liste PMEV <pedagogie-maitrise@yahoogroups.com>
Objet: Re: [PMEV] bombardement culturel
Date : dimanche 26 août 2001 20:58

Le 24/08/01 9:56, BRUNO DéGRANGE a écrit :

> Un point pourtant me tracasse encore plus que les autres
> celui de bombardement culturel,
> quelqu'un pourrait-il m'éclairer?

Bonjour,

Cette question culturelle me semble importante, j'ai eu Bruno la même
interrogation voici deux années scolaires, avant de mettre en oeuvre
l'organisation de classe PMEV.
Le ministre Lang lui-même insiste beaucoup (subventions à la clé) pour qu'on
mettre en place des ateliers, des projets culturels, et l'école que je
dirige compte bien s'y atteler, bousculer les pesanteurs ("Ils ont bien
autre chose à faire à l'école primaire que de favoriser la culture" est une
opinion fort répandue, au moins localement j'en témoigne).
J'imagine bien sûr que le manque des élèves est particulièrement criant en
Afrique ; mais en métropole, même si les enfants ont chacun un bagage
minimum, le bain commun existant malgré tout, tout n'est pas rose, et je ne
parle pas que des ZEP, la zone sub-rurale (sic) où j'officie étant également
touchée.
Sans pour autant multiplier des "séquences" de classe relevant de l'art, car
il y a beaucoup à faire aussi par ailleurs, on peut en effet s'arranger pour
"baigner" encore plus les élèves. Je dois dire que dans la classe le moment
le plus évident est celui de la demi-heure d'écriture du matin ; les enfants
ont accès à la documentation de l'école (ils se rendent à la BCD -ou ce qui
en tient lieu pour l'heure-) et rédigent, outre des récits de vie, des
fictions..., moult exposés, compte-rendus, résumés (copies même au début,
mais il faut savoir être patient, la qualité des productions s'améliore au
fil du temps). Par ailleurs, ils fréquentent les ¦uvres picturales par le
biais d'une "exposition temporaires" (tout simplement des reproductions
affichées le long de leur passage ‹dans les couloirs‹ et renouvelées
régulièrement. Ils ‹on‹ écoutent tous les jours de la musique pendant le
temps de travail individuel (les genres se limitent normalement au classique
et au jazz pour des questions de concentration, mais toute suggestion est
examinée avec bienveillance ;-) ). Et je ne m'étends pas sur la lecture
(présentation d'¦uvres par les élèves), ma collègue prenant ce domaine plus
particulièrement en charge.

Voilà, il suffit je crois de peu pour apporter beaucoup, et l'expression
"bombardement culturel m'apparaît comme tout à fait judicieuse, même si
Michel Monot semble souvent s'en excuser, en disant s'être référé au
contexte spécifique calédonien.

Cordialement,

+------------------------------------------------------+
| Jean-Pierre Garcin jpg@fr.st |
| http://www.jpg.fr.st/ http://www.base-ecole.fr.st/ |
| Outils et documents pour l'enseignement, |
| gestion d'école, photos de voyages, fonds d'écran |
+------------------------------------------------------+

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France