logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert  DÉFI INTERNET                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2001 - Avril

De: <laurent_usep@onetelnet.fr>
À: <pedagogie-maitrise@yahoogroups.com>
Objet: Re: [PMEV] Fw: _Tous_ les enfants, les _mêmes_ fiches ?
Date : lundi 30 avril 2001 02:52

bonsoir,
reponse dans le corps du texte

amicalement

Laurent P (26 eleves PMEV en ZEP)
www.usep-loiret.com

----- Original Message -----
From: "Antoine Cantais" <Antoine.Cantais@mail.ac-lille.fr>
To: <pedagogie-maitrise@yahoogroups.com>
Sent: Sunday, April 29, 2001 11:34 PM
Subject: Re: [PMEV] Fw: _Tous_ les enfants, les _mêmes_ fiches ?


> Le message de Nicolas m'interpelle et pose, me semble-t-il, de véritables
> problèmes.
>
> Il est évident qu'un fonctionnement de type "PMEV" sous-entend des
> comportements très "scolaires" chez les enfants. Pas de gâteaux à
fabriquer
> à la clé, pas de correspondants avec qui on prépare une rencontre, pas de
> projets liés au TI.

Ben si on peut avoir des projets : journal de classe, correspondance
scolaire, video, annuaire de l annee etc...Il n y a pas incompatibilite
entre un fonctionnement en PMEV et des projets de classe. Le tout c est d
adapter l'organisation de la PMEV en gardant l essentiel qui est, a mes yeux
: un plan de travail et un bilan.

Attention, je ne suis pas entrain de dire que la
> solution est dans la pédagogie du projet ! M. Monot a l'habitude de dire
> qu'en PMEV, l'important c'est le projet d'apprendre. Qu'en est-il de ceux
> qui n'adhèrent jamais à ce projet ?

D autres organisations pedagogiques leur conviendrait il mieux? Rien n est
moins sur.

> Pour ma part, je ne suis pas en ZEP et la population relativement
> privilégiée de ma classe fait que je ne suis pas confronté aux problèmes
de
> Nicolas. Cependant, même dans un tel milieu, d'énormes disparités existent
> quant à la quantité de travail produit. Quand il s'agit d'un problème de
> "motivation" (terme à employer avec prudence) persistant, je peux la
plupart
> du temps "utiliser" les parents qui dans ce milieu sont en attente de
> résultats, pour faire pression.
>
> Un autre problème à résoudre est celui des élèves qui produisent beaucoup
> mais avec très peu de réussite (4 ou 5 élèves cette année), ceux pour
> lesquels les aides mises à disposition sont peu ou pas efficaces (le bilan
> par exemple). Pour eux, comme le dit Nicolas, les "sortir" au moins
> partiellement du plan de travail, leur proposer un travail différent, me
> semble être la seule solution ? J'y réfléchis pour l'année prochaine mais
> cela ne me paraît pas évident compte tenu du travail personnel que je dois
> déjà fournir pour un "simple" fonctionnement en PMEV...

La je suis comme toi, je m interroge. Il y a effectivement des eleves pour
qui le bilan ne semble pas fonctionner. Comment faire ? J essaie de les
appeler systematiquement pdt le TI pour corriger leur cahier et leur
expliquer ce qu ils ne comprennent pas.
Peut etre faut il prevoir des temps de remediation individuel dans l emploi
du temps ? A quel moment ? Je ne sais pas encore. J y reflechis pour l anne
prochaine.



>
> Dans son message, Nicolas évoque aussi le rôle du maître trop absorbé à
mon
> sens par les corrections pendant les TI. J'ai choisi de différer les
moments
> de corrections des cahiers (en dehors des heures de classe... Quel boulot
!)
> et comme lui, j'utilise les moments de TI pour aider les élèves.

Les 2 activites me semblent liees : je corrige le cahier de l eleve en
difficulte pour saisir ses problemes et les lui expliquer immediatement si
le besoin s en fait sentir. (en revanche je laisse les bons eleves se
depatouiller avec leurs erreurs, ils adorent ca :) )

>
> Je suis , pour ma part, convaincu que la PMEV est très bénéfique aux
"bons"
> élèves, qui ne doivent plus attendre, qui savent parfaitement tirer profit
d
> es moments de bilan, des ressources disponibles.

Cela ne fait aucun doute, la PMEV les libere du poids des moins rapides qu
il faut traditionnellement attendre avant de passer a la sequence suivante.
Ils peuvent s en donner a coeur joie et se lancer eperdumennt dans la
realisation de leur plan de travail. Est ce un mal ?

Qu'en est-il des élèves "en
> difficulté", des écarts qui les séparent des "bons": j'ai dans ce
domaine,
> comme Nicolas, beaucoup moins de certitudes et beaucoup
d'interrogations...

Le probleme de l ecart entre les eleves n en est pas un pour moi.(cf message
du 30/04 a 2h08) En revanche, les eleves en difficulte posent la encore
probleme. Le fameux effet vicariant agit-il aussi pour eux pendant le bilan
? Plutot, est-il reellement efficace ?



Petite remarque personnelle en passant.
Un aspect tres positif qui ressort de l'organisation de la PMEVavec un bilan
par les eleves, c'est une plus grande attention des eleves pendant le temps
ou je fais une reprise sur un point du bilan. Les eleves sont alors
demandeurs d explications venant de l adulte. Ils semblent motives et
receptifs. Mes lecons me semblent alors plus efficaces.

>
> Désolé Nicolas que mon témoignage ne t'apporte pas beaucoup de solutions.
>

Pour ma part, ces echanges m amene a m interroger sur la motivation des
eleves. Je renouvelle donc mon appel aux colistiers qui auraient des ref
bibliographqiues sur la motivation des eleves ou comment les motiver pour
travailler, je suis preneur.
merci d avance.

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France