logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert  DÉFI INTERNET                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2001 - Avril

De: Antoine Cantais <Antoine.Cantais@ia59.ac-lille.fr>
À: <pedagogie-maitrise@yahoogroups.com>
Objet: Re: [PMEV] Re: _Tous_ les enfants, les _mêmes_ fiches ?
Date : mercredi 2 mai 2001 00:05

> | Pour récapituler, voici ma question fondamentale :
> | Comment gérer le fait que _tous_ les enfants travaillent sur les _mêmes_
> | fiches, avec des enfants qui présentent des différences énormes en
> quantité | de travail et auxquels il manque beaucoup de pré-requis ?

Je voudrais d'abord confirmer ce que beaucoup ont dit à ce sujet et que
j'avais oublié de mentionner dans mon premier message : la PMEV n'est pas
le miracle, ne résout pas tous les problèmes mais c'est certainement
beaucoup "moins pire" qu'un fonctionnement de type frontal.

Une solution que j'envisage pour l'année prochaine et à laquelle je
réfléchis actuellement est, tout en conservant des périodes de 3 semaines,
de proposer aux élèves des plans de travail élargis. Je m'explique.

Actuellement je leur propose 12 compétences et 3 fiches de travail par
compétence. Il s'agirait donc d'augmenter le nombre de compétences en y
adjoignant des compétences plus "faciles", d'avantage de "base", si possible
correspondant à des besoins repérés dans la classe et d'augmenter le nombre
de fiches (4 au lieu de 3) pour certaines compétences, la fiche 1 étant
"facile" et la difficulté allant croissant jusqu'à la 4.
Il s'agirait alors en début de période de discuter avec chaque élève pour,
suivant cette discussion et la connaissance que j'ai de l'élève, l'orienter
vers les fiches les plus profitables, celles qui correspondent à un besoin
(par exemple en définissant des fiches "conseillées", des fiches
"interdites" et des fiches "possibles").

Deux difficultés que je vois poindre avec cette organisation :
- La lourdeur de la phase initiale de discussion et d'établissement du plan
de travail
- La difficulté pour déterminer les besoins de chacun : en effet, comme je
l'avais déjà évoqué sur la liste, il s'agirait de repérer non pas les
lacunes de chacun mais les besoins au sens de ce qui n'est pas acquis mais
quand même du domaine du possible. Pas facile...

Merci de commenter et de critiquer ces propositions.

Amicalement

Antoine Cantais - 26 CM2 - Faches Thumesnil - Nord
antoine.cantais@ia59.ac-lille.fr

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France