logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert  DÉFI INTERNET                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2001 - Juillet

De: Michel MONOT <magui@offratel.nc>
À: <pedagogie-maitrise@yahoogroups.com>
Objet: Re: [PMEV] Demande d'aide au démarrage.
Date : lundi 23 juillet 2001 08:15

Bonjour,

et bienvenue sur notre liste d'échanges professionnels.

Au risque de vous paraître, comme on dit, "botter en touche", je vais tenter de vous apporter très provisoirement quelques éléments de réponse(s), histoire de vous assurer que nous essaierons de vous aider au mieux. Pour l'heure, nombre de collègues ont déserté la liste, et on peut les comprendre !...


----- Original Message -----
From: <scupcic@aol.com>
To: <pedagogie-maitrise@yahoogroups.com>
Sent: Monday, July 23, 2001 1:53 PM
Subject: [PMEV] Demande d'aide au démarrage.


Bien qu'ayant déjà eu une activité professionnelle antérieure, je suis
nouvelle dans l'enseignement. Juste un an d'expérience en classe unique CP à
CM2.

Je ne vois pas quelle compétence professionnelle pourrait être transférée sur une classe unique, et j'espère que vous aviez reçu un minimum de formation préalable. Ce ne fut pas toujours le cas, hélas.

Je suis tombée sur vos échanges un peu par hasard en recherchant des pistes
pour différencier les apprentissages.

Ce problème de différenciation se révèle de plus en plus "polémique", au bon sens du terme parfois heureusement. Mais jenne veux pas aborder ce sujet maintenant.

Je suis très intéressée par votre
approche mais me pose encore quelques questions :

Le contraire serait étonnant ! Je suis émerveillé de voir que tant de collègues ont réussi à appliquer les quelques suggestions nées des idées de M. Reuchlin sur la seule base des quelques informations qu'ils avaient pu recueillir sur Internet !... Mais cela me conforte dans la représentation que je me fais de notre corporation.

Quelle place donnez-vous aux apprentissages par situation-problème en groupe:
à la fois d'un point de vue théorique :

Rien ne s'y oppose en théorie. On peut mettre beaucoup de choses sous ce nom, et on a même pu avancer que l'apprentissage en mode PMEV était en soi une situation problème permanente, mais c'est peut être aller trop loin ? Si vous avez un exemple précis à me proposer, je pourrais essayer de l'analyser. Pour l'heure, je m'en tiens à cette non-réponse provisoire en pensant que vous aurez peut être des réponses d'autres intervenants. Sinon, j'y reviendrai moi même lorsque j'aurai un peu plus de temps qu'aujourd'hui.

y avez-vous recours ? - si non,
pourquoi ?-, à quels moments (introduction de notion ?, déblocage ?) mais
aussi pratique : la 1/2 heure d'écriture + le bilan écriture + l'heure de TI
+ la 1/2 heure de bilan quotidien entament de façon très significative
l'horaire théorique maîtrise de la langue/mathématique ?

C'est exact, mais ce n'est qu'une apparence, et les futures instructions dont vous avez du recevoir le projet (pour le cycle 3) pour discussion devraient nous permettre de lever cette ambiguité. Je vous joint en fichier attaché quelques réflexions à ce sujet, mais elles ne sont pas définitives.

Comment se fait la trace écrite ou "institutionnalisation" ?
Est-ce un "recueil de leçons" fourni par l'enseignant ? Des références à des
pages de manuel ? La création par les élèves d'un document de référence (à
quels moments dans la journée ou la semaine ? Quelle place ou écho par
rapport au bilan ?) ou autre forme ?

Les collègues vous répondront de manière pratique. Chacun a ses solutions. En gros, la PMEV ne cherche pas à se distinguer sur ces éléments indispensables du travail scolaire, mais quelques adaptations sont parfois nécessaires, dont les collègues vous parleront.

Quelles sont les aides dont dispose l'élève (en dehors du bilan) ?

Vous surtout, mais en essayant de faire en sorte qu'ils n'aient pas besoin de vous... Propos facile, j'en conviens, mais pour insister sur l'esprit de notre travail et que vous saurez tempérer : il n'y a pas d'intégrisme dans mon propos.

J'ai cru comprendre que vous limitiez les échanges entre élèves durant le TI.

Oui, pour ne pas porter préjudice au moment de bilan qui offre la garantie de votre présence. Mais limiter n'est pas interdire. Vous aurez à définir vos règles en ce domaine en fonction de vos élèves, pour éviter les abus possibles, mais sans sousestimer l'intérêt de ces échanges directs. Le danger serait que les élèves potentiellement "experts" soient trop sollicités. Les américains parlent d' "intrusiveness" pour dénoncer les organisations qui favorisent les intrusions des différents acteurs dans les activités des uns et des autres.

A-t-il à sa disposition des manuels, des références, ... auxquels il peut se
référer.

Autant que nécessaire et même plus.

Si oui, doit-il chercher ou a-t-il, par exemple sur chaque fiche, la
référence explicite ? (cela compète un peu ma question précédente).

D'une manière générale, nous voulons éviter les pertes de temps. Nous favorisons et organisons les "prises de repères" pour éviter quantité de temps morts qui, pour être cachés, ne valent pas mieux que les récrés à rallonge ou les "mises en roue libre" prématrurées à l'approche des grandes vacances. Ceci dit, il peut être bon de temps en temps de laisser un élève "se dépatouiller".

J'ai l'impression que le travail, au moins pour la mise en route, est assez
important et j'envisage une mise en place sur 2 ans : qu'en pensez-vous ?

En deux ans, ou du moins en deux étapes sur la même année. Rien n'est simple en effet.

par
quels niveaux me conseillez-vous de commencer ?

Par le cycle 3. Vous aurez du travail de préparation, qui se réduira un peu bien heureusement lorsque vous aurez "pris le coup", mais cela vous donnera les mains plus libres pour vous occuper des plus jeunes. C'est du moins mon sentiment.

Comment se font les bilans en classe unique ou classe à plusieurs niveaux ?
Un bilan pour tous les niveaux (quel intérêt pour les extrèmes?) ? Autant de
bilans que de niveaux (comment les mettre dans l'emploi du temps) ? Un bilan
par cycle ? Un bilan CP, un CE1, un CE2, un CM1/CM2 ?

C'est un vrai problème. J'ai vu fonctionner un bilan "à tiroirs" qui marchait très bien. Première étape pour les CP, qui rejoignaient ensuite leur place, mais ce premier moment fonctionnait sous le contrôle presque exclusif du reste de la classe. Puis les CE1 : même démarche. Et enfin le cycle 3. Que les CE1 rejoignent alors leur place ne les empêche pas parfois de continuer à suivre les échanges de leur place. PMEV ou pas, bilan ou pas, les classes uniques fonctionnent depuis longtemps sur des processus du même ordre et leur bon "rendement" n'a à mon sens pas d'autre origine.

Quelle place est donnée à la lecture (notamment lecture à haute voix et
lecture d'oeuvre complète) pour le cycle 3 ?

On ne peut pas s'en passer ! ce qui fonctionnait dans votre classe la première année devrait pouvoir se transposer dans des conditions plutôt plus favorables en PMEV. Mais vous aurez des réponses sur ces problèmes dès que la liste se réveillera.

Bon courage !

MM

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France