logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert  DÉFI INTERNET                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2001 - Juillet

De: lpamphile <lpamphile@wanadoo.fr>
À: <pedagogie-maitrise@yahoogroups.com>
Objet: Re: [PMEV] Demande d'aide au démarrage.
Date : lundi 23 juillet 2001 21:47

Bonjour,
Voila comment je fonctionne dans ma classe de Cm2, Zep.

Réponses dans le texte.

Laurent Pamphile
www.lebulletin.fr.st

----- Original Message -----
From: <scupcic@aol.com>
To: <pedagogie-maitrise@yahoogroups.com>
Sent: Monday, July 23, 2001 4:53 AM
Subject: [PMEV] Demande d'aide au démarrage.

>Quelle place donnez-vous aux apprentissages par situation-problème en
groupe:
>à la fois d'un point de vue théorique : y avez-vous recours ? - si non,
>pourquoi ?-, à quels moments (introduction de notion ?, déblocage ?) mais
>aussi pratique : la 1/2 heure d'écriture + le bilan écriture + l'heure de
TI
>+ la 1/2 heure de bilan quotidien entament de façon très significative
>l'horaire théorique maîtrise de la langue/mathématique ?

Mon emploi du temps prevoit chaque jour 30 mn de leçon/evaluation/travail en
groupe. C'est a ce moment la que je mets en place des situations de
recherche, essentiellement pour decouvrir de nouvelles notions (surtout en
math mais pas uniquement) et developper le travail en equipe.


>Comment se fait la trace écrite ou "institutionnalisation" ?
>Est-ce un "recueil de leçons" fourni par l'enseignant ? Des références à
des
>pages de manuel ? La création par les élèves d'un document de référence (à
>quels moments dans la journée ou la semaine ? Quelle place ou écho par
>rapport au bilan ?) ou autre forme ?

La trace ecrite intervient apres que la notion ait ete vue ou revue par 2/3
de la classe a travers les fiches de TI. Ma fiche collective de suivie me
permet de reperer ce moment. La notion peut avoir ete vue au bilan mais pas
obligatoirement. La classe construit alors collectivement une trace ecrite
que les eleves recopient sur leur classeur. Generalement, un eleve fait le
secretaire au tableau, les autres dictent. Mais pas toujours, car c est bien
sur nettement plus long. Cela peut aussi se transformer en dictee
collective. Il n y a pas de secretaire au tableau. Chacun ecrit sur son
brouillon la trace ecrite elaboree collectivement. Puis on la corrige au
tableau, comme une dictee. (C est d ailleurs ce qui sert de dictee dans ma
classe). Cette trace ecrite n est pas obligatoirement definitive. Il peut
arriver de revenir dessus plus tard, durant la mini-periode ou durant lannee
pour apporter une nouvelle precision (genre un cas particulier ou une
exception a la regle).
Par rapport au bilan qui est essentiellement oral (meme si les eleves
peuvent prendre des notes durant ce moment ou avoir a faire des exos que les
copains inventent), l'institutionnalisation est donc ecrite et devient une
reference en cas de besoin.

>Quelles sont les aides dont dispose l'élève (en dehors du bilan) ?
>J'ai cru comprendre que vous limitiez les échanges entre élèves durant le
TI.
>A-t-il à sa disposition des manuels, des références, ... auxquels il peut
se
>référer. Si oui, doit-il chercher ou a-t-il, par exemple sur chaque fiche,
la
>référence explicite ? (cela compète un peu ma question précédente).

En dehors du bilan, l'eleve peut :
- recevoir des explications en passant au bureau du maitre pdt le TI
(generalement celles-ci se limitent a quelques pistes, mais en fait cette
aide depend bcp des capacites de leleve)
- chercher dans les manuels disponibles en fond de classe
- utiliser des dictionnaires
- utiliser son classeur de lecons
S'il ne resout pas son prb, il change de fiche et s inscrit au bilan.


>J'ai l'impression que le travail, au moins pour la mise en route, est assez
>important et j'envisage une mise en place sur 2 ans : qu'en pensez-vous ?
par
>quels niveaux me conseillez-vous de commencer ?

C est un assez gros travail en effet pour se lancer. Comme M Monot, je te
conseille de commencer par le cycle 3 qui pourra etre plus rapidement
autonome. Mais cela peut aussi dependre de tes effecifs dans chacun des
cycles.

>Quelle place est donnée à la lecture (notamment lecture à haute voix et
>lecture d'oeuvre complète) pour le cycle 3 ?

La lecture a haute voix se fait toujours dans des activites ou cela est
necessaire. Quelques exemples :
- presenter sa production ecrite le matin (bilan PE)
- presenter un expose
- lire la definition d un mot dans un dictionnaire ; un doc en histoire ou
en sciences...
- lire une histoire aux petits
- lire la lettre des correspondants affichee au tableau ou une partie de la
reponse qu on veut leur faire.
Il n'y a donc pas de seances de lecture a haute voix proprement dite.

Cette annee, ma classe na pas etudie d oeuvres completes.
J utilise le manuel de lecture Nature a lire, chez Sedrap, qui a la
particularite de presenter les 6 premieres pages de livres tres divers :
romans, contes, documentaires etc... Chacun d'eux est disponible en emprunt
au fond de la classe. Les eleves decouvrent donc le debut d une histoire en
classe, (ce qui a pour effet de leur mettre l eau a la bouche, de leur
donner envie d aller emprunter le livre en question, d en savoir plus). Ce
systeme permet d elargir les horizons de lecture et offre un meilleur choix
à chaque eleve. Chacun peut lire le livre qui lui plait (ou juste le
commencer...) L'ideal serait de les avoir en plusieurs exemplaires car c est
generalement la ruee sur le livre etudie durant la semaine. Je n etudie donc
pas d oeuvres completes.


>Merci pour l'aide que vous m'avez déjà apportée par vos échanges et vos
>divers sites.
>Michèle Cupcic.

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France