logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert.gif (88 octets)  DÉFI INTERNET                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2001 - Août

De: Michel MONOT <magui@offratel.nc>
À: <pedagogie-maitrise@yahoogroups.com>
Objet: Re: [PMEV] bombardement culturel
Date : dimanche 26 août 2001 07:10

Je souhaiterais que vous puissiez préciser votre question.

Ce que nous avons appelé du vilain nom de "bombardement culturel"
consistait, en particulier dans le contexte néo-calédonien, à orienter
l'activités des élèves rapides vers des lectures documentaires ou
littéraires, généralement courtes, pour réinjecter dans les moments de bilan
des apports variés permettant éventuellement d'accrocher les enfants moins
avancés et de donner surtout à tous des "germes de savoirs" un peu analogues
à ceux que glanent dans leur famille les enfants appartenant à des milieux
plus "cultivés".

Il s'agit donc d'une "technique" à la fois régulatrice, pour compenser les
différences de ryhmes de travail, mais aussi "rééquilibrante", puisque le
thème central de la politique issue des "accords de Matignon" (je parle de
ceux qui ont mis fin en NC à une période de trouble et non de ceux, du même
nom et du même auteur, signés plus récemment pour la Corse ) était le
"rééquilibrage", au sens d'abord économique, des différences constatées sur
ce territoire entre différentes ethnies. Il est difficile d'évaluer
l'impact du "bombardement culturel", mais nous l'estimons globalement très
positif, malgré tout ce qu'il peut avoir de nécessairement un peu flou, se
situant en marge des programmes proprement dit mais pouvant évidemment les
recouper et les recoupant de facto très souvent.

A propos de cet avantage dont bénéficient incontestablement certains enfants
de milieux dits "privilégiés", on parle souvent de "vernis culturel", et
l'expression est en elle même assez péjorative. Mais, vernis ou pas, on sait
que ce paramètre joue, et qu'il est par ailleurs combiné avec d'autres
paramètres, de type langagier, comportemental, etc... Nous n'avons jamais
suré"valué l'importance de ce "bombardement culturel", mais nous ne voulons
pas non plus le souestimer : il fait partie d'un ensemble, dont il n'est pas
la pièce dominante, mais qu'il peut aider à cimenter en quelque sorte.

J'espère avoir ainsi redéfini ce que je n'osais pas qualifier de "concept",
et te permettre de préciser ce qui te fait problème. En cette nouvelle
rentrée scolaire, je voudrais redire à tous qu'il n'y a pas de questions
mineures. Mais il est vrai que ce "bombardement culturel" n'est pas pratiqué
de manière identique dans toutes les classes, et même parfois pas du tout.
Le respect des programmes reste pour nous une préoccupation majeure, qui
exige du temps, et cette technique un peu particulière peut très bien être
remplacée par d'autres approches, ce qui n'enlève rien à son intérêt propre.

J'imagine qu'à Ouagadougou comme dans d'autres pays d'Afrique, nombre
d'enfants sont privés de lecture, ou cantonnés à des livres purement
scolaire qui ne constituent qu'un aspect de l'écrit. Le bombardement
culturel permet de varier les sources, de suivre l'actualité sans trop s'y
enfermer non plus. C'est une conception, mais qui ne se veut pas exclusive
d'autres conceptions.

Ceci dit, si tu persiste dans cette option pédagogique que nous avons
appelée PMEV mais qui n'est rien d'autre qu'une :mise en application de la
réforme des cycles, c'est que sans doute tu n'en a pas été trop mécontent.
Alors, bonne chance, et bonne rentrée en terre africaine,

MM



----- Message d'origine -----
De : BRUNO DéGRANGE
À : pedagogie-maitrise@yahoogroups.com
Envoyé : vendredi 24 août 2001 18:56
Objet : [PMEV] bombardement culturel


bonjour,
bien que je n'intervienne pas sur la liste, je suis avec intérêt les débats.
Ce sera la deuxième année que j'experimenterai la pmev, en essayant
d'apporter quelques améliorations.
Un point pourtant me tracasse encore plus que les autres
celui de bombardement culturel,
quelqu'un pourrait-il m'éclairer?
Merci
Bruno de Ouaga

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France